17 septembre 2019

JDA-Chalon: Pour les play-off, pour l’honneur

08-12-2018 palais des sports jean-michel geoffroy à dijon, jeep élite de basket 12ème journée, jda dijon basket - levallois métropolitans,axel julien face à david michineau

Alors que les Dijonnais ont entamé une belle série ponctué par une 3ème victoire consécutive samedi dernier sur le parquet d’Antibes, ils s’avancent surement vers les play-off. Des play-off qu’ils pourront assurer dès samedi soir au Palais des Sports. Les visiteurs du soir? Nul autre que le voisin et rival, l’Elan Chalon. A n’en pas douter, au regard de l’enjeu pour la JDA et de l’adversaire, la soirée s’annonce, très, mais alors très électrique.

La JDA a remporté 3 des 4 derniers matchs face à l’Elan Chalon sur les deux dernières saisons. Cette année, elle visera la passe de 3 pour faire coup double.  

Nous sommes le 11 novembre 2018 aux environs de 20h15. Le Colisée, anormalement très calme se vide assez rapidement. Seuls restent un certain nombre de personnes, vêtues de noir et blanc pour la plupart et entonnant des chants pro-JDA. Sur le parquet, les hommes de Legname peuvent exulter et Axel Julien enlacer David Holston. Ils viennent tout simplement en ce dimanche soir, de s’imposer sur le parquet de son rival 89-81, après avoir dominé quasiment tout le match. Un véritable exploit à double titre: rares sont les victoires au Colisée et à ce moment de la saison, la JDA se rendait tout simplement chez le deuxième du championnat. Bien que 4ème avant d’aller en Saône-et-Loire, il n’était pas évident de s’imposer. D’autant que les dynamiques semblaient inversées: la JDA restait sur 3 revers sur les 4 derniers matchs et Chalon 3 victoires en 4 rencontres et n’avait concédé que deux revers en 8 journées. Nous ne le savions pas encore en quittant l’enceinte chalonnaise, mais ce derby, match aller de Jeep Elite allait donner le ton du reste de la saison: dans la foulée de la victoire dijonnaise, Chalon allait enchainer 4 défaites et globalement perdre 8 matchs sur les 9 qui allaient suivre. Le début de la fin pour Chalon qui allait perdre ses illusions au fut et à mesure qu’il perdait des places au classement pour se retrouver 14ème aujourd’hui. A l’inverse, la JDA allait garder le cap et rester régulièrement au contact du top 5. Ce derby en poche, la JDA réalisait le doublé quelques temps après, au Palais des Sports, s’imposant cette fois en Coupe de France. Samedi soir, la JDA visera donc tout simplement la passe de 3 face à son voisin sur la saison 2018/2019 pour faire coup double: affirmer sa suprématie régionale mais aussi et surtout valider son ticket pour les play-off. Au-delà du derby, c’est bien cet enjeu qui sera le plus important. Car avec 20 victoires à 3 journées de la fin, la JDA finirait bien dans le Top 8 et pourrait encore accrocher la 4ème place après être revenue à hauteur de Pau lors de la précédente journée. Sûre de sa force et avec un groupe qui vit très bien, la JDA a toutes les raisons d’y croire.

Meilleure attaque de Jeep Elite, Chalon, ne viendra pas la fleur au fusil et voudra l’emporter dans une saison encore compliquée et mouvementée

Oui, la JDA a clairement les moyens de l’emporter. Mais c’est un derby et le rival régional ne voudra rien lâcher, même s’il n’aura plus rien à jouer: son maintien en Jeep Elite est acquis et il ne peut plus espérer les play-off depuis un moment. Longtemps porté par Robinson, Chalon a donc craqué au fil d’une saison également perturbée par les blessures (Camara, Palacios – qui devrait encore être absent) et par de l’extra sportif, Choulet prenant plusieurs matchs de suspension pour avoir bousculé le staff de Pau à l’issue de la rencontre qui les opposait. Tout cela aura amené la direction de Chalon a se séparer prématurément de son coach pourtant renouvelé pour deux saisons en 2018. Mais cette saison cache malgré tout du positif. Chalon est depuis de longs mois la meilleure attaque avec un peu plus de 86 points marqués de moyenne, s’appuyant notamment sur ses shoots longues distances (la 3ème meilleure de la ligue) et Sanford. Robinson, meilleur passeur de Jeep Elite, juste devant Holston, avec 8,5 passes décisives de moyenne par match est un poison qui peut également prendre feu aux shoots. Si Palacios est toujours absent, Camara est lui revenu et Aaron Epps est venu en renfort en tant que pigiste médical. Ses grosses perfs malgré les défaites face à l’ASVEL ou Nanterre doivent inspirer de la méfiance. Bref, ce n’est pas “que” le 14ème du classement que la JDA va recevoir.

Les clés du matchs pour la JDA

La défense: clé de voute du jeu dijonnais et la meilleure de Jeep Elite, la défense dijonnaise aura encore plus son importance face à l’attaque chalonnaise. Il faudra bien verrouiller le secteur intérieur tout en laissant un minimum de shoots ouverts à 3 points où les chalonnais excellent particulièrement.

Holston VS Robison: David Holston aura un gros client face à lui et joueur au gabarit similaire. A l’aller, le meneur dijonnais avait sorti un gros match en le muselant complètement en défense et en prenant le dessus en attaque. Il l’avait écœuré toute la rencontre. Tout en se méfiant de la réaction de Robinson il faudra réaliser la même prestation.

Privilégier le secteur intérieur dans une raquette chalonnaise densifiées mais qui peut être prise de vitesse sur les picks and rolls. La JDA pourra aussi surprendre Chalon sur le jeu de transition en s’appuyant sur ses interceptions, la meilleure dans ce domaine.

L’apport du banc: les effectifs des deux équipes ne sont pas pléthoriques. Le banc dijonnais aura donc un rôle essentiel. L’apport de Chassang en particulier sera précieuse. Très bon à l’aller et sur ses dernières sorties, on l’attendra au top physiquement lui qui semblait limité à Antibes après sa blessure. Un Kinsey dans les standards de ses dernière sorties pourrait faire la différence.

Se battre sur chaque ballon et rivaliser au maximum dans la bataille des rebonds où Chalon est en moyenne bien supérieur à Dijon (35 vs 30).

Le retour de Riley au Palais: à chacun de ses retours au Palais, Riley n’aura pas eu beaucoup l’occasion de briller. Deuxième meilleur marqueur de son équipe à l’aller, il faudra limiter son influence.

C’est un derby et l’ambiance, l’atmosphère seront forcément particulières dans un Palais des Sports qui sera plein à craquer. Tous les supporters dijonnais attendent et vont pousser pour la victoire car ils n’imaginent d’ailleurs pas autre chose. A la fierté de remporter un nouveau succès sur son rival régional, s’ajoutera l’occasion de refermer le chapitre des derbies et d’ouvrir celui des play-off. Un chapitre que les Dijonnais voudront forcément ajouter à la formidable histoire qu’ils sont en train d’écrire.

Entre-deux ce samedi à 20h au Palais des Sports!

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.