16 décembre 2019

Moto : Fin de saison en beauté pour Aurélie Baillet

© Nathalie Gauthier

La Dijonnaise Aurélie Baillet (Start Racing 21) participait le weekend du 13-14 octobre à l’ultime manche du championnat Ultimate Cup 1000 saison 2019 sur le circuit de Magny cours. Aurélie nous envoie son récit du Weekend


Nous quittons Dijon en direction du circuit de Magny-cours pour le dernier week-end de course de la saison. Tout est prêt pour le roulage du vendredi, il fait beau et chaud pourvu que ça dure ! Vendredi: Journée d’entraînement avec 6 sessions,comme d’habitude je mets du temps à me remettre dedans et à retrouver mes repères, mais je suis à une seconde de mon meilleur chrono.

Chute !

Samedi: Journée consacrée à deux essais libres, une qualif, une course. Sauf que le temps en a décidé autrement, c’est gris, il pleut et les éclairs sont de sortie ! D’après la météo le temps devrait s’arranger l’après-midi je ne ferais donc pas la 1ère session d’essais libres pour ne pas prendre de risque .. mais le mauvais temps persiste, et on se dit que je dois tout de même rouler sur piste Wet pour valider la moto, surtout si je dois effectuer les qualificationss sur piste wet. Je pars donc faire la 2éme session d’essais libres, 1er tour j’arrive à Adélaïde je décélère avant la passerelle et freine fort, et perd l’avant, je chute et pars loin sur le dos ainsi que la moto qui termine dans le bac ! Mon airbag se déclenche instantanément. D’après les données transmises par le boitier GPS j’ai chuté a 136km/h. L’airbag a fait son job et je remercie énormément Hélite qui me protège tout au long de la saison.

© Marc Vuillot

Première course décevante

Petite visite au médical, mon pied a gonflé, j’ai probablement pris le cale pied sur le pied au moment de la chute. Je m’en sors bien et la moto aussi, Seb et Marc démontent et remontent la moto pour la qualif de 14h35.

14h35 : Qualif 1: La moto est OK, il ne pleut plus mais je devrais partir quand même en pneus pluie car la piste est trop mouillée pour partir en slick. Bon je suis sur des œufs, piste piégeuse, 4 tours drapeau rouge, deux pilotes se percutent, je rentre croyant que les qualifications sont terminées, mais en fait non il y avait encore 5 minutes. Résultat je n’améliore pas et me qualifie 34/35, d’autres pilotes ont eu le temps de rentrer pour mettre les slicks et de repartir…tant pis

Course 1: Cette fois la course pourra se dérouler sur le sec, je pars donc à la 34éme place, j’effectue un bon départ je reste légèrement collée pour éviter de partir en roue arrière.Je suis principalement seule pendant toute la course et je reste régulière en 2,00…. dur dur de franchir la barre des 2 minutes. Je passe le drapeau à damier à la 31éme place. Déçue malgré les conseils de Marc. Le positif c’est que je n’ai pas perdu confiance malgré la chute.

© Nathalie Gauthier

La récompense au bout du weekend

Dimanche matin: 9h00. Pour me motiver, je demande à Marc de me panneauter, je me sens super bien, le chrono descend mais malheureusement drapeau rouge, on attend un moment en Pitlane et on repart pour 5 minutes, difficile de se remettre dedans! Damier j’effectue un 2,00,05, bon j’y suis presque encore !!! Forcement encore déçue, je passe un sale 1/4h, Marc me fait comprendre que je dois me faire violence pour y arriver ! Bon je me qualifie quand même 29/34

Course 2: Je suis remontée comme une horloge, rouge fixe… éteins…. j’effectue un bon départ et me faufile à droite pour pouvoir rester à l’intérieur du virage.Je garde en ligne de mire une moto je me fais vite distancer, j’entends une moto qui me colle, je garde le rythme mais il me double à Adélaïde, je lui fais les freins au Nürburgring mais je n’ai pas pu tourner et fini tout droit..J’arrive à le rattraper, le drapeau bleu est agité, il ralentit j’en profite pour le doubler au château d’eau !Et je passe le drapeau à damier à la 24éme position avec le sourire et les larmes de joie quand Marc m’annonce mon chrono en 1,58,3 !!!!! Enfin ! Une finale qui se termine en beauté Je termine 3éme Féminine.

© Marc Vuillot

Mais tout ça ne serait pas possible sans mon duo infernal Seb et Marc et les amis qui se déplacent pour me soutenir ! Et tout mes sponsors qui je l’espère feront partie de l’aventure 2020 ! Marc souhaite remettre le pied à l’étrier, nous ignorons encore la catégorie et tout dépendra du budget !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.