25 novembre 2020

Jeep Elite (J2): A l’extérieur pour rester dedans

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Après deux succès à domicile en Coupe puis en championnat , la JDA Dijon Basket dispute un premier match hors de ses bases. Face à Boulazac, ce déplacement n’aura rien d’évident face à une équipe longtemps play-offable l’an-passé, renforcée à l’inter-saison et dont les débuts sont costauds. Mais la Jeanne arrivera également avec des certitudes et la ferme intention de poursuivre sa série.

Pearson est désormais à Boulazac mais n’est pas certain de croiser son ancien coach et ex-coéquipiers (blessure mercredi) © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Entre méfiance et confiance

Il y a deux ans, Boulazac était sportivement condamné à la descente. Blois, champions de Pro B la même année était finalement empêché de monter, ne disposant pas d’un centre de formation agrée. Repêché administrativement, Boulazac a toutefois su faire honneur à cette seconde chance la saison suivante en terminant à la 10ème place et en ayant tutoyé pendant longtemps le top 8. Cet été, le club s’est renforcé avec notamment un ancien très bon joueur de l’ASVEL, Alpha Kaba, Gibson, un poste 2/3 référencé, aperçu à Gravelines en 2016/2017 et qui arrive du Besiktas et un certain…Ryan Pearson, pièce maitresse de la JDA pendant deux saisons. Avec une salle moderne de 5000 places, Le Palio n’aura donc rien d’un lieu de villégiature ce samedi soir. Un Palio qui a vu Boulazac l’emporter face au Mans lors de la 1ère journée et qui n’a connu que 5 défaites l’an-passé. Mais l’une d’entre-elles était concédée face à la JDA. Car s’il faut se méfier de Boulazac qui a accroché l’ASVEL sur ses terres pour le compte de la 14ème journée (avancée Euroleague oblige), la bande d’Axel Julien aura également des arguments. Les nouveaux prennent petit à petit leurs marques et des joueurs comme Solomon ou Ulmer apportent notamment en puissance. Malgré des automatismes à perfectionner, ces joueurs ont montré par séquences qu’ils savaient jouer ensemble. Les tauliers répondent encore présents dans les moments clés, à l’image de la fin de match d’Holston contre Le Portel et de la justesse à longue distance de Leloup. Le Portel? Le genre de victoire qui aura aussi permis à la JDA d’identifier tous les points d’améliorations. De quoi espérer arriver plus fort dans le Périgord.

Solomon, MVP la semaine dernière devra une nouvelle fois se montrer et s’imposer dans la peinture © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Les clés du match pour la JDA

Avec 72 points encaissés contre Le Mans et seulement 78 à l’Astroballe chez le champions en titre, la défense de Boulazac semble bien en place et prend des allures dijonnaises…Faire étirer ce bloc pour trouver des solutions à l’extérieur, domaine où la JDA marche bien en ce début de saison sera l’une des clés, comme l’alternance de son jeu.

Les rebonds: grosse bataille en perspective pour Solomon et le secteur intérieur dijonnais face à une équipe qui a marché sur l’ASVEL dans ce domaine malgré la puissance athlétique des rhodaniens. Les 14 rebonds offensifs qu’ils ont captés expliquent en partie leur performance et leur capacité à rester au contact. Kaba impressionnant à ce jeu là sera le joueur à surveiller.

L’absence de Pearson et Harley? Blessé à un genou, l’ancien dijonnais n’avait pu prendre part à la rencontre de mercredi à l’ASVEL. S’il était absent, ce serait un poison en moins (même si le BBD a montré de belles choses sans lui). Surtout, Legname adaptera ses systèmes en conséquences. S’il est présent, il faudra rapidement le contenir et tenter de lui faire faire des fautes tôt dans la rencontre. Quant à Harley, absent depuis la préparation, il pourrait également manquer la rencontre.

Fermer la peinture et les pousser à prendre des tirs lointains: Boulazac est peu à l’aise à longue distance sur ses premières sorties, comme en témoigne le petit 1 sur 7 face à l’ASVEL. Si cette équipe était à 35% face au Mans, le danger principal ne devrait donc pas venir à 6,75m.

Le passing game dijonnais/contrôler les individualités: le jeu collectif de la JDA doit être supérieur et permettre de faire mal. Les 18 passes décisives entrevues face au Portel sont bien supérieures aux 10 et 12 passes décisives du BBD.

Auda et Larson: En plus de Kaba, ils font partie des joueurs à surveiller. Le premier, international Tchèque a mis 18 points à l’Astroballe, le second, 15 face au Mans.

Montée en température de Sulaimon: S’il s’est montré intéresant en défense, Legname attendra plus que ses 4 points et 3 d’évaluation face au Portel. Avec peut-être moins de pression loin du Palais, il peut-être clutch face à Boulazac.

La JDA a prouvé l’an-passé qu’elle savait voyager. A elle de rester sur cette dynamique. Axel Julien et les siens vont faire face à un premier gros combat loin de leur Palais. Avec plus d’application que contre Le Portel mais avec la même détermination ce groupe a toutefois les moyens de ramener la victoire et rentrer un peu plus dans ce championnat.

Entre-deux ce samedi à 20h au Palio!

Première sortie pour Legname et les Dijonnais © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.