1 décembre 2020

Top départ au Paris FC pour le DFCO Féminin

Auteur d’une préparation encourageante, à l’aube d’entamer sa deuxième saison en D1 féminine, le DFCO Féminin, débute son exercice 2019-2020 ce samedi (14h30) du côté du Paris FC (ex Juvisy). Les Parisiennes qui avaient étrillé par deux fois les Bourguignonnes la saison passée, mais qui ont connus de nombreux départ à l’intersaison.

Une préparation encourageante

Un Paris FC qui a d’ailleurs été le premier adversaire des filles de Yannick Chandioux durant cette phase de préparation pour un score nul de 1-1. Dans la foulée, les partenaires d’Alexia Trévisan ont disputé 4 autres rencontres pour un bilan final de 3 victoires 1 nul (face au PFC donc) et une défaite, marquant 13 buts pour n’en encaisser que 5; plutôt encourageant.

Carol, Solène, Rose, Elise, Pauline, Océane et Léna les 7 recrues dijonnaises de l’intersaison © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

15 mouvements à l’intersaison

On sait cependant que les compteurs sont remis à 0 dès que la compétition officielle débute. Un second exercice qui débutera pour les Bourguignonnes avec un effectif assez considérablement remanié. 8 départs ont été enregistrés (Dali, Thomas, Baldé, Dali Storti, Gouineau, Maetz, Magnin Feysot et Blais ont ainsi fait leurs valises) compensés par 7 arrivées : il faudra s’habituer aux visages de 3 nouvelles défenseurs : Pauline Dechilly ex Messine, Léna Goetsch en provenance de Vendenheim et Océane Daniel qui arrive d’Anderlecht. Au milieu de terrain Elise Bonet arrive de Rodez tandis que Solène Barbance et une des trois Bordelaises recrutées par Dijon. Elle est en effet accompagnée de deux attaquantes, Rose Lavaud et Carol Rodrigues. Un groupe 2019-2020 que l’avant centre Laura Bouillot juge ” beaucoup plus homogène que la saison dernière” considérant que “l’équipe a toute les cartes en main pour réaliser une bonne saison”.

Laurat Bouillot juge le groupe dijonnais homogène © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Le maintien le plus vite possible

Tout comme l’an dernier, le premier objectif dijonnais sera d’obtenir son maintien le plus rapidement possible, mais bien sur rien n’empêche d’être ambitieux et Yannick Chandioux ne serait pas contre un “mieux si affinité”. Dans un deuxième temps le DFCO vise une meilleure place finale que la saison précédente (ndlr 8ème) et pourquoi pas la première moitié de tableau.

Un effectif parisien également bouleversé

On en est pas là et il convient tout d’abord de bien démarrer si possible en allant chercher des premiers points chez un adversaire qui avait quand même passé 9 buts aux Bourguignonnes l’an dernier sans en concéder un seul. Mais Paris a vu partir 6 joueuses cet été et non des moindres (cf tableau ci dessous source : https://www.lesportaufeminin.fr/ )

Marith Muller-Priessen , une recrue de choix côté parisien © PFC

De l’expérience germanique en défense

Côté arrivées, Paris a fait son marché à 100% à l’étranger et enregistre notamment la signature de l’expérimentée défenseur allemande Marith Muller Priessen maintes fois championne avec Francfort et vainqueur de la ligue des champion 2015 face au Paris SG. Suffisant pour compenser le départ de plusieurs internationales ? 5ème du précédent exercice les joueuses de Sandrine Soubeyrand comptent bien se rapprocher du podium que Juvisy a connu à de nombreuses reprises. Pour elles cela passe forcément par une victoire sur Dijon. Voilà les “rouges” prévenues !

Yannick Chandioux, coach du DFCO F © Nicolas GOISQUE /NikoPhot

DIJON-SPORTnews vous propose le DFCO Féminin en vidéo et en photos

Retrouvez le résultat du match et un reportage sur le DFCO Féminin dans notre débrief vidéo en direct lundi prochain à 20h30 (https://www.youtube.com/watch?v=dEkMUUsI4zM)

Retrouvez également notre album photo de la séance d’entraînement de lundi dernier du DFCO Féminin ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.