22 octobre 2019

Ligue 1. DFCO – NO : Enfin un premier point !

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Face au Nîmes Olympique, le Dijon Football Côte d’Or a enfin obtenu son premier point samedi soir à Gaston-Gérard. Un point qui permet au DFCO de réellement démarrer sa saison, mais qui reste néanmoins frustrant lorsque l’on se penche de plus près sur le match.

Dijon amputé de quelques joueurs

Tavares était absent pour la rencontre face à Nîmes. © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Sans Tavares, Marié, Sammaritano ou encore Cadiz, blessé la veille aux ischios-jambiers, Dijon recevait donc Nîmes, qui a vu ses meilleurs éléments partir au mercato, mais aussi orphelin de son meilleur buteur Duljevic. Globalement, le DFCO s’est pourtant montré sous son meilleur jour, autant offensivement que défensivement. Faisant preuve de créativité et apportant un grain de folie et de vivacité, l’équipe dirigée par Stéphane Jobard aurait sans doute mérité de repartir avec les trois points. Dominateurs, les Rouges entament bien la rencontre mais laissent retomber le rythme, permettant à Nîmes de se procurer quelques occasions parfaitement gérées par Ecuele-Manga assisté d’un Nayef Aguerd des grands soirs. Par ailleurs, Alfred Gomis, qui effectuait ses débuts en match officiel avec Dijon, s’est montré plutôt rassurant, même si le match du weekend prochain nous donnera un tout autre aperçu des qualités du gardien. Au final d’un faible niveau de jeu et d’une intensité moindre, la première mi-temps est décevante. Face à une équipe gardoise, que Bernard Blaquart qualifiera de “catastrophique”, le DFCO ne se montre pas assez entreprenant dans le jeu alors qu’il aurait pu aisément faire bouger un bloc heureux de ne pas être plus inquiété. La mi-temps s’achève donc sur un score nul et vierge, qui n’arrange pas vraiment grande monde.

Une équipe métamorphosée

Toujours une inefficacité criante. © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Au retour des vestiaires, le DFCO se fera déjà beaucoup plus pressant sur le but de Bernardoni. L’ensemble des éléments offensifs titularisés par Jobard tenteront leur chance, sans succès. Ainsi, Mavididi, Perreira, et Mama Baldé, de nombreuses fois, se succèderont devant le portier gardois, sans parvenir à le tromper. Dijon déroule son jeu, se montrant de plus en plus libéré et rassuré et est parfois tout près d’ouvrir le score. L’une des plus grosses occasions sera à mettre à l’actif de Baldé. Parfaitement servi dans la profondeur par Bryan Soumaré, auteur par ailleurs d’une nouvelle belle entrée en jeu, le Bissau-guinéen croisera trop sa frappe et ne parviendra pas à cadrer, sans doute coupable d’avoir voulu tirer fort plutôt que de placer. La fin du match est alors proche et le DFCO continue de pousser pour enfin mettre une victoire à son actif. Cependant, le score ne bougera pas, notamment dû à une nouvelle inefficacité offensive, mais aussi à une équipe nîmoise faisant preuve d’une certaine expérience et de… Roublardise. Dijon loupe une occasion de prendre des points face à un concurrent direct au maintien et Gaston-Gérard devra attendre pour entendre le premier cri de victoire dans le vestiaire. S’il faut souligner un point positif, c’est qu’un état d’esprit plus conquérant semble être revenu dans l’équipe de Jobard, sans doute apporté par un vent de fraicheur apporté par les recrues. Seulement, il serait rapidement temps de se mettre à marquer…

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.