28 octobre 2020

Coupe de la Ligue. GDB – DFCO : Nouveau mauvais cru.

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Face à Bordeaux, le Dijon Football Côte d’Or a goûté une nouvelle fois à un fort mauvais millésime. Battu 2-0 et éliminé dès son entrée en lice, les hommes de Stéphane Jobard auront désormais tout le loisir de se concentrer sur le championnat, ô combien plus important.

Nouvelle mauvaise entame.

Le DFCO a une nouvelle fois chuté. © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Le début de match est à l’image d’une soirée de football terne et ennuyante. Alors que la rencontre ne bat pas particulièrement son plein, les Girondins vont pourtant trouver la faille dans les dix premières minutes. Sur son côté droit, Kalu trouve Josh Maja, qui, seulement marqué par Alphonse, adresse une tête contrée qui prend Runarsson à contre-pied (1-0, 9′). Dijon va réagir rapidement par l’intermédiaire de Cadiz. Servi par Mounir Chouiar, l’attaquant dijonnais élimine son vis-à-vis mais manque de discernement en armant une lourde frappe qui passera au-dessus des buts de Poussin (15′). Les Bordelais maîtrisent le ballon et gèrent tranquillement, forts de leur petit but d’avance. La possession reste cependant stérile bien que Benito touchera le montant droit de Runarsson par une tête à la demi-heure de jeu. La première mi-temps s’achèvera sur un rythme poussif, mais le DFCO peut toujours prétendre à une victoire finale.

Une bien meilleure seconde période !

Pour le plus grand plaisir des supporters, Enzo Loiodice a disputé une petite demi-heure de jeu sous le maillot dijonnais. (C) NICOLAS GOISQUE / NikoPhot

Le DFCO revient avec de bonnes attentions en seconde période et presse haut une équipe bordelaise qui peine à trouver les solutions. Sur un bon service de Ngonda, Ndong enverra une lourde frappe sous la barre de Poussin qui détournera en corner (58′). Entré plus tôt en jeu, Enzo Loiodice va servir Cadiz qui frappera malheureusement largement à côté (73′). Le DFCO sera l’auteur de vingt bonnes dernières minutes, notamment avec un Romain Amalfitano retrouvé. Les Dijonnais vont s’établir dans le camp bordelais et multiplier les actions de jeu. Servi par Amalfitano, Baldé sollicitera Poussin qui interviendra au pied de son poteau (75′). Sur contre-attaque, Maja ne parviendra pas à accrocher le cadre (77′), les Bordelais restent dangereux par moment. Dijon va pousser pour égaliser, Tavares sera à deux doigts d’attraper le cadre bordelais mais sa tête passera à quelques centimètres du poteau de Poussin (81′). Comme souvent, le DFCO va prendre un retour de bâton de cette possession infructueuse… De Préville hérite d’un coup-franc aux vingt mètres et se chargera de placer le ballon hors de portée de Runarsson (2-0, 90+3). Face à des Girondins peu inspirés, le DFCO n’a pourtant pas réussi à tirer son épingle du jeu. Il va maintenant pouvoir se concentrer sur la réception de Paris vendredi soir.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.