17 septembre 2019

Handball Coupe de la Ligue : derby en hors-d’oeuvre pour le DMH

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Avant de retrouver les solides joutes de Proligue, la semaine prochaine avec la réception de Nancy au palais des sports, le Dijon Métropole Handball ouvre sa saison ce soir en recevant le voisin bisontin pour le premier tour de coupe de la Ligue.

Habitué ces dernières années aux équipes de Lidl Starligue pour ses matchs de coupe de la Ligue (Saran puis Montpellier en 2017, Cesson l’an dernier), le Dijon Métropole handball affronte cette fois-ci Besançon qui retrouve la Proligue après une année de “purgatoire” en N1. Les Dijonnais seront donc cette fois-ci les favoris logiques de la confrontation, mais attention un derby est toujours un match particulier.

le groupe où l’on retrouvera bien sur Pierrick Naudin est quasiment inchangé © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Stabilité

Le club cher au président Thierry Desserey, n’a cette année encore connu que très peu de bouleversements à l’intersaison. Avec deux départs, ceux de l’ailier espagnol Eduardo Reig Guillen et de Hugo Naudin, pour une seule arrivée actée à ce jour celle de Johann Boisedu, joueur d’expérience s’il en est; c’est peu dire que le collectif dijonnais se connait parfaitement et que le plan de jeu mis en place par le duo technique Ulrich Chaduteaud/Samuel Pecaud, n’a guère de secrets pour lui. Un gain de temps non négligeable dans une préparation. Avec un bilan de quatre victoires (Lyon Valence, Nancy et Sarrebourg pour trois défaites (St Raphael Nîmes et Sélestat, lors des matchs d’avant saison, les Dijonnais ont pu constater que l’attaque était plutôt bien en place, mais ils ont dû cravacher pour retrouver intensité défensive et engagement nécessaire pour les rencontres de haut niveau (Ulrich Chaduteaud avait notamment fustigé ses joueurs sur ces derniers points après les confrontations face à Sélestat ou Valence). Gageons qu’au moment d’aborder la compétition officielle les Bourguignons soient prêts.

Passé par de nombreux clubs, Johann Boisedu débarque à Dijon © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Boisedu, monsieur + ?

Un mot sur la recrue; Johan Boisedu, A 39 ans, le “jeune homme” a pas mal bourlingué dans le monde handballistique passant notamment par créteil, Dunkerque, St Raphael ou encore Tremblay pour ce qui est de l’hexagone, mais il est aussi passé par l’Allemagne, l’Espagne ou encore plus récemment le Qatar. L’an dernier il a effectué 6 mois avec Ivry. C’est donc un joueur d’expérience qui débarque dans la capitale des Ducs. Doté d’un très solide bras droit, il va amené au DMH une force de frappe à longue distance que l’on a pu apprécier lors des rencontres de préparation. Une arme offensive non négligeable qui manquait sans doute un peu ces dernières saison. Suffisant pour faire progresser le rendement de l’équipe ? A suivre….

Les Bisontins n’auront pas traîné en N1 © GBDH

Besançon sur sa lancée ?

Attention à Besançon qui ne vendra évidemment pas à Dijon en victime expiatoire. Les voisins francs comtois auront évidemment à coeur de montrer qu’ils ont évidemment leur place en Proligue et que l’épisode N1 de l’an dernier n’était qu’une mauvaise parenthèse. Le Grand Besançon Doubs Handball comme il se nomme désormais a toujours été un adversaire coriace pour le DMH. Le groupe entraîné par le Serbe , qui s’est beaucoup appuyé sur de jeunes joueurs formés localement l’an dernier pour obtenir sa remontée immédiate a lui aussi peu évolué à l’intersaison avec seulement trois recrues : l’arrière de Billère Brice Aillaud, le pivot serbe Djuro Karanovic et le gardien international tchèque Artur Adamik. Le groupe entraîné le Franco Bosnien Dragan Zovko devrait donc lui aussi être bien en place dès ce début de saison. Début de réponse dès ce soir au palais des sports.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.