12 décembre 2019

Dur weekend pour le Dijon Racing Team à domicile.

Le Dijon Racing Team de Thomas Comparot et Fabrice Bouchez courait à domicile le weekend dernier la 5ème manche du Trophée Tourisme Endurance à Prenois dans la catégorie T3 au volant de leur 308. Le récit de Thomas Comparot

Samedi 14h15 :

Séance d’essais de 25min sous un beau soleil, séance qui va nous permettre de voir si est ok sur la voiture. La 308 n’est pas super stable mais nos pneus sont quasi HS et les freins aussi.

Samedi matin :

Epreuve de qualifications, le trafic est toujours dense dans ces épreuves, alors, il faut tenter de provoquer un tour clair. Nous partirons exceptionnellement avec 4 pneus neufs pour nous rendre compte d’un réel avantage ou non. Je débute la séance et elle s’avère compliquée, je ne suis pas à l’aise avec la voiture, je ne sens pas bien l’arrière de la voiture, à cause des pneus neufs ou pas ??? Fabrice prends le volant à son tour, il trouve également le comportement de la 308 changé !!! Nous partirons alors 36/50 au général et 20/20 de notre catégorie T3. Cela commence mal !!!

© DRT

Dimanche 14h30, course de 4H :

Temps très menaçant et frais (24°C) pour un 14 juillet. Je prends le départ, je suis à l’extérieur, je perds 2 places, je garde l’extérieur pour reprendre quelques positions au 1er droit, ça marche je reprends 4 places. Dès le second tour, la pluie fait son apparition mais rien de bien contraignant pour le moment, je m’adapte petit à petit au “nouveau comportement” de la voiture mais cela reste compliqué. Je commence alors une petite remontée.  Cela va durer 40 min. Je finis mon relais à 1H de course, nous sommes 31ème/50 et 16/20 du T3. Fabrice reprend la course, le rythme est meilleur mais nous sommes loin de nos meilleurs chronos.

©DRT

A 1h30 de course, la série de problèmes débute, le pare-chocs arrière commence à se décrocher, Fabrice rentre alors au stand pour le scotcher afin d’éviter de tout “arracher”. Je repends le volant donc…Au bout de quelques tours, on recommence, la réparation n’était pas suffisante, je rentre à nouveau au stand. Fabrice repart, au bout de quelques tours, il nous informe à la radio qu’il y a un problème à l’avant, une crevaison ??? Il rentre au stand, pas de crevaison mais les vis du fond plat se sont arrachées et nous allons perdre tout le dessous de la voiture… On rentre donc la voiture au box pour une réparation plus longue. Problème, nous n’avons plus de gaz dans la bouteille qui permet de lever la voiture… On empreinte donc celle des voisins… Au bout de 11 minutes, nous pouvons repartir, il reste 1h40 de course et nous sommes 40ème/50 et 20/20 du T3. Ca sent la punition là ! La fin de course sera plus calme, avec deux longs relais, nous arriverons au damier à la 32ème/50 place au général et 15ème/20 du T3 ce qui est quand même une sorte de victoire! Nous n’avons pas été bon en piste (on aurait dû être plus vigilant après nos mauvaises sensations aux qualifs et contrôler les réglages de la voiture), ni aux stands ( timing et organisation à optimiser) et une série de malchances par-dessus tout ça ! Dure dure à domicile en plus. Nous avons du boulot et de nombreux points d’améliorations identifiés ! Nous reviendrons plus fort à Nogaro. Prochain rendez-vous, Nogaro, les 20/221et 22 septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.