24 octobre 2020

Barrages. RCL-DFCO : Un nul heureux !

© Hervé OBRECHT/NikoPhot

Jeudi soir face au Racing Club de Lens, le Dijon Football Côte d’or est allé chercher un match nul au terme duquel il a tout de même souffert (1-1). A deux jours de la dernière grande finale pour le maintien, le DFCO a su se mettre dans une posture plus agréable, mais devra faire preuve de vigilance et redoubler d’attention lors du match retour à Gaston-Gérard, parce que rien n’est encore joué !

Une première période sous pression.

Kwon une nouvelle fois sauveur du DFCO sur ce match aller ! © Hervé OBRECHT/NikoPhot

Les premiers à se mettre en évidence sont les Dijonnais quand Lautoa va déclencher une grosse frappe qui va flirter avec la barre lensoise. Rapidement, les Sangs-et-Or vont prendre le match à leur compte, poussé par un public qui a bien évidemment répondu présent à Bollaert. Plusieurs ballons brûlants vont ensuite parvenir dans la défense dijonnais sans que ceux-ci ne fassent mouche. Gomis sera l’auteur d’une volée qui passera au-dessus tandis que M. Delerue s’échauffera en adressant un carton jaune à Balmont, puis Lautoa cinq minutes après. Cédric Yamberé multipliera les interventions avec notamment une décisive devant Ambrose très bien lancé par l’un de ses coéquipiers, mais aussi devant Gomis qui était sur le point de frapper (21′). Le DFCO a du mal et se fait bouger sur cette première moitié de première période et le stade sent que son équipe peut faire basculer le match en sa faveur. Runarsson ne pourra rien lorsque qu’une frappe contrée retombera fort heureusement à côté de sa lucarne droite (25′), mais lorsque les Dijonnais combinent plus rapidement, la défense lensoise est à la peine : Wesley Said, auteur notamment d’une belle seconde période par la suite, buttera sur Vachoux, très bien sorti devant l’attaquant dijonnais (24′). Quelques minutes plus tard, Sliti éliminera quelque défenseurs avant de trop hésiter entre trouver un coéquipier ou tenter la frappe. Finalement, l’international tunisien fera le mauvais choix et ne tentera pas. Peu avant la pause, Jeannot fera trembler Bollaert mais sa demi-volée sera beaucoup trop imprécise pour forcer Vachoux à l’arrêt (42′).

Un rythme plus accéléré lors du deuxième acte !

Said aura été l’un des meilleurs dijonnais à Lens jeudi soir ! © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

Nous avions prévenu lors de notre avant-match, les entames de match et de mi-temps allaient être importantes. Malheureusement, elle ne pouvait pas plus mal commencer cette deuxième mi-temps. Le DFCO ne revient pas assez rapidement en défense et Lens prendra l’avantage sur un contre bien conclu par Bellegarde (1-0, 50′). Le stade Bollaert explose et sera sur le point de chavirer quelques minutes après mais Ambrose croisera trop sa frappe (53′). Les joueurs de ballons que sont Sliti et Said vont alors peu à peu sortir de leur trou et le DFCO deviendra plus dangereux. L’ancien international espoir tricolore adressera notamment un boulet de canon qui heurtera l’angle des buts de Vachoux (56′) ! Lens recule peu à peu et cherche à faire le dos rond permettant à Dijon de porter un peu plus ses offensives. Said croisera trop sa frappe (63′) tandis que Vachoux captera un centre fort à son premier poteau (70′). Les Lensois semblent un peu plus à la peine à l’entrée de ce dernier quart d’heure. Vif, Said en profitera pour crocheter son vis-à-vis avant de s’écrouler dans la surface. M. Delerue n’indiquera pas le point de penalty et ne prendra même pas la peine de regarder les images avant de scandaleusement et définitivement refuser un penalty qui semblait pourtant plus qu’évident ! Qu’importe, le DFCO repart à l’avantage et se fera justice lui-même. Antoine Kombouaré lancera Kwon dans la bataille, choix qui va s’avérer payant puisque, quelques minutes plus tard, le Coréen inscrira le but de l’égalisation sur un merveilleux service de Said (1-1, 81′). Dijon poussera alors pour prendre l’avantage mais Jeannot sera malheureusement trop court pour reprendre pour reprendre un dernier centre au second poteau (88′). Les deux équipes se quittent dos-à-dos mais Dijon peut déjà se satisfaire d’avoir inscrit ce petit but à l’extérieur. Il faudra être bouillant pour pousser le DFCO vers la victoire dimanche à Gaston-Gérard !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.