23 septembre 2019

Limoges – DMH : forcer son destin

3ème de la saison régulière de Proligue, le Dijon Métropole Handball se rend ce soir à Limoges, non pas à Beuablanc comme lors de la récente rencontre de championnat, mais à la salle Henri Normand (1200 places) pour le match aller des play-offs, véritable quart de finale qualificatifs pour le final four de St Brieuc. Aux Dijonnais de bien négocier ce premier acte avant le retour qui aura lieu dès samedi au palais des sports Jean-Michel Geoffroy.

En saison régulière, les Dijonnais avaient dominé par deux fois les Limougeauds. De là à se dire que l’affaire est déjà réglé, il y a un pas que les troupes d’Ulrich Chaduteaud se gardent bien de franchir. Tout d’abord le contexte d’un match de phase finale est forcément différent de celui de la saison, là c’est clairement ça passe ou ça casse. La motivation est totalement différente. Ensuite parce que Limoges est loin d’être un simple faire valoir et présente de sérieux atouts pour bousculer Naudin et cie.

L’ailier droit Yannis Mancelle, 22ème butuer de Proligue est l’une des belle arme du gros collectif limougeaud © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Limoges ambitieux

Le bilan des Limougeauds sur la saison régulière est de 14 victoires 3 nuls et 9 défaites. Avec 731 buts inscrits, l’attaque est la 6 ème de la Proligue avec 7 réalisations de moins que le 5ème , Dijon; le demi centre Romain Ternel figurant dans le top 20 des marqueurs du championnat. Rappelons que
 le Limoges Hand 87 ne cache pas ses ambitions de rejoindre l’élite dans un terme le plus rapide possible. Pour cela le club de Haute Vienne dispose d’un budget conséquent et a recruté costaud à l’intersaison avec notamment 3 ex joueurs de Lidl Star ligue, l’ex gardien dunkerquois William Annotel, l’ailier gauche ex chambérien baptiste Malfontet et l’ex toulousain demi centre Romain Ternel. Plus que des individualités, limoges c’est un collectif très solide que le coach dijonnais n’hésite pas à qualifier d’XXL. Il faut s’attendre à un gros duel ce soir à Limoges.

Treès précieux sur son aile Jan Sobol réalise une superbe saison © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Beaucoup d’atouts à Dijon

Pour autant Dijon ne doit pas non plus se faire une montagne de l’adversaire. Privé ce soir de Lilian Pasquet, le DMH retrouvera en revanche son capitaine Pierrick Naudin, absent lors du récent nul face au leader Chartrain. Un Pierrick Naudin métronome de son équipe, meilleur buteur de l’histoire de la Proligue et encore dans le top 5 cette année. Une dernière prestation sur laquelle Dijon a montré qu’il avait les moyens de ses ambitions. Il faudra cependant gommer les approximations de money time que l’on a vu face à Chartres mais également à Nice et qui pourraient dans un contexte de double confrontation couperet s’avérer préjudiciable. Dijon s’appuiera comme d’habitude sur une défense costaud secondé par une paire de gardien très performante et complémentaire durant toute la saison. La solidité de Marc Poletti au pivot et l’efficacite de sa paire d’ailier Jan Sobol et Eduardo Reig Guillen, la hargen de boris bécirovic, les dents longues de la jeunesse à l’image d’un Vincent Maguy étincelant en début de rencontre face à Chartres. Bref les armes, Dijon les a à tous les niveaux pour rejoindre St Brieuc et continuer à rêver montée. Les avoir c’est bien, les utiliser à bon escient c’est mieux….. Y’a plus qu’à ! c’est le moment ou jamais.

Boris Bécirovic et Dijon sont à deux rencontres du final four © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.