23 septembre 2019

JDA-Chalon: La fête avec le voisin!

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

A l’issue d’un match épique, la JDA a battu son voisin et rival chalonnais. Un derby de plus en poche cette saison mais surtout une participation aux play-off assurée et un même une actuelle 4ème place après la défaite de Pau. Un feu d’artifice dont le bouquet final aura été l’annonce de la prolongation pour deux ans de son « génial lutin », David Holston. A l’occasion de la 31ème journée de Jeep Elite, la fête était totale au Palais des Sports.

Le film du match : après une mi-temps maîtrisée, les montagnes russes !

Pour ce 3ème derby de la saison, cette rencontre s’installe dans une atmosphère un peu étrange. Habituellement présent, le kop chalonnais n’a cette fois pas fait le déplacement dans la Cité des Ducs. L’absence d’enjeu (pas de play-off possible, le maintien assuré) et des coulisses agitées (éviction actée de Choulet, départ possible du directeur sportif) expliquent probablement ce manque d’engouement. Si des supporters chalonnais sont disséminés un peu partout dans le Palais, il n’y a pas ce match habituel des tribunes. L’ambiance du Palais est même étrangement calme. Peut-être dû à l’enjeu de la rencontre pour des dijonnais qui avaient besoin d’un succès pour se qualifier pour les play-off. Dans cette atmosphère, le premier quart-temps est équilibré et aucune des deux équipes ne se détachent. Les hommes de Legname, sur un joli panier de Kinsey arrivent à boucler le premier acte tout juste devant (21-20). Malgré un Holston en difficulté et plusieurs gros ratés comme ce dunk loupé de Loum, la Jeanne, avec un Julien dans son derby et survolté, va prendre l’ascendant. Elle ne tuera pas le match mais grâce à une belle défense qui va limiter Chalon à 11 petits points dans le deuxième quart-temps, elle regagne les vestiaires avec 9 unités d’avance. A cet instant du match, Leloup est très en difficulté, mais aussi Holston qui est en train de passer au travers : seulement 2 points inscrits et 1 d’évaluation. Mais David Holston ne rate jamais toute une rencontre et l’on se dit que dès qu’il va “sortir de sa boîte”, la JDA pourra “facilement” faire la différence. Cet espoir devient réalité en début de 3ème quart-temps : sous les 3 points d’Holston et Julien notamment, la JDA va mettre la tête sous l’eau à son voisin et semble bien parti pour le faire définitivement couler en menant de 20 points après un peu plus de 26 minutes de jeu (61-41). Le Palais explose enfin lui qui retrouve de la voix au moment où Hoslton retrouve son niveau de jeu. Mais alors qu’il est ivre de bonheur, le Palais va déchanter. Car Chalon, qui veut sauver sa saison sur ce derby, ne lâche finalement pas et Gelabale notamment, impressionnant samedi soir, va aider son équipe à passer un 9-0 dans un Palais quelque peu agacé par ce rapproché (+11 pour la JDA avant les 10 dernières minutes). Pire, ce rapproché se transforme en véritable come-back de chalonnais à qui font preuve, il faut reconnaître, d’une belle agressivité défensive et qui ferment bien leur raquette. La JDA n’y arrive plus et ne peut que faire circuler la balle autour de l’arc sans pouvoir pénétrer dans la peinture ou de prendre des shoots ouverts. En face, tout leur réussit et après deux lancers francs, Chalon revient à un tout petit point (69-68 à un peu plus de 3 minutes de la fin). Les supporters se crispent et commencent à siffler chaque attaque chalonnaise. Beaucoup ont peur de revivre le scénario de Monaco (match perdu après avoir mené de 16 points). Monaco ? Vous avez dit Monaco ? Non, pas maintenant, pas face à Chalon ! Et alors qu’il a traversé la rencontre sans réussite, Leloup, enfin trouvé seul à 6,75m prend ses responsabilités et arme à 3 points. Le Palais retient son souffle et voit partir ce ballon qui va faire basculer la rencontre dans un sens ou dans un autre. La tension est tel que ce ballon semble prendre une éternité pour arriver jusqu’au cercle. Mais il rentre ! Le Palais explose !! C’est un panier libérateur. 72-68! Car si Chalon remet deux points, la JDA, soudainement libérée,  va scorer dans la foulée 6 nouveaux points par Chassang et Holston ponctués de plusieurs stops. La JDA ne lâchera pas! Victoire finale 80-72 ! Et 3-0 sur l’ensemble des derbies de la saison ! La fête est totale puisque la qualification pour les play-off est acquise et la JDA occupe même la 4ème place après la défaite surprise de Pau à domicile contre le mal classé Cholet.

Julien ce leader et détonateur, Pearson au top, Holston à l’orgueil, Leloup au sang-froid     

Sur cette soirée, c’est avant tout la perf d’Axel Julien qui doit être soulignée. Seul joueur (avec Pearson) à avoir été bon pendant 40 minutes, il a attaqué la partie avec énormément d’envie, de justesse technique et d’explosivité. A 8 points et 11 d’évaluation à la mi-temps, il va continuer sur sa lancée en deuxième mi-temps pour terminer avec 14 points, 4 passes-décisives, 4 rebonds et 20 d’évaluation, la meilleure de son équipe. Dans l’esprit d’un derby, il a exulté et harangué le Palais sur ses gros paniers. Il a parfaitement supplée Holston à la mène quand ce dernier était moins bien. Le grand bonhomme de ce match. Il est suivi de près par Ryan Pearson, qui aura également fait une très grosse prestation, tant dans la raquette qu’à 3 points (2/3 à longue distance). David Holston, comme espéré aura fait très mal au retour des vestiaires. Il inscrira 12 points sur les 20 dernières minutes et notamment deux paniers à 2 points de grande classe en fin de match, scellant la victoire. Une soirée parfaite pour celui qui a signé pour deux ans supplémentaires à la JDA (soit jusqu’en 2021). Bien entendu, Jérémy Leloup ne sera pas satisfait de ses 4 points et 5 d’évaluation sur la rencontre. Mais l’énorme sang-froid dont il a fait preuve sur son 3 points en fin de rencontre est à garder en mémoire. En mode « tueur », c’est lui qui met fin aux espoirs chalonnais sur son seul tir converti de la rencontre.

Place à Boulazac dès ce mardi soir pour confirmer

Cette soirée face au voisin chalonnais, restera comme l’une des très belles de la saison. Mais passé l’euphorie, le groupe de Legname doit désormais se concentrer sur son prochain match. Un nouveau défi qui vient très vite, puisque ce sera dès ce mardi soir à Boulazac. Les Dijonnais devront se méfier là aussi d’une équipe qui n’a plus grand-chose à jouer (10ème à 2 victoires du 8ème, Le Mans et avec un point average négatif). Un déplacement compliqué déjà de par le long trajet pour rejoindre le Périgord qui plus est à ce moment de la saison et seulement 72h après le derby. Si Boulazac avait été largement battu au Palais lors de la 2ème journée de Championnat 83-66, cette équipe a des qualités. Elle peut compter sur Chery, De Jong ou Leslie qui tournent respectivement à 16,1, 13,9 et 15,5 d’évaluation de moyenne sur la saison et un parquet où elle n’a concédé que 5 défaites et étrillé de grosses écuries comme Nanterre et Pau. Nous pouvons également imaginer que ce groupe aura à cœur de bien finir la saison devant ses supporters. Relégués sportivement l’an-passé (sauvé suite à la non qualification de Blois en Jeep Elite), les hommes de Thomas Andrieux, auront certainement envie de prouver en terminant le plus haut possible au classement. Côté Dijonnais, il faudra arriver à bien évacuer ce match de Chalon et se concentrer sur cette rencontre très importante pour le classement avant play-off. A 3 journée de la fin, un succès assurerait quasiment la 5ème place (la Jeanne possède notamment deux victoires d’avance sur Limoges et Strasbourg sur qui elle a le point average). Il permettrait aussi de voir plus haut. Garder et même sécuriser davantage la 4ème place (le déplacement de Pau au Mans pour la prochaine journée peut-être une aubaine pour prendre deux victoires d’avance sur les Béarnais). Les Dijonnais peuvent clairement le faire, eux qui ont enchaîné plusieurs résultats positifs à l’extérieur ces derniers temps, dont à Antibes. La lanterne rouge du championnat, officiellement reléguée, ne s’est d’ailleurs incliné que d’un point lors de la dernière journée, sur le parquet de…Boulazac.

Avant d’aborder les play-off, les superlatifs manquent pour qualifier ce groupe. Si sa prestation était perfectible samedi soir, il a encore su se sortir d’un gros piège qui plus est face à son rival. Il limite Chalon à 72 points, ce qui est exceptionnel face à la meilleure attaque du championnat (86 points de moyenne). Même dans la difficulté, ils ont trouvé de belles ressources mentales pour rebondir et où chaque joueur a donné le maximum malgré des réussites diverses. Tous ensemble, les Dijonnais se sont offert une très belle fête. La fête du derby, la fête de la 4ème place et la fête de la prolongation d’Holston. Nul doute désormais que cette équipe qui ressemble davantage à une bande de potes voudra la prolonger au maximum.   

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.