17 octobre 2019

Nouveau podium à Spa- Francorchamps après un rétablissement innatendu pour Stéphane PERRIN

Vincent RADERMECKER, Stéphane PERRIN, Mathieu DETRY © Gilou Delvenne.com

Le TCR SPA 500 signait le retour des mythiques 24h de SPA version tourisme à Spa-Francorchamps. Cette épreuve était une des plus attendues de Stéphane depuis le début de cette saison. Vingt trois heures de compétition au programme sur le mythique circuit Belge, où le plus Belge des Français ne pensait pas pouvoir participer depuis son malchanceux accident survenu sur le circuit de Barcelone, lors de la dernière épreuve des 24H Séries (Voir article précédant). Mais c’était sans compter sur une guérison plus qu’improbable et rapide de sa triple fracture du sternum et des côtes thoraciques. Le récit SP Consulting.

.

Stéphane PERRIN – Vincent RADERMECKER – Mathieu DETRY – Steawart LINES, SECOND en PRO AM des TCR SPA 500 aux termes d’une semaine folle.

.

Après l’accident de Stéphane survenu aux 24h de Barcelone fin août, le pronostic des médecins était clair: triple fracture du sternum et des côtes thoraciques, la saison était terminée.

C’était sans compter sur la détermination de Stéphane qui entamait dès lors une véritable course contre la montre pour se rétablir au plus vite dans l’espoir de pouvoir retrouver la compétition pour les 24h des USA à AUSTIN mi-novembre.

Mais les vendredi 27 septembre, Stéphane passait de nouvelles radios qui montraient une consolidation en bonne voie. Dès lors, il recevait le feu vert des médecins de la Fédération pour récupérer sa licence. L’espoir d’une participation aux SPA 500 renaissait mais il était très faible.

Car entre-temps, l’équipe AC Motorsport avait loué l’Audi habituellement utilisée en 24h Séries à un équipage Hong Kongais. Il fallait donc chercher une nouvelle voiture, rappeler les équipiers habituels et trouver un quatrième pilote, le tout en 2 jours.

.

Mercredi matin, le tour de table était bouclé. Vincent Radermecker, Mathieu DETRY et Stewart LINES seraient les équipiers de Stéphane dans la catégorie PRO/AM. Il restait à transformer l’AUDI RS3 LMS habituellement utilisée en championnat du monde de sprint WTCR en une voiture d’endurance capable de tenir 24h de course contre 20 minutes habituellement. 

Des essais libres laborieux.

Comme il fallait s’y attendre, dans des conditions pluvieuses, la voiture était très difficile à conduire et la somme de travail à réaliser était colossale. La voiture était à 6s des leaders et loin du potentiel des pilotes. Le soir des premiers essais, l’équipe décidait donc de changer tous les amortisseurs.

Le lendemain la voiture était méconnaissable et déjà plus performante, il fallait encore régler de nombreux détails pour transformer cette voiture en véritable voiture d’endurance. 

.

Une qualification encourageante.

Sur une piste séchante et sur 30 minutes, Vincent RADERMECKER montrait tout son talent et signait le 5ème temps . La voiture semblait bien fonctionner. 

.

Une deuxième place en PRO/AM aux termes d’une course haletante.

Dès le départ, Vincent Radermecker prenait le rythme du peloton de tête composé des teams officiels. Il rendait même la voiture en seconde position. Stéphane prenait le relais ,conservait cette place dans un très bon rythme malgré la douleur de ses côtes fracturées. Stéphane décidait de ne pas remonter dans la voiture afin de ne pas remettre en cause sa guérison.

Le début de course de rêve allait se stopper par une usure prématurée des freins. La voiture perdait 10 minutes dans l’affaire et retombait en 9ème position.

Mais l’équipage de la #8 repartait au combat et remontait au classement pour pointer de nouveau à la seconde place aux douze coups de minuit.

Une nouvelle alerte sur les freins obligeait la voiture à s’immobiliser un quart d’heure afin de purger le liquide de frein et changer de nouveau les freins. La #8 pointait alors en treizième position après cette intervention.

Durant la nuit, la stratégie était simple : remonter en sollicitant davantage Vincent et Mathieu avec des doubles relais de 3h20 chacun.

Au petit matin, la #8 était en 7ème position et avec l’arrivée de la grosse pluie, les conditions de piste étaient extrêmes par moment.

La #8 conservait malgré tout le rythme des voitures officielles et remontait à la 5ème place à un tour des leaders de la catégorie PRO/AM. Et c’est à cette incroyable place que nos compères franchissaient la ligne d’arrivée et clôturaient cette folle semaine devant les nombreux invités accueillis au sein du réceptif VIP mis en place à cette occasion. 

.

SP ” Ce résultat est inespéré car il y a une semaine, nous avions 5% de chance d’être présent au départ. Certes, nous visions secrètement la victoire de la catégorie PRO/AM mais je pense que nous pouvons être fiers de notre équipe qui a été capable de transformer cette voiture sprint en une voiture d’endurance et ce jusqu’ à la dernière minute. Un grand bravo aussi à VINCENT et à MATHIEU qui ont été mis à contribution plus qu’à l’habitude et enfin un grand merci à nos partenaires venus nombreux pour nous soutenir et sans qui cette histoire ne pourrait pas s’écrire. “

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.