17 septembre 2019

Les deux clubs les plus anciens de notre ville, la JDA et le C.S.L Dijon, riches de valeurs sportives et associatives viennent de décider de travailler ensemble sur un projet commun tout en gardant leur autonomie juridique mais unis pour l’Avenir ! Communiqué du club

Le CSLD ici en blanc face à Monaco se rapproche de la JDA © Nivolas GOISQUE/NikoPhot archives

Un rapprochement CSLD /JDA

Le Président de la JDA, Thierry DEGORCE et son bureau directeur ont entamé depuis plusieurs mois des discussions avec un autre bastion du sport dijonnais, le Cercle Sportif Laïque Dijonnais et son équipe féminine, évoluant en Nationale 2.
Parce que l’union fait la force et que les désirs d’excellence de la section féminine du CSLD passent par une amélioration des moyens et une recherche permanente de la performance, les dirigeants du C.S.L Dijon ont accepté la main tendue et la proposition stratégique du groupe JDA.
Ce nouveau rapprochement entre ces deux clubs historiquement différents mais partageant l’ambition commune de développer aussi le basket féminin de haut niveau était la suite logique à donner à cette action.
C’est donc sous l’appellation sportive CSLD/JDA qu’évolueront les filles en Nationale 2 pour la saison 2019/2020 avec l’ambition portée par les 2 clubs de rejoindre les plus hauts échelons du basket féminin français.
Certains matches pourront d’ailleurs se délocaliser au Palais des Sports Jean-Michel Geoffroy, pour mettre sur le devant de la scène cette équipe et attirer de nouveaux supporteurs, partenaires et sponsors.

Les trois équipes estampillées JDA pourrait bénéficier prochainement d’une nouvelle salle © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Un site pour la nouvelle salle

Ah oui et qui a dit qu’une bonne nouvelle arrivait seule… Il se murmure, dans les dédales de la Cité des Ducs de Bourgogne, que le Bourgmestre verrait d’un bon œil la mise à disposition de quelques mètres carrés (33 000 en l’occurrence) pour loger cette Grande Famille… Il semblerait donc que le Zénith du Club ne soit plus qu’à quelques coups de sifflets, et que nous soyons bel et bien à un Carrefour de notre histoire, qui nous permettra encore un peu plus d’écrire en lettres d’Or la Grande Histoire du sport Dijonnais, Côte-d’Orien et Bourguignon…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.