26 octobre 2020

Transfert: Cette fois il n’y a plus Pearson…

13-11-2018, palais des sports jean-michel geoffroy à dijon, basketball champions league, 6ème journée, jda dijon contre telenet giants antwerp, ryan pearson, laurent legname

Ce vendredi soir, la JDA Dijon Basket a annoncé le départ de Ryan Pearson, pour Boulazac. Elément clef des hommes de Legname ces deux dernières saisons, il s’était pourtant vu proposer une prolongation par Dijon.

Le secteur intérieur de la Jeanne est ainsi clairement en chantier: Ware semble s’éloigner de la Cité des Ducs, Chassang n’a pas encore officialisé sa prolongation et Pearson devra donc être remplacé.


Le Palais ne reverra plus le large sourire de Pearson, sauf à l’occasion de la réception de Boulzac © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La JDA perd l’un de ses hommes de base…

Pearson a très largement contribué à la superbe saison de la JDA. Avec 13 points et plus de 12 d’évaluation de moyenne Jeep Elite, l’intérieur américain aura réalisé une très belle saison. Capable d’actions individuelles de grande classe, il aura toujours montré beaucoup d’envie et de détermination. Il aura été l’un des joueurs les plus adroits du championnat et le deuxième de son équipe avec plus de 50% de réussite lors de la dernière saison.

…Mais est-ce une si grosse perte?

Disons le directement, oui c’est une perte pour le collectif de Laurent Legname. Mais elle est peut-être à relativiser. Voir Pearson partir pour Boulazac, club à la masse salariale sensiblement identique à celle de la JDA et qui ne joue pas de Coupe d’Europe, signifie malgré tout aussi qu’aucun autre “gros” n’a cherché à s’attacher les services de Pearson dans son 5 majeur. Pourquoi alors le staff dijonnais a-t-il “laissé” partir ce joueur important? Au-delà d’aspect peut-être relationnels, c’est aussi le sportif qui n’a peut-être pas poussé la JDA à surenchérir (si tant est que Pearson souhaitait rester). Car si Pearson a été bon, il a été moins performant que lors de la saison 2017/2018: 13 points VS 13,7 de moyenne il y a un an et surtout une évaluation de 12,1 cette saison contre 13,4 lors de sa première saison à Dijon où son adresse était bien meilleure (56% contre 50%). En 2018/2019, Pearson avait connu des trous d’airs mais n’avait eu une évaluation inférieure à 10 qu’à 8 reprises contre 11 fois cette saison et des matchs parfois même fantomatiques comme contre l’ASVEL ou Cholet (-2 et 0 d’évaluation). Ces mauvaises performances lui ont notamment valu de démarrer 5 rencontres de championnat sur le banc, lui qui était pourtant considéré comme un indiscutable titulaire en début de saison. Et si malgré ses 29 ans et encore des belles années devant lui, la JDA avait estimé qu’elle ne devait pas trop batailler pour un joueur qui a peut-être amorcé une perte de vitesse?

Ryan Pearson restera forcément dans la mémoire des supporters et aura marqué les esprits. C’est un très bon joueur et son départ forcément dommage. Mais il ne sort pas de sa saison la plus aboutie contrairement à des joueurs comme Holston ou Julien. Pour la JDA, il faudra désormais s’atteler à le remplacer et comme globalement revoir très largement son secteur intérieur en s’attachant notamment de nouveaux étrangers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.