31 octobre 2020

D1 Arkema : Soyaux-DFCO : Dijon fait peur à la veille d’Halloween

© Nicolas GOISQUE / NikoPhot - archives

Dans le cadre de la 7ème journée de D1 Arkema, le DFCO se déplace cet après-midi (14h30) à Angoulême pour y affronter Soyaux, une équipe mieux classée que les Bourguignonnes. Cependant, avec le match nul historique obtenu lors de la précédente journée, le DFCO n’a plus le même statut aux yeux de ses adversaires et les filles de Yannick Chandioux pourraient bien en profiter.

Le DFCO pensait souffrir contre l’ogre lyonnais. Ce fut le cas. Mais le DFCO a mis en échec l’intouchable équipe du président Jean-Michel Aulas et du nouvel entraîneur Jean-Luc Vasseur. «C’est un véritable exploit, on a toutes défendues ensemble» nous livrait Noémie Carage à la fin de la rencontre. Et Amanda Chaney, titularisée pour la première fois en D1 Arkema, n’en pensait pas moins : «c’est toujours quelque chose de faire match nul contre l’Olympique Lyonnais, et on a pas pris de buts». Une partie qui pourrait bien faire changer le statut de l’équipe dans le regard des autres équipes du championnat. Relégué dans le bas du classement, le DFCO a connu un début de championnat très compliqué. Mais les deux points obtenus face à Reims et surtout face à Lyon montrent que les choses sont entrain de changer et que l’envie est présente au sein du groupe pour réaliser de belles choses, toutes ensemble. C’est une équipe de Soyaux au bilan mitigé qui se présente devant les coéquipières d’Alexia Trévisan (toujours absente du groupe, comme Pauline Dechilly pendant que Ophélie Cuynet revient de suspension) avec un bilan de 2V 3N et 1D depuis le début de la saison. Surtout, Soyaux reste sur une série de deux matchs nuls en cours concédés face à Montpellier et Fleury 91. Grâce à sa solidité défensive retrouvée, le DFCO pourrait bien perturber les Girondines qui cherchent également un peu de confiance en elles. En espérant une nouvelle grosse partie de leur gardienne Emmeline Mainguy, les rouges vont devoir également mettre en place un schéma offensif qui porte ses fruits (2 buts inscrits en 6 rencontres) pour faire renaître très rapidement les trois points et les sourires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.