26 août 2019

Un an après avoir quitté la JDA pour Levallois, Rasheed Sulaimon est de retour dans la Cité des Ducs!

Suite à une belle saison sous les couleurs dijonnaises, il a vécu un an en demi-teinte à Levallois.

Capable de tout casser comme d’aller dans le mur

Sulaimon est clairement un joueur de très bon niveau. Capable d’une belle rapidité d’exécution il peut rapidement déstabiliser une défense comme se montrer précieux face aux attaquants. Un joueur qui a scoré plus de 12 points de moyenne par match lors de sa première saison a Dijon. Mais un joueur qui a aussi montré ses limites: il faisait preuve de grosses fautes de concentration et avait écopé de 3 matchs de suspension à l’époque pour un geste d’humeur envers l’artibre (ndlr il avait jeté son ballon dans sa direction) et abusait d’actions individuelles sans succès, venant s’empaler sur les défenses adverses. Handicapé par une grosse blessure l’an passé, il n’aura joué que 19 matchs. Des performances très limites, ne dépassant les 10 d’évaluation qu’à 6 reprises. Mais il sait aussi hausser son niveau de jeu et réussir de très grosses performances. Lors de la saison 2018/2019 il a réalisé de gros matchs face à Nanterre, Cholet et la JDA (respectivement 17, 16 et 20 d’évaluation).

Meilleur qu’Obi Emegano…sauf au pourcentage de réussite

Assurément bien plus à l’aise dans le système de Laurent Legname, il peut être un clutch player derrière Leloup. Avec 8,5 points de moyenne la saison passée, il a fait légèrement mieux qu’Obi Emegano (8,1pts). Il peut être davantage précieux au niveau des passes décisives (2,7 contre 0,9 à Emegano) ainsi qu’au rebonds (2,6 contre 2,2 de moyenne à Emegano). Virevoltant, Sulaimon a aussi provoqué plus de faute que l’ancien dijonnais (2,5 contre 1,7). Sulaimon qui montre finalement ses limites dans la réussite aux tirs: seulement 35,2% et moins de 30% à 3 points quand Emegano était à plus de 48% de moyenne et 43% à 3 points.

Le retour de Sulaimon offre de belles garanties à la JDA Dijon. Un joueur habitué à la Jeep Elite et au coach Legname dont il connait les systèmes. Sa réussite dans le 3ème du dernier championnat, tiendra dans sa capacité à jouer simple et à augmenter son pourcentage de réussite aux tirs. S’il répond à ces deux exigences, il peut définitivement être le clutch player attendu.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.