21 octobre 2020

Ligue 1. SMC-DFCO : Repousser les Vikings !

Face au Stade Malherbe de Caen, le Dijon Football Côte d’Or s’apprête à jouer un match capital pour le maintien. Dans un stade Michel-d’Ornano qui sera chauffé à blanc pour l’occasion, les hommes d’Antoine Kombouaré devront au moins assurer un point pour ne pas voir les Normands leur reprendre la place de barragiste. Le match, avant de se jouer sur le terrain, se jouera également dans les têtes au moment de fouler la pelouse du rectangle vert…

Troisième affrontement entre Normands et Bourguignons.

Lors du match aller, les Dijonnais avaient été battus 3 buts à 1 à Gaston-Gérard. © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

Et une victoire chacune pour les deux formations ! Si, en championnat, les hommes de Fabien Mercadal avaient battu ceux d’Olivier Dall’Oglio à Gaston-Gérard, c’est pourtant bien le DFCO qui avait éliminé Caen en Coupe de la Ligue quelques mois plus tard. La différence, c’est que cette fois-ci, le DFCO peut avoir une vague de confiance de son côté. Avec trois matchs sans défaite (victoire à Lyon, nul contre Amiens et victoire contre Rennes), Dijon semble avoir retrouvé son allant offensif alors que la défense de son côté tient régulièrement la barraque. Le DFCO doit s’attendre à affronter une équipe de Caen combattive sur ses terres, qui sait qu’elle a deux gros matchs importants qui arrivent. Celui-là l’est d’autant plus qu’il est face à un concurrent direct au maintien, et qu’il est à la maison. La semaine prochaine, Caen se déplacera du côté de Guingamp, et si Fabien Mercadal et son staff se déplaçaient avec quelques points en plus dans l’escarcelle, la pression serait moindre. Du côté Dijonnais, on espère se faire une avance confortable avant de se déplacer à Nantes, formation que le DFCO avait battu 2 buts à 0 en début de saison en Bourgogne. Kombouaré déclare se déplacer avec de la sérénité, arguant que son équipe a retrouvé un peu d’efficacité (six buts en trois matchs), mais aussi de la confiance avec ces sept points pris sur neuf possibles. Au-delà de la confiance, le technicien kanak apprécie un peu plus ce qu’il voit du contenu des rencontres récentes. L’envie est bien présente, le moral remonte et les sourires reviennent, mais surtout, la combativité est réelle. Le match face aux Rennais, vainqueurs de la Coupe de France hier face à Paris peut en témoigner.

Quelques absents, mais une équipe compétitive.

Balmont, depuis son retour dans l’entrejeu dijonnais, enchaîne les bonnes performances. © Nicolas GOISQUE/Hervé OBRECHT/NikoPhot

Malgré deux ou trois absences notables dont Jordan Marié blessé en début de semaine, Antoine Kombouaré peut compter sur une équipe compétitive avec notamment un Florent Balmont étincelant lorsqu’il est positionné en milieu défensif, ou encore Wesley Said qui a retrouvé un peu de confiance. Julio Tavares, lui, est toujours muet. En défense, Kombouaré semble avoir trouvé deux gardiens avec des niveaux et un potentiel intéressant, alors que Lautoa est le réel patron de la défense. Aguerd peut sembler être un élément intéressant : très bon joueur de tête, il a encore montré l’étendue de ses talents la semaine dernière contre Rennes lorsqu’il s’est envolé dans les airs de Gaston-Gérard pour mettre une tête rageuse et tromper Koubek. Bref, l’essentiel est de ne surtout pas perdre à d’Ornano. Kombouaré compte d’ailleurs se servir du match contre Guingamp pour ne pas se faire piéger une seconde fois. Il compte avoir devant lui une équipe libérée, qui jouera au football et qui ne sera pas crispée par l’enjeu qu’incombe ce match. Rendez-vous donc à 15h pour trembler et frissonner comme chaque fin de saison peut nous le permettre avec le DFCO…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.