17 septembre 2019

Rugby : Asvel – Stade Dijonnais : entretenir la flamme

Le stade Dijonnais sera-t-il la première équipe collective dijonnaise à s’imposer en championnat cette saison (8 défaites en 8 rencontres pour les DFCO, DFCO Féminin, JDA Handball ou encore DMH !!). C’est tout le mal qu’on lui souhaite après sa séduisante dernière saison, et les ambitions affichées par un club qui poursuit son développement dans tous les domaines, comme l’a montré la récente soirée de présentation. Première réponse cet après-midi (17h30) sur le terrain de l’ASVEL.

Liabot, Aounallah et leurs potes sont impatients de retrouver les joutes de fédérale 1 © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Impatience

Si les discours sont importants, la vérité c’est du terrain qu’elle vient. Après deux mois de préparation intensive, ponctués par deux rencontres de préparation, face à deux gros adversaires (victoire face à massy, défaite face à Bourg en Bresse), les Dijonnais se disent prêts et impatients d’en découdre.

Ce n’est pas sans une certaine impatience non plus d’ailleurs que les supporteurs du Stade attendent de découvrir le cru 2019-2020 des rouges et bleus, tant ils avaient savouré le précédent. Rançon du succès, plusieurs acteurs de la belle saison dernière ont quitté le club, appelés pour certains en Pro D2; on pense notamment à la charnière Soulan/Dufau ou encore au talentueux finisseur Guigon. Mais il convient de regarder devant, et les 13 recrues engrangées par le stade à l’intersaison présentent toutes, un CV propre à vite faire oublier les partis. Aux Miéres, Fuertes, Sylvestre, Rousserie, fatafehi, Klaasen…. Et compagnie d’entrer dans la danse.

Le staff dijonnais se concentre sur le projet de jeu du Stade © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

“Se concentrer sur ce que l’on veut faire pour donner du plaisir aux gens”

En conférence de presse, Renaud Gourdon l’a répété : “on se concentre d’abord sur nous, sur notre projet de jeu, qui n’a pas changé, on veut un jeu de mouvement et de déplacement, que les gens aient plaisir à nous voir jouer….On se centre sur ce que l’on veut faire et comment le faire”; un programme qui nous convient parfaitement ! Pour autant les Dijonnais ont évidemment étudié leur adversaire du jour. Luca Marijon le décrit ainsi comme une équipe disposant de sérieux atouts en conquête et particulièrement dense au centre du terrain. Un ASVEL qui a connu lui aussi des mouvements à l’intersaison, Renaud Gourdon le jugeant mieux organisé cette année. Un premier choc intéressant donc qui permettra sans doute d’y voir un peu plus clair sur les possibilités dijonnaises à bien figurer dans une poule de belle allure avec notamment Massy, Chambéry, Mâcon …. Sans oublier Suresnes ou Beaune et allez tous les autres. Que le spectacle commence.

Thomas Sylvestre sera titulaire comme demi de mêlée © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Le groupe Dijonnais face à l’ASVEL

Pour sa première composition de l’année le staff dijonnais s’appuie sur une charnière composée de Thomas Sylvestre et Anthony Fuertes, Du côté du pack une première ligne qui se connait parfaitement avec Jérémy Bécasseau et le jeune papa Dimitri Tchapnga qui entoureront Luca Marijon, premier capitaine de la saison. En seconde ligne la recrue Pierre Rousserie sera associée à Hugo Allarcon pour cueillir notamment les ballons en touche. L’inévitable Kévin Amiot, meilleur plaqueur de Fédérale 1 l’an dernier sera en troisième ligne aile avec au centre Jean-Claude Fourie et à l’autre aile Romain Gauthier, débarqué à l’intersaison d’Oyonnax.

Du côté des lignes arrières pas mal de visages connus avec Romain Kusiolek et Max Planté aux ailes, Harris Aounallah à l’arrière et Luca Liabot en premier centre; la nouveauté étant représentée par le Sud Africain Harlon Klaasen en second centre.

On vous laisse découvrir le banc dijonnais avec les beaux visuels concoctés par la com du club. Messieurs, a vous de jouer !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.