19 octobre 2019

Julie Dazet et ses coéquipières ont enfin décroché leur première victoire de la saison régulière © Nicolas GOISQUE/NikoPhot - archives

Dans une rencontre déjà décisive pour ce début de Ligue Butagaz Energie, la JDA Dijon Handball recevait une équipe de Mérignac Handball engluée dans la même situation que les Artistes, main dans la main avant le coup de sifflet du début de partie : aucune victoire de l’une ou de l’autre équipe lors des quatre premières journées. Un match qui devait être le déclencheur de cette saison pour les Dijonnaises, qui n’ont pas raté l’occasion de le faire.

_

Une première période maîtrisée

En accueillant le promu Mérignac Handball, les filles de Christophe Mazel n’avaient pas d’autre choix que de sortir du combat du soir, avec une victoire sur son parquet. Chose faite pour les coéquipières de la capitaine Joanna Lathoud qui ont rendu une copie correcte, devant un public jovial qui a retrouvé quelques sensations positives après un enchaînement de 4 rencontres de suite sans victoire. Tout avait commencé de manière plutôt tranquille avec sept premières minutes peu prolifiques dans un cadre de round d’observation (7′, 2-2). Mais avec beaucoup d’envie, les locales vont immédiatement creuser l’écart et poser sept buts dans les huit minutes suivantes (15′, 9-4). Le trou est déjà fait. Et ce dernier ne va pas se résorber car à trois minutes de la pause il est toujours intact (27′, 15-10). Mieux encore, les filles terminent avec un 3-1 et Mégane Ribeiro va renvoyer tout le monde aux vestiaires sur un dernier but à l’aile (30′, 18-11).

_

La JDA Dijon Handball termine le travail

Et ce soir, ce n’est décidément pas du tout le même scénario que les rencontres précédentes. Dès la reprise, Dijon reste solide et groupé et inflige un 7-2 en huit minutes avec une Déborah Kpodar impressionnante qui va terminer la rencontre à un exceptionnel 90% à 9 buts sur 10 tirs cadrés (38′, 25-13). Tout va bien se poursuivre avec une maîtrise dans le milieu de seconde période. Mais à la 52ème minute, peu de gens pouvaient imaginer que la jeune Manon Gravelle venait d’inscrire le dernier but de la partie pour les locales alors que le tableau d’affichage montre un très valorisant « +13 » (52′, 33-20). Les Artistes vont terminer ce match avec une très mauvaise passe, puisque Mérignac va infliger un 0-6 dans les huit dernières minutes (60′, 33-26). Mais l’essentiel était fait grâce à une grosse partie en amont et les Bourguignonnes valident leur première victoire cette saison. A noter que l’intégralité des joueuses de la feuille de match côté JDA (hors gardiennes) ont marqué au moins un but. Outre Kpodar, ce sont Dyénaba Sylla (5/6) et Kimberley Bouchard (4/6) qui ont également été très prolifiques sur leur ratio. Mais une belle distribution de balle par le centre et de belles séquences défensives ont contribué à la victoire de l’équipe. On espère en voir d’autres au Palais, et cela dès la réception de Chambray, le 5 octobre prochain. Mais avant cela, un chaud derby à Besançon doit être joué… et un derby « ça ne se joue pas, ça se gagne »…

_

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.