17 octobre 2019

Stade Dijonnais – Drancy : Mission accomplie

On attendait du Stade Dijonnais, qui recevait ce dimanche la lanterne rouge Drancy, un match sérieux. Largement favoris sur le papier, les hommes de Renaud Gourdon n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires, inscrivant 9 essais pour s’imposer largement 55-7

RETROUVEZ PLUS DE 250 PHOTOS DU MATCH ICI

ET PLUS DE 140 PHOTOS DU LA VICTOIRE DES ESPOIRS SUR MÂCON ICI

Dijon démarre en trombe

Les matchs dit faciles ne le deviennent vraiment que lorsque l’on s’en donne les moyens. Eh bien le Stade Dijonnais n’a pas failli ce dimanche et l’on n’a pas mis longtemps à comprendre que de match, il n’y aurait point. Archi-dominés dans tous les secteurs du jeu, les promus, courageux mais limités, ne mettent que 6 minutes à craquer. Lucas Marijon est emmené par la maison rouge et bleu pour le premier essai. En coin Ignacio Miérès rate la transformation (5-0, 6′). 4 minutes plus tard, à la conclusion de plusieurs temps de jeu dijonnais, Alipaté Fataféhi, emmène tout sur son passage, et surtout l’ovale, dans son style caractéristique, derrière la ligne drancéenne; cette fois-ci Miérès ajoute les deux points (12-0, 10′). A peine le temps d’engager que Fats Autogavaia y va de son premier essai sous les couleurs dijonnaises à la conclusion d’un beau mouvement des lignes arrières et 17-0 au quart d’heure de jeu. Et ça continue. Marijon s’extirpe du paquet pour le doublé (22-0, 19′) et on se dit que l’après midi va être très très longue pour nos amis du 93 !

Doublé pour Lucas Marijon © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Heureusement pour eux, cela se calme un petit peu au fur et à mesure que la météo, elle, se dégrade franchement. Durant les 20 minutes suivantes,Drancy n’encaissera que (si l’on ose dire) deux nouveaux essais, oeuvre de Fataféhi en force (tiens donc !) et du jeune Simon Hartmann, qui fête sa titularisation, en bout de ligne, mis sur orbite par ses compères des lignes arrières. Mi temps 36-0; la messe est dite et le Stade a parfaitement respecté le jeu et l’adversaire.

La joie de Simon Hartmann auteur d’un bel essai © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Klaasen pour la cerise sur le gâteau

La seconde mi-temps sera moins prolifique et un peu moins aboutie pour le Stade qui va faire rentrer tous ses “finishers”. Elle permettra à Drancy de sauver l’honneur un peu avant l’heure de jeu sur un turnover qui enverra l’arrière visiteur en terre promise après une belle course de 45 mètres. Les 20 dernières minutes seront de nouveau totalement maîtrisées par le collectif rouge et bleu avec trois nouveaux essais de belle facture : le doublé pour Fats Autogavaia transperçant la défénse drancéenne en plein coeur, une réalisation de pilier pour Maxime Jadot poussé par la famille dans l’embut adverse pour atteindre la barre des 50 points avec les deux transformations d’André Rabago. Enfin le meilleur pour la fin, sur une belle relance, Harlon Klaasen, déboule sur le boulevard extérieur, oublie au passage toutes les limitations de vitesse et grille tous les défenseurs sur son passage pour un chef d’oeuvre de 75 mètres. Superbe rayon de soleil final dans la grisaille tenace de cette fin d’après-midi.

Maxime Jadot marque le 8ème essai dijonnais © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Mission accomplie, on vous le disait avec 5 nouveaux points au compteur et le Stade qui grimpe sur la seconde marche au classement derrière l’impeccable (pour le moment) Massy. On laisse le soin au staff dijonnais de corriger avec son collectif ce qu’il reste à parfaire. Dimanche prochain l’affaire s’annonce en effet autrement plus coriace du côté de Suresnes.

la classe de Harlon Klaasen © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

1 thought on “Stade Dijonnais – Drancy : Mission accomplie

  1. SURESNE – DIJON

    Voilà un groupe de 26… oui je dis cela parce qu’on ne parle plus d’équipe comme autrefois avec 15 titulaires et les remplaçants mais bien d’un groupe puisque aujourd’hui bon nombre de joueurs rentre à l’heure de jeu.

    Donc voilà un groupe qui me paraît très solide ou l’accent porte sur la solidité devant surtout avec le banc en 1ére ligne et en 2éme ligne avec PAUL mais surtout la 1ére apparition de SEVOU l’ex pensionnaire de pro D2 de Carcassonne dont on m’a dit le plus grand bien.

    FATALEI va apporter sa puissance je pense sur les 20 ou 30 dernières minutes.

    Derrière c’est tout aussi impressionnant LIABOT et RABAGOT c’est une paire qui se connait bien sur les ailes KLASSEN c’est un guerrier  quand à AUTAVAGAIA il nous a montré de quoi il était capable très bon joueur difficile à prendre l’idée de le mettre à l’aile pour faire jouer AOUNALHA qui a était jusqu’à présent excellent à l’arrière semble très judicieux voir malin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.