20 octobre 2020

JDA-Gravelines: Prenez-le!

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

A l’occasion de la 6ème journée de Jeep Elite, 3 jours après son beau succès en BCL et une semaine après celui à Orléans, la JDA retrouve son Palais. Face à Gravelines, équipe très offensive, c’est un gros match qui attend les hommes de Legname. Entre souvenirs et perspectives, le seul mot d’ordre sera de l’emporter.

Chassant l’homme en forme du moment est attendu, tout comme Holston, Leloup et Loum © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

BCM Gravelines: deuxième meilleure attaque du championnat, meilleure équipe à 3 points et des joueurs qui trustent les meilleures stats de la ligue

Ce samedi soir, se dire que la JDA, 4ème ne va accueillir “que” le 9ème du championnat serait une erreur. Le BCM Gravelines connait un début de saison mitigé (2 victoires en 5 journées), peu en phase avec un club qui dispose de la 5ème masse salariale. Et pourtant, il faut à ce stade retenir un début de calendrier très compliqué. Gravelines s’étant déplacé à Monaco et à Nanterre lors des deux premières journées (2 défaites assez logiques). Si le revers à domicile contre Chalon a fait tâche, le BCM avait réalisé deux festivals offensifs contre Boulazac et Roanne (109 et 108 marqués). Ce groupe est clairement plus qualitatif que ne laissent transparaitre les premiers résultats. D’ailleurs, cela se retraduit clairement dans les statistiques. Avec sa recrue Mc Cree, le BCM peut s’appuyer sur le meilleur marqueur du championnat avec 20 points de moyenne. Thomson deuxième meilleur passeur du championnat avec 8,4 passes décisives de moyenne caviardise ses coéquipiers. En défense, Ndiaye est tout simplement le meilleur contreur du championnat avec 2,2 contres de moyenne. Collectivement, cette équipe sait à la fois développer son collectif (une des meilleures en passes décisives), et s’appuyer sur une adresse assez folle à 3 points. Gravelines est l’équipe qui tente (27 tirs / match en moyenne) et réussit le plus de shoots longues distance du championnat (presque 49% de réussite). Un collectif coaché depuis cette saison par l’ancien champion de France avec Le Mans, Eric Bartecheky.

La saison dernière, Fofana s’est retrouvé aux prises avec Ware et avait provoqué l’exclusion de ce dernier. L’un des mauvais souvenirs de l’an passé que la Jeanne tentera d’effacer ce soir © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Souviens-toi Novembre et mai derniers…

C’est un vrai combat qui attendra très certainement la JDA ce soir au Palais. Il faudra faire ainsi déjouer une équipe offensivement très armée. Mais les Dijonnais qui ont aussi des armes dans ce domaine (4ème meilleure équipe à 3 points) ont une belle capacité à alterner leur jeu et à mettre en place des défenses imperméables. A l’aube de la 6ème journée, la Jeanne est tout simplement la deuxième meilleure défense du championnat devant l’ASVEL et derrière Monaco. Gravelines a d’ailleurs connu ses deux succès face à des équipes qui ne sont pas les mieux armées dans ce domaine. Deux succès qui donnent aussi un aperçu en trompe l’œil des stats gravelinoises. Au factuel, il faut aussi ajouter l’état d’esprit qui ce soir sera alimenté par les souvenirs et des sentiments aussi différents que conquérants: en novembre dernier, dans une atmosphère assez folle, Fofana aux prises avec Ware avait provoqué la sortie de ce dernier et la colère de tout le banc dijonnais. Si le Gravelinois, joueur du bout du banc avait été également exclu, ces deux sorties n’avait pas eu les mêmes impacts. Un fait de jeu qui avait en partie contribué à la défaite dijonnaise et que le public n’a pas oublié. Un public qui en mai dernier s’était senti insulté quand Bartecheky, alors coach du Mans avait déclaré en conférence de presse se demander si “l’on était en Serbie ou quoi?” faisant référence aux protestations dijonnaises et à la révolte du public. Les joueurs qui ont vécu ces deux rencontres, comme les supporteurs auront à cœur de voir la plus belle des réponses apportées sur le parquet. L’accueil en tribune devrait être aussi sympa…

Solomon retrouvera son ancien club avec l’envie de sortir une grosse perf © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Les clés du match pour la JDA

La défense/les 3 points: Comme depuis trois rencontres (dont en BCL), la JDA devra sortir sa grosse défense, d’autant plus face à l’équipe la plus adroite du championnat à 3 points. Gravelines prendra des shoots, mais attention à ne pas les laisser shooter dans un fauteuil.

Couper la relation Thomson / McCree: point essentiel afin de ne pas boire le bouillon dans la raquette. Si McCree n’est plus “alimenté” une partie du job sera faite.

Faire déjouer le trio McCree/Thomson/Lewis: plus globalement, Gravelines trouve son salut avec ces 3 joueurs, responsables à eux seuls de 55% des points de leur équipe (moyenne depuis le début de saison). Une statistique qui n’est pas sans rappeler celle mise en évidence à Orléans. Sene sera également à surveiller.

Le collectif/l’apport de chacun: sur ses dernières sorties, la Jeanne a fait déjouer ses adversaires grâce à l’apport de chaque joueur. Un peu l’inverse du BCM.

Le retour de Solomon face à son ancien club: Chassang, excellent ces derniers temps s’est installé dans le 5 à Orléans et dans la semaine en BCL. Mais l’apport de Solomon, qui doit mieux exploiter son physique et sa taille tout en étant plus mobile sera déterminant.

L’attaque/la défense du BCM: en reproduisant le jeu cohérent de ses dernières sorties, la JDA peut faire mal à une défense qui n’est que la 12ème du championnat.

C’est ce soir. C’est ce soir que la JDA peut enchainer. Enchainer un 4ème succès toutes compétitions confondues, un deuxième en championnat. Enchainer et conforter sa place dans le top 4 et ses perspectives de Leaders Cup.

Entre-deux ce samedi soir à 20h au Palais!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.