13 décembre 2019

Jeep Elite (J1): JDA -Le Portel : Il fallait rester sur sa fin!

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dans une rencontre irrespirable où les Dijonnais étaient pas loin de toucher le fond, ils ont montré un énorme cœur pour finalement l’emporter de 3 points (88-85). Une victoire aussi compliquée qu’importante pour lancer une saison où il faudra néanmoins progresser.

Solomon, MVP de la rencontre avec 15 points, 8 rebonds pour 18 d’évaluation devant Tabu, grand bonhomme de ce match pour Le Portel © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Tu t’es vu quand Tabu…?

Nous l’avions annoncé en chef d’orchestre et il s’est mué en tueur de sang froid. Le meneur Portelois, Tabu, aura été l’un des poisons de la JDA ce vendredi soir. Avec 22 points et un 6 sur 10 à 3 points il aura été autant le bourreau des Dijonnais que le symbole d’une équipe du Portel étonnante. Si la JDA rentre plutôt bien dans son match et multiplie les stops afin de mener 26-19 à l’issue du premier quart, elle va connaitre une véritable désillusion par la suite. Loin du match facilement gagné qui s’annonce, la Jeanne va voir les nordistes revenir dans la rencontre avec deux ingrédients essentiels: dureté défensive et tentative et réussite insolente à 3 points. Des shoots longues distances qui représenteront au total plus de 48% des points du Portel! Tabu, pendant plus de 2 quart-temps va faire subir un enfer à la JDA en compagnie d’Harrisson. A chaque tentative à 3 points, le Palais semblait dire “non pas cette fois, pas encore…” avant de souffler de dépit en voyant le ballon rentrer. Après un score de parité à la mi-temps (47 partout), la JDA ne réalisera pas les 3ème quart-temps dont elle a le secret et que le public espérait secrètement. A 10 minutes du terme, les visiteurs sont devant (68-64).

Le sang froid de Leloup, en particulier sur la fin de match a mis la JDA sur le chemin de la victoire en toute fin de match © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Quand Holston a vu Leloup

C’est terminé, cette équipe si flamboyante mardi va s’incliner…Enfin, c’était sans compter sur la volonté d’un groupe, qui, comme l’an passé n’était pas décidé à baisser les bras. Dans un Palais trop faiblement rempli mais qui donnait de la voix, les hommes de Legname ont décidé d’honorer leur maillot et de ne rien lâcher. Et pourtant, à 6 minutes du terme, Tabu donne 7 points d’avance à son équipe (73-80). La JDA, à l’image de son match, multiplie les erreurs d’appréciation. Malgré un sursaut d’Axel Julien qui ramène la Jeanne à 3 longueurs à un peu plus de 4 minutes du terme, Harrisson plonge une nouvelle foix la JDA dans le doute sur un nouveau tir primé (83-77). Leloup, très adroit ce vendredi soir, montre alors tout son talent et envoie un 3 points magistral à 3 minutes de la fin pour laisser son équipe en vie. Le Palais exulte et se met de nouveau à y croire. Dans la foulée, Tabu rate “enfin” une tentative à 3 points et Julien en contre, va chercher deux lancers francs qu’il va convertir malgré la pression. 82-83 et seulement 2,42 à jouer! Le Palais est en ébullition et hue comme jamais la possession porteloise qui suit! Pendant 1 minute chaque équipe tente de marquer sans y parvenir. Au bord de l’asphyxie, Leloup, est victime de la faute sur une tentative à 3 points. L’expérience va alors parler. Avec sérénité, le français va convertir ses 3 lancers pour positionner la JDA devant! 85-83 à 1,26′ de la fin! Leloup héro, qui va finalement prendre une technique très sévère dans la foulée pour flopping (la 5ème de Leloup). Lancer à suivre plus possession pour Le portel qui peut alors passer devant. Si Mangin rentre son lancer (85-84), la Jeanne, devant un public debout réalise un magnifique stop! C’est alors que David Holston prend ses responsabilités et envoie un 3 points qui fait exploser la salle!! 88-84 à 1′ de la fin!! Une minute des plus longues…Le Portel sur un lancer revient à 3 longueurs. Holston tente le KO à 3 points mais se rate. Il reste alors 30′ au Portel pour égaliser. La tentative de Mangin heurte le cercle. Rebond et victoire de la JDA! Le Palais peine à réaliser, mais ils l’ont fait! En une minute et 30 secondes, la saison s’est finalement bien lancée…

La JDA n’a pas déroulé son jeu collectif comme elle souhaitait et a multiplié les mauvais choix en attaque. Pour autant son collectif a parlé. Chaque joueur a eu son Momentum et a apporté sa pierre pour construire cette victoire. Un match qui montre le travail à accomplir. S’il faudra faire bien mieux à Boulazac dans une semaine pour espérer l’emporter, la JDA a rassuré sur deux points: sa capacité à défendre (une défense finalement douchée surtout par la grosse réussite du Portel à 3 points) et son état d’esprits. En guerriers, ils sont allés chercher cette victoire, en guerriers, ils ont aussi entrevu le chemin qu’il restait à parcourir pour remporter les futurs combats.

Si Ulmer et ses 8 points a été assez discret, il a performé par sa capacité à scorer à 3 points dans des moments clés © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.