25 octobre 2020

Ligue 1. DFCO-TFC : Et un miracle survint alors…

© Hervé OBRECHT/NikoPhot

Vendredi soir, le Dijon Football Côte d’Or s’est une nouvelle fois sorti miraculeusement d’une position très délicate en s’imposant 2-1 face à Toulouse. Bien mal embarqués à la mi-temps alors que Caen était mené 1 but à 0 sur sa pelouse, les Dijonnais sont rapidement revenus dans la partie avant de s’imposer au terme d’une rencontre haletante et d’un dénouement invraisemblable. Le DFCO s’offre donc les barrages face à Lens, deux derniers rendez-vous qu’il faudra très bien négocier pour arracher ce maintien.

Un premier acte malheureux.

Un Wesley Lautoa XXL aura aussi permis à Dijon d’arracher les barrages. © Hervé OBRECHT/NikoPhot

Dès le coup d’envoi, le DFCO pousse et cherche à passer devant à la marque. Tavares s’échappe d’abord mais est rattrapé par la défense toulousaine avant d’avoir pu armer sa frappe (1′) alors que Said, alors que le but semblait grand ouvert après qu’il ait éliminé son vis-à-vis, ne prendra pas sa chance cinq minutes plus tard. Toulouse va réagir mais le cuir qui trainera dans la surface dijonnaise sera repris uniquement par Marié qui en profitera pour éloigner le danger (14′). Le stade va s’embeller lorsque, sur une passe en retrait, Goicoechea va glisser mais se relever suffisamment promptement pour dégager devant Tavares… (15′). Peu de temps après, alors que l’euphorie était retombée, une clameur retentit dans le stade : Bordeaux, par l’intermédiaire de l’ex-Dijonnais Younousse Sankharé, vient d’ouvrir la marque. Les joueurs saisissent le message et en profitent pour appuyer sur l’accélérateur. Said centre fort mais la frappe de Jeannot passera au-dessus des cages (24′), alors que Marié va tenter sa chance mais sa frappe sera tranquillement captée par le portier toulousain (26′). Leya Iseka se chargera de répondre et Runarsson sera obligé à la parade alors que le DFCO subit un peu plus (31′). A force de se découvrir, Dijon concède l’ouverture du score. Diakité hérite du cuir à l’entrée de la surface et sa frappe contrée vient mourir dans les buts de Runarsson (0-1, 34′). Difficile de croire en les chances dijonnaises à ce moment de la partie malgré le fait que Caen soit mené sur son terrain…

Un suspens insoutenable.

L’entrée de Naïm Sliti a tout simplement été exceptionnelle. © Hervé OBRECHT/NikoPhot

Antoine Kombouaré procède à un changement dès l’entame de la seconde période. Naïm Sliti entre sur la pelouse pour apporter un peu d’allant offensif à une équipe qui en a alors besoin. Il décalera Saïd dont la frappe contrée passera au-dessus des buts de Goicoechea (47′). Dijon sera finalement récompensé de ses efforts. Saïd tente sa chance mais sa frappe est repoussée par le portier toulousain, finalement, Naïm Sliti qui trainait dans le coin pousse la balle au fond des filets et remet les compteurs à zéro (1-1, 58′). Le stade s’enflamme alors, sentant que l’exploit est possible et les joueurs s’empressent de revenir au centre du terrain pour continuer à pousser. Les Rouges ne vont pas se faire prier pour enfoncer le clou et passer devant à la marque. Sur une superbe ouverture de Saïd, Tavares trompe Goicoechea. Dans un premier temps refusé pour cause de hors-jeu, le but sera finalement validé par le VAR après deux (longues) minutes de consultation (2-1, 62′). Commence alors une longue attente, les supporters ayant les yeux rivés sur le résultat à Caen tandis que le DFCO va encore pousser pour se mettre à l’abri. Dijon aurait peut-être même pu bénéficier d’un penalty que n’accordera pas l’arbitre de la rencontre après une main toulousaine. En fin de match, un coup-franc de Sliti va effleurer la barre transversale sans faire mouche (86′). Après six minutes intenables, le DFCO tient son succès alors que Bordeaux s’impose dans le même temps à Caen ! Dijon accroche les barrages et devra tout donner ors des barrages qui vont opposer le club bourguignon au Racing Club de Lens… Match aller jeudi soir à 21h du côté de Bollaert !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.