12 novembre 2019

Automobile : Weekend tourmenté à Magny-Cours pour le DRT

Le Dijon Racing de Thomas Comparot et de son compère Fabrice Bouchet disputait avec leur 308 Racing Cup version endurance la 6ème manche du championnat d’endurance 2019, sur le circuit de Magny-Cours le weekend dernier. Récit par Thomas Comparot

Vendredi 13H50 et 16h45:

-Premières séances d’essais, nous avons décidé de travailler (enfin, surtout comprendre) les réglages châssis de notre 308. La 1ère séance se passe bien, nos chronos sont corrects. La deuxième séance est beaucoup moins bonne, la voiture semble moins stable aussi.

© DRT

Samedi 10h50, départ des qualifs :

La météo est superbe, grand soleil. Nous partons avec deux pneus neufs. Le trafic est assez fluide. Nous réalisons le 28ème/48 temps au général et le 13ème/15 temps des T3 ! Un résultat moyen !

 Samedi 16H00, départ de la course:

– Je prends le départ, dès les 1ers tours, le rythme est bon. Je gagne quelques places.

Au bout de 45 min de course, je remarque que l’arrière gauche de la voiture et de plus en plus instable… 2 tours plus tard, je décide de rentrer au stand, verdict, une crevaison à la roue arrière gauche !!!

– Notre équipe change la roue et nous en profitons pour faire notre 1er relais.

Fabrice repart pour 45 min. Son rythme est soutenu et constant. A 1H de course, nous sommes 30ème/48 au général et 11ème/15 de notre catégorie.

© DRT

-A 1h30, je reprends le volant, le soleil se couche, sublime !

-A 2 heure de course, nous avons repris quelques positions, nous sommes 23ème au général et 8ème des T3.

– Fabrice reprend le volant, après un très bon arrêt aux stands. La nuit tombe, ses temps sont stables. Imperturbable !

-Je prends alors le volant pour mon dernier relais. Au bout de quelques tours, un concurrent à perdu de l’huile au gauche après la ligne droite. Sauf que la nuit, impossible de le voir de l’intérieur de la voiture, je pars donc en 360° direct dans le bac. Nous sommes trois, puis 6… dans le bac à sable… Par chance, mes roues avants sont limites avec l’extérieure de la piste et donc je peux repartir. Vite vite vite avant de me faire percuter ! Le Safety Car est donc déclenché. Cela va durer quasi 10 tours ! -A 3 heure de course, nous sommes 9ème des T3 mais 20/48 au général (avec un relais d’avance).

-A 40min du drapeau à damier, je rentre au stand. Malheureusement, nous sommes obligés de changer les plaquettes arrière. Nous perdons 6min. Fabrice prend le volant pour le final.

Nous terminons 7ème/15 des T3 et 20/48 au général.

On ne s’en sort pas si mal après toutes ces aventures !

Nous devrons encore apprendre pour la finale aux 6H du Mans, les 15 et 16 novembre 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.