17 septembre 2019

Ligue 1. SCO d’Angers – DFCO : La dalle dijonnaise.

Alors que le DFCO tenait tant bien que mal, la situation s'est décantée avec un CSC de Ngonda © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Contrairement à l’année dernière, le Dijon Football Côte d’Or met du temps à lancer sa saison puisqu’il compte actuellement toujours zéro point après trois journées de championnat. Demain soir, les Rouges seront en déplacement du côté d’Angers pour affronter une équipe qui démarre, mais qui est cependant orpheline de Jeff Reine-Adélaïde, fraîchement transféré à l’Olympique Lyonnais. Fort de deux recrues supplémentaires, il serait temps pour Dijon de récolter ses premiers points.

Nécessité de prendre des points.

Sénou Coulibaly, l’un des hommes forts de ce début de saison au DFCO. © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Ce n’est pas l’état d’urgence, mais il faut prendre les points, maintenant“. Senou Coulibaly décrit parfaitement la nécessité de réellement lancer la saison pour ne pas compter trop de points de retard sur les concurrents directs en ce début de saison. Si le DFCO avait enchaîné trois victoires consécutives au mois d’août lors de la saison dernière, la situation est totalement inversée cette année. Mais Dijon pourra compter déjà deux deux renforts supplémentaires arrivés en cette fin de semaine dans la Cité des Ducs : Matheus Perreira, milieu offensif prêté avec option d’achat par la Juventus de Turin, et Stephy Mavididi, qui a pris le numéro 9, prêté lui aussi par le club italien. Si le mercato dijonnais n’est pas entièrement clôt, il commence en tout cas à prendre forme. Des renforts qui pourront compter si l’on garde à l’esprit que Benjamin Jeannot et Julio Tavares sont à l’infirmerie en train de soigner leur blessure respective. Jobard compte tout de même ajouter encore quelques joueurs à son effectif, de quoi changer grandement ses plans prévus en début de saison. Avec ces arrivées sur le plan offensif, le coach dijonnais compte établir un nouvel équilibre au sein de son équipe, un équilibre qui doit commencer à pointer le bout de son nez face à Angers.

Un bilan comptable douteux.

Benjamin Jeannot et ses collègues n’arrivent pas à se montrer efficaces. © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

D’abord axé sur la défense, le mercato dijonnais a donc pris une autre tournure depuis quelques jours avec plusieurs arrivées dans le secteur offensif. Friables en défense, les Dijonnais ont su se renforcer malgré cinq buts concédés en trois matchs. La faute à une attaque inexistante ? En tout cas l’une des explications. Campé en défense à cause d’une inefficacité chronique, le DFCO craque régulièrement et surtout en début de période. Avec un seul but marqué en trois rencontres (sur penalty), il serait temps pour Benjamin Jeannot et ses coéquipiers d’affoler un peu les défenses adverses. En tous les cas, il faudra que les hommes de Stéphane Jobard y mettent du leur pour effacer la copie ignoble rendue face à Bordeaux, sans quoi, ils repartiront bredouilles d’Angers…

Le groupe dijonnais à Angers

Gardiens de but : Gomis, Runarsson
Défenseurs : Aguerd, Alphonse, Chafik, Coulibaly, Ecuele Manga, Mendyl, Ngonda
Milieux de terrain : Amalfitano, Balmont, Lautoa, Marié, Ndong, Pereira, Sammaritano
Attaquants : Baldé, Mavididi

Blessés : Jeannot (ischios), Tavares (adducteurs)
Choix de l’entraîneur : Barbet, Keita, Loiodice, Ntumba, Philippe, B.Soumaré
Non qualifié : Cadiz

1 thought on “Ligue 1. SCO d’Angers – DFCO : La dalle dijonnaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.