23 septembre 2020

Rugby : Issoire -Stade Dijonnais : du travail bien fait

Après son probant succès sur Mâcon, le Stade Dijonnais se rendait, chez le promu, Issoire, champion de France de Fédérale 2 l’an dernier, pour clore un premier bloc de 3 rencontres. Renaud Gourdon se méfiait de cet adversaire. Sous une météo difficile, le Stade a réalisé une prestation sérieuse et revient du Puy-de-Dôme avec 5 points précieux.

Comme attendu, les conditions météo sont mauvaises au moment d’entamer ce troisième match de la saison pour le Stade Dijonnais sur la pelouse issoirienne. Rafales de vent, pluies violentes comme le décrit le demi de mêlée Romain Kusiolek; pas idéal pour développer du jeu.

Un stade sérieux mais parfois indiscipliné

Comme on pouvait s’y attendre, Issoire attaque fort la rencontre et occupe le camp dijonnais durant 10 minutes. Poussant le Stade à la faute, les locaux enquillent deux pénalité par l’intermédiaire de Pierre-Elliot Baudonnat, leur ouvreur, par ailleurs impeccable ce dimanche (7/7 et les 21 points des siens). 6-0 9′; Dijon laisse passer l’orage, si l’on ose dire et Romain Kusiolek nous conte la suite ” sur l’engagement on récupère la balle, on met plusieurs temps de jeu , les gros avancent dans leurs duels. Par deux fois Maxime Jadot, Benjamin Nehme et les soutiens sont présents les sorties sont rapides. On arrive a mettre du jeu , les espaces dans les couloirs sont trouvés via Lucas Liabot, Harlon Klaasen et Maxime Planté avant de me servir pour marquer le premier essai de la partie” Du bel ouvrage, transformé par Anthony Fuertès et Dijon passe devant (6-7, 11′).

La défense dijonnaise ici d’Harris Aounallah (en rouge) a fait bonne garde mais s’est souvent mise en position d’hors jeu © US Issoire Rugby

La conquête dijonnaise est performante, la mêlée est en place et la touche sérieuse, décrit encore “Kusio”. Côté pile Les hommes de Gourdon utilisant bien le jeu au pied occupent le camp issoirien et mettent l’adversaire à la faute pour enquiller trois pénalité de Fuertès avant la pause. Côté face, un peu trop d’indiscipline notamment sur les hors jeu de ligne et deux occasions offertes à l’artilleur maison de briller, que le larron ne laisse évidemment pas passer. A la pause les Stade mène d’une courte tête (12-16, 40′).

7/7 au pied pour Pierre Elliot Baudonnat, chapeau monsieur © US Issoire rugby

3 essais pour le bonus vs Baudonnat grandiose

Les Bourguignons entament la seconde période contre le vent et ne parviennent pas à sortir de leur camp. De nouveau poussé à la faute (le gros bémol du match) ils permettent à Baudonnat de faire rugir le public local ayant bien rempli les travées du stade et qui espère un premier succès des siens cette saison (18-16, 45′). Malheureusement pour eux la suite sera dijonnaise. Le stade a fait rentrer du sang neuf et “cela apporte un vent de fraîcheur et de dynamisme. Nous nous remettons 0 jouer et parvenons 0 marquer après une passe décisive de Kévin Amiot pour Jérémy Becasseau” dixit Romain Kusiolek . les 20 dernières minutes sont dijonnaises, les rouges d’un jour sont dans l’avancée et physiquement dominateurs. Sur la dynamique, Harlon Classen enfonce le clou suite à un bon travail du pack sur ballon porté (28-18, 64′); l’essai du bonus offensif ! Cependant le mot de la fin reviendra à l’inévitable Baudonnat, qui offre le point du bonus défensif à cette valeureuse équipe d’Issoire sur sa 7ème et dernière tentative du jour, un sans faute remarquable dans de telles conditions météo (21-28, 75′) et score final. Dijon sérieux rentre dans la capitale des ducs avec les 5 points qu’il était aller chercher.

Romain Kusiolek (n°9 rouge) parle d’un match sérieux, lui qui aura inscrit le 1er essai dijonnais © US Issoire Rugby

La Réaction de Romain Kusiolek et du caoch des avants Thomas Kohler

RK: “le job est fait, il n’y a pas eu de grandes envolées mais un match sérieux de la part de tout le monde avec une une défense qui avance ; nous devons juste faire attention a la discipline

TK: “Nous avons fait un match très sérieux à l’extérieur avec une bonne alternance entre occupation et enchaînement de séquences avec la balle. Malgré nos fautes sur hors jeu de ligne nous avons très bien défendu et mis sous pression Issoire qui n’est jamais venu ballon en main dans nos 22 m.
Il aura fallu toute cette maîtrise et une conquête performante pour battre cette équipe qui s’est appuyée sur un excellent buteur (100%) et s’est nourrie de nos fautes de discipline.
Les conditions n’ont pas permis de scorer plus mais l’essentiel a été fait avec cette victoire bonifiée à l’extérieur qui clôt un 1er bloc dans l’ensemble satisfaisant. A nous de continuer à travailler dur pour valider cette progression avec un bloc à venir qui s’annonce dense…

Thomas Kohler (ici face à Mâcon) juge satisfaisant le début de saison dijonnais et sérieux ce dernier match à Issoire © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
143 Partages

1 thought on “Rugby : Issoire -Stade Dijonnais : du travail bien fait

  1. Mise à part ce faut pas à l’ASVEL on ne peut qu’être satisfait car aller gagner à Issoire ne sera pas à la portée de tout le monde…
    Maintenant au tour de Drancy qui paraît être la plus faible équipe…mais attention de ne pas tomber dans la facilité d’autant que si la pluie s’en mêle le jeu risque de rester dans un petit périmètre qui pourrait aider Drancy…
    A noter que nous n’avons toujours pas vu certain joueurs en action en effet.
    BEAUILS pilier gauche
    LEBIAN 3éme ligne aile
    MAJEAU 3éme ligne aile n’ont à ce jour pas encore joué… quand aux recrus
    SEVOU 2éme ligne
    BERENGUEL 3 éme ligne aile
    LAGARDE ailier
    AUTAGAVAIA arrière n’ont toujours pas joué…
    Question ces joueurs sont-ils blessés ou en cour d’intégration ?
    Il me tarde de les voir sur le terrain d’autant que cela va donner des armes pour le turn over de cette belle équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.