19 septembre 2020

Barrages. DFCO-RCL : Un maintien inespéré !

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Aussi incroyable que cela puisse paraître, le Dijon Football Côte d’Or est allé au bout de lui même pour arracher avec les tripes un maintien qui ne semblait pas couru d’avance. Grâce à un incroyable alignement des planètes, Dijon s’est donc maintenu en s’imposant face à Lens par 3 buts à 1. Les Rouges gagnent prolongent donc leur bail en Ligue 1 Conforama, pour le plus grand plaisir de ses supporters !

Un stade bouillant.

Dijonnais et Lensois ont donné de la voix pour ce match capital. © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

Rapidement, l’ambiance monte autour de Gaston-Gérard et les travées grondent déjà lorsque les joueurs entrent sur la pelouse pour s’échauffer. Sans vergogne, les supporters dijonnais vont chercher à se mesurer à l’un des plus fervents publics de France : celui du Racing Club de Lens. Comme lors du match aller, le DFCO se procure deux situations dangereuses à la suite. il y a d’abord cette retournée acrobatique tentée par Wesley Saïd qui passera bien à côté du cadre, puis il y a surtout ce bon débordement du même Saïd qui va adresser une passe en retrait pour Kaba, repris à la dernière seconde par Fortes (17′). Toujours comme au match aller, Lens joue bien à l’impact physique et prend le jeu à son compte, sans pour autant parvenir à faire la différence au tableau d’affichage. Sliti va alors prendre les choses en main. Le maestro dijonnais va s’échapper sur le côté gauche de la surface de réparation puis parfaitement ouvrir son pied droit pour enrouler une frappe hors de portée du portier lensois (1-0, 28′). La réponse nordiste ne va pas tarder. En difficulté sur les coups de pied arrêtés depuis le début de la rencontre, c’est sur l’un d’entre eux que les Sangs-et-Or vont recoller au score. Bellegarde, décisif à l’aller, dépose le ballon sur la tête de Jean-Kévin Duverne qui se charge de remettre les compteurs à zéro (1-1, 39′). Tout est à refaire pour le DFCO, dos au mur. Alors que les débats s’équilibrent, l’arbitre renvoie les deux équipes aux vestiaires, laissant le suspens entier.

Un suspens insoutenable, puis le miracle, la délivrance !

Au terme d’un duel physique très engagé, Naïm Sliti aura eu raison de la défense lensoise ! © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

Dijon se créera la première occasion de la seconde période. Balmont botte un corner qui atterrit sur la tête de Yambéré. Ce dernier va trop la décroiser (49′). Lens va largement dominer la partie jusqu’à l’heure de jeu, monopolisant le ballon et en faisant parfois frissonner Gaston-Gérard. Dijon va peu à peu sortir la tête de l’eau et recommencer à se montrer devant les buts de Vachoux. C’est finalement sur une passe anodine que le DFCO va reprendre les devants de la rencontre. Vachoux contrôle une première fois le ballon, puis tergiverse, ne sachant pas quoi en faire, Kaba revient vite sur le portier lensois et lui chipe la balle. Le Guinéen a le sang-froid pour voir Saïd derrière lui et lui transmettre le cuir que l’attaquant dijonnais poussera au fond des filets vides (2-1, 70′). Le stade exulte mais se calme rapidement puisqu’il reste alors plus de vingt minutes à disputer dans cette rencontre. Dijon va alors peu à peu reculer et subir la possession de Lens. Bobby Allain, qui a remplacé Runarsson à la dernière minute en raison d’une blessure, aura été très peu sollicité, mais réalisera un superbe arrêt sur un coup-franc de Chouiar (73′). Dijon tient bon devant des Lensois de plus en plus fatigués par les nombreuses minutes passées sur la pelouse lors des playoffs de Ligue 2. Le DFCO va même faire mieux. Sur une sortie complètement ratée du malheureux Vachoux, Sliti suit bien et pousse la balle au fond des filets. L’international tunisien l’a bien compris en faisant un signe aux supporters indiquant que le match est terminé. Une pensée pour Fortes, rentré ce matin dans le Nord et évacué sur civière à la suite de son choc avec Vachoux. Espérons que le vaillant défenseur lensois se remette au mieux de sa blessure. Jusqu’à la dernière minute, le DFCO se sera battu et valide donc miraculeusement son maintien en Ligue 1 Conforama. Nous vous donnons donc rendez-vous l’année prochaine pour une autre année de football à nos côtés, avec, si possible, une meilleure saison du DFCO !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.