18 septembre 2019

Ligue 1. TFC – DFCO : Toulouse, la vie en rose.

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Samedi soir au Stadium de Toulouse, le Dijon Football Côte d’Or est allé s’incliner sur la plus petite des marges (1-0) face aux Violets. Une défaite qui n’est pas sans rappeler celle concédée face aux Verts la semaine dernière à domicile puisque les Rouges n’ont pas su concrétiser leurs temps forts. Le DFCO compte désormais sur un réveil face aux Girondins de Bordeaux la semaine prochaine.

Sénou Coulibaly © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Une bonne première période.

En première période, le DFCO aura montré qu’il était capable de bousculer son adversaire du soir, pourtant légèrement meilleur sur le papier. C’est, comme face à Saint-Étienne la semaine dernière, Mama Baldé qui va se mettre en avant. Il pénètre dans la surface toulousaine, son centre en retrait pour Julio Tavares sera bon, tout comme la reprise de ce dernier, mais l’ancien gardien du DFCO Baptiste Reynet se détendra de tout son long pour sortir la frappe (2′). Dijon gardera le ballon dans ses pieds, mais Toulouse répondra par une frappe d’Amian bien captée par Runarsson (20′). Le DFCO est capable de contrarier les plans de Casanova, sur une action copié-collée, Baldé se fait violence et sert une nouvelle fois Tavares dont la frappe sera cette fois trop molle pour inquiéter Reynet (28′). Bien serré par la défense, la Cap-Verdien n’arrive pas à mettre la puissance nécessaire pour trouver le chemin des filets. Toulouse évolue en contre et Max-Alain Gradel fera parler la poudre en envoyant une lourde frappe que Runarsson déviera du bout des doigts alors que l’arbitre de la rencontre accordera pourtant un six mètres au DFCO (37′). On se dirige alors tranquillement vers la mi-temps lorsque la défense dijonnaise parviendra à se dégager en catastrophe suite à un ballon chaud dans la surface après que la balle a navigué entre plusieurs pieds toulousains (45+1).

Une vilaine deuxième période.

Alex Runarsson aura réalisé un bon match du côté de Toulouse. © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La deuxième période ne sera pas de même facture. Pourtant, le DFCO va bien la démarrer, et notamment par l’intermédiaire de Benjamin Jeannot. Dans un premier temps, l’attaquant dijonnais enverra une lourde frappe que Baptiste Reynet ne pourra que boxer (46′), puis, on retrouvera le même joueur après un enchaînement avec Lautoa quelques minutes plus tard. Jeannot sera l’auteur d’une belle volée dont il a le secret. Cette fois-ci, Reynet est battu, mais le ballon passe de peu à côté du but toulousain (49′) ! Mais le DFCO va s’exposer et concéder l’ouverture du sport. Koulouris prend la profondeur dans la défense dijonnaise suite à une erreur d’alignement de celle-ci et en profite pour se retourner et servir Makengo qui n’a plus qu’à fixer Runarsson qui ne pourra rien faire (1-0, 55′). Dijon va tenter de réagir mais la frappe de jeannot ne sera pas assez puissante pour inquiéter le portier toulousain. Toulouse va alors peu à peu prendre l’ascendant dans cette rencontre et les vagues toulousaines vont se succéder sur les buts de Runarsson. Le gardien international islandais sortira une superbe parade devant une tête de Gradel (61′), puis sera bien aidé par son poteau sur une tête de Koulouris (65′). Récemment entré en jeu, Sammaritano permettra à Reynet de montrer toute l’étendue de son talent (67′). Toulouse sera une nouvelle fois l’équipe la plus dangereuse avec notamment une frappe de Vainqueur (79′) qui aurait d’ailleurs dû se faire exclure quelques minutes plus tôt pour une vilaine faute sur Jeannot. Si la première mi-temps a été plutôt convaincante, les Dijonnais ont perdu le fil lors du deuxième acte. Il faudra débloquer le compteur la semaine prochaine face à Bordeaux.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.