26 octobre 2020

JDA-BCM: La JDA enchante et enchaine

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

A l’occasion de la 6ème journée de Jeep Elite, la Jeanne, malgré un premier quart difficile s’est très largement imposée 95-76 face à Gravelines ce samedi soir. Un nouveau succès porteur de confiance et qui permet aux Dijonnais de rester en haut de tableau.

Solomon a martyrisé le cercle et les Gravelinois ce samedi soir signant son match référence © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Si Gravelines entre parfaitement en Sene, ce sont les Dijonnais qui crèveront l’écran

10 minutes. La JDA n’aura finalement tremblé que 10 minutes. Mais il faut bien reconnaitre sur le premier quart temps la supériorité d’une équipe de Gravelines porté par un Benjamin Sene en état de grâce, compilant 15 points, dont 3 tirs longue distance et 100% de réussite. Il est alors responsable de plus de 50% des points de son équipe. La JDA, qui cherche alors à s’appuyer sur ses intérieurs, limite la casse mais rejoint son banc avec 29 points encaissés et un -9 (20-29). Trop pour une équipe dijonnaise qui doit être portée par sa défense. Et la JDA va bien relever la tête. Le BCM qui se casse les dents sur la défense dijonnaise, continue de shooter à 3 points (16 tirs en une mi-temps) mais avec moins de réussite. La JDA en profite pour dérouler en attaque alternant parfaitement le jeu. Un 31-16 plus tard et Dijon regagne les vestiaires en tête! La JDA a renversé son adversaire et a probablement fait le plus dur. Une sensation confirmée dès l’entame du 3ème quart temps au cours duquel le BCM est encore limité sur le plan offensif (18 points). La JDA plante 26 points supplémentaires et s’envole vers un succès facile avec un 4ème quart temps maitrisé. Les pilotes principaux de l’avion sont Solomon qui s’est éclaté dans la raquette et aura gratifié le Palais de nombreux dunks et Axel Julien aux manettes avec un Holston un peu dans le dur. Le Palais qui aura admiré plusieurs actions de classes dont ce dunk de Loum après une passe dans le dos de Ulmer peut savourer et entonner le banc bourguignon après avoir fêté l’anniversaire du Kiné historique du club, Eric Chavance.

Axel Julien a réalisé un très bon match et des actions de très grandes classes © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Explications et analyses:

Le jeu l’a emporté sur le shoot: Bien entendu, on ne peut qu’admirer l’adresse extérieure et celle notamment d’un Sene qui aura sorti d’énormes tirs, bien souvent 1,5m derrière la ligne. Mais ce samedi soir, comme nous le pensions, le BCM a usé du shoot longue distance. Limités par la grosse défense dijonnaises, les nordistes, dès qu’ils ont eu moins de réussite à 3 points, n’ont plus rien fait. A l’inverse, la JDA, qui termine avec un tout petit 22% de réussite à 3 points (contre 46% au BCM), a constamment cherché et trouvé la solution à l’intérieur. La JDA a pris 52 tirs à 2 points contre 34 au BCM avec une réussite de 65,4% contre 50% au BCM. 5 joueurs de la JDA terminent avec 10 points ou plus (contre 3 à Gravelines).

La combativité: Les Dijonnais en voulaient beaucoup plus. La domination aux rebonds le traduit. Ils en ont capté 39 contre 31 à Gravelines dont pas moins de 15 offensifs!

SOLOMonde: Richard Solomon est sans conteste le joueur qui aura marqué cette soirée. Au-delà de multiplier les dunks, il a joué le rôle dissuasif qu’il doit avoir dans la raquette. En défense comme en attaque il a montré une très belle agressivité. Toujours bien placé il a aussi été précieux aux rebonds offensifs et scoré sur des seconds ballons. Il a réalisé son match référence (24 points, 5 rebonds pour 23 d’évaluation) et marché sur la raquette gravelinoise. Et il a même marqué du post…soirée parfaite.

Julien au top: S’il a vécu quelques matchs compliqués en tout début de saison, il a réalisé hier une très belle partie, avec notamment des actions de grandes classes en solo. Avec toujours la même rage, il a parfaitement organisé le jeu (9 passes décisives) et a été un poison pour le BCM, provoquant notamment 5 fautes. Il a parfaitement supplée un Holston assez discret (7 points dont un vilain 1/6 à 3 points / 4 passes décisives). Il peut simplement nourrir des regrets dans sa réussite à 3 points (1/5).

Young et Ulmer: Young, détonateur de la révolte dijonnaise en première mi-temps et été très inspiré. S’il a été moins influent en 2ème mi-temps (4 points sur ses 15 inscrits), sa performance est à souligner. Tout comme celle d’un Ulmer intéressant au scoring (10 points) et 7 rebonds. Il a gratifié le Palais du dunk de la soirée s’envolant très haut pour reprendre un rebond et claquer le cercle.

C’est une très belle soirée qu’a vécu la JDA ce samedi soir. Une soirée marquée par la confirmation de plusieurs joueurs et qu’un collectif continue gentiment de monter en puissance. Un collectif solide et solidaire alors qu’il fallait faire sans Sulaimon (blessé) et avec un David Holston bien en dessous des ses standards habituels. De très bonne augure pour la suite. Une suite qui pourrait prendre l’allure d’une jolie série alors que Julien et les siens viennent de remporter leur 4ème succès d’affilé toutes compétitions confondues.

Young a réalisé l’un des ses matchs les plus aboutis © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.