12 décembre 2019

DFCO – RCSA : Arrêter de patauger dans la choucroute

L'an dernier, lors de la 36e j. le DFCO avait maintenu l'espoir de Ligue 1 grâce à un but de Kwon dans les dernières secondes. La suite, on la connaît. © Hervé OBRECHT/NikoPhot - archives

Dans le cadre de la 9ème journée de Ligue 1, le DFCO rencontre ce samedi soir (20h) au Stade Gaston-Gérard, le Racing Club de Strasbourg. Des Alsaciens qui vont beaucoup mieux depuis leur élimination de la course à l’Europe où ils ont laissé beaucoup de plumes. Côté Bourguignon, c’est mieux mais ça reste à confirmer. Une partie qui s’annonce ouverte et animée avec deux attaques qui semblent enfin avoir trouvé leurs repères.

_

Une équation pas si simple à résoudre

Si le foot était aussi cartésien que les mathématiques, le Dijon FCO serait champion de France de Ligue 1 Conforma à l’heure actuelle. En effet Reims a battu le Paris-Saint-Germain lors de la 7ème journée, tandis que le DFCO s’est imposé face à ces mêmes Rémois lors de la huitième journée, ce qui prouve que Dijon s’imposerai facilement face au PSG. Malheureusement ce n’est pas le cas, même si les Bourguignons auront l’occasion de nous prouver le contraire le 1er novembre prochain à domicile face au club de la capitale. Mais avant ce rendez-vous de gala, les rouges auront de féroces alsaciens sur leur passage qui n’ont fait qu’une bouchée des canaris de Nantes lors de la journée précédente. Avec un Dimitri Liénard en grande forme et un Nuno Da Costa qui n’aura finalement pas quitté le Bas-Rhin, le Racing Club de Strasbourg viendra avec de réelles convictions à « GG ».

_

Des statistiques plutôt au vert

Composant à nouveau avec les absences de longue date de Jordan Marié et de Frédéric Sammaritano, le technicien Stéphane Jobard devra également se passer de Mama Baldé et de Fouad Chafik tandis que Théo Barbet, Enzo Loiodice et Lévi Ntumba n’ont pas été retenus dans le groupe. Malheuresement la paire Mama Baldé – Tavares qui avait si bien fonctionné dans le Champagne ne pourra pas être en place, mais Cadiz qui apporte également avec son physique imposant pourrait être important à exploiter. C’est également le retour de Mounir Chouiar dans le groupe qui doit prouver que le coach peut compter sur lui et qu’il peut être régulier sur ses performances. Dans les buts, Gomis toujours impeccable, devrait être reconduit et faire prolonger le bail de Runarsson sur le banc de touche. En défense, le patron de la charnière centrale Bruno Ecuele Manga pourrait à nouveau être associé à Nayef Aguerd qui reste sur un bon match à Reims. Côté statistiques, Dijon reste sur deux matchs nuls à domicile, mais également trois matchs à domicile sans marquer le moindre but. Strasbourg reste sur trois défaites consécutives à l’extérieur et quatre rencontres à l’extérieur sans inscrire le moindre but. Cependant, les alsaciens se sont bien réveillé à domicile et auront envie de briller à Gaston-Gérard, un stade où ils ne se sont plus imposés depuis 2008…

_

Le groupe dijonnais :

Gardiens de but : Gomis, Runarsson
Défenseurs : Aguerd, Alphonse, Coulibaly, Ecuele Manga, Mendyl, Ngonda
Milieux de terrain : Amalfitano, Balmont, Lautoa, Ndong, Pereira, B.Soumaré
Attaquants : Cadiz, Chouiar, Mavididi, Tavares

_

Le groupe strasbourgeois :

Gardiens de but :  Sels, Kamara
Défenseurs :  Simakan, Ndour, Koné, Mitrovic, Carole, Djiku, Lala
Milieux de terrain :  Corgnet, Lienard, Prcic, Bellegarde, Sissoko, Thomasson
Attaquants :  Mothiba, Ajorque, Da Costa

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.