12 novembre 2019

Haltérophilie : Dijon convaincant aux France par équipes

Les deux équipes phare du Haltérophilie Musculation Dijon Bourgogne 21 recevaient au CREPS pour le compte de la première des quatre journées de championnat de France des clubs. Toutes deux ont régalé le public.

L’équipe 1 FILLES du HMDB21 décolle fort lors de la première journée du TOP 9 !

Romane Defrance, Lilou Miressi, Fraer Morrow (GBR ) et Vicky Graillot composent cette année une équipe féminine du Haltérophilie Musculation Dijon Bourgogne jeune et ambitieuse avec deux nouvelles arrivantes dans l’équipe Lilou et Fraer. Les filles ont su gérer un match de haute intensité ce weekend contre les deux équipes favorites de la plus haute division du Championnat de France par équipe d’haltérophilie (TOP 9). Les Dijonnaises se classent deuxième (898,91 points) de la triangulaire à domicile derrière St Maur (963,33 points) et devant Vaulx en Velin (880,76 points).

Lilou Miréssi réussit 57 kg à l’arraché © Solène GOISQUE
83 kg à l’arraché pour Vicky Graillot © Solène GOISQUE

« C’était un peu la guerre mais on s’est bien débrouillé, on ne va rien lâcher lors des trois tours qui nous restent pour accrocher la meilleure place possible sur le podium!” déclare Vicky Graillot. ” Pour le moment nous sommes la deuxième meilleure équipe en terme de points marqués (Points IWF), si nous gagnons les trois prochaines triangulaires nous montons sur une marche mais laquelle? Nous verrons bien, le but c’est de tout gagner. La première journée : nous finissons deuxième sans regret derrière l’équipe championne de France l’an passé : composée d’Anaïs Michel championne d’Europe, Dora Tchakounte 12 ème aux derniers championnats du Monde.. Hormis un 0 de leur côté nous n’avions aucune chance. »

Romane de France avec 90 kg à l’épaulé jeté
102 kg pour la jeune britanique Fraer Morrow © Solène GOISQUE

Ce weekend c’est au tour de l’équipe 2 lors du 1er Tour du Championnat régional par équipe d’entrer en lice à Châtillon le Duc. Le club débute cette saison avec beaucoup de nouveaux licenciés débutants l’haltérophilie en pleine formation au club qui ont tout à y gagner en terme d’expérience, la marge de progression est énorme. L’équipe sera composée de Mathilde Freville, Marion Fayard, Julie Junalik et Déborah Mélinand

Avec le concours de Vicky Graillot

la jeune équipe dijonnaise © HMDB 21

N1 Masculine : Dijon au rendez vous

Cette première journée des championnats de France par équipe a donné lieu à un très beau spectacle, visiblement apprécié du public qui était venu en nombre au CREPS. «La salle était comble. Avec tous ces gens qui sont venus nous soutenir, dans notre esprit, il n’était pas question de laisser tomber une barre, on voulait absolument gagner, ça nous a galvanisé» raconte Steven Graillot, membre de l’équipe dijonnaise en compagnie de Jimmy Mélinand, Jessy Graillot, Charly Caillard et Deniss Joukov

Jimmy Mélinand totalise 135 kg à l’épaulé jeté © Solène GOISQUE

Opposé aux Picards de Villers – Bretonneux et aux Franciliens de Neuilly, le HMDB 21 avait un objectif clair : frapper fort d’entrée en battant ces deux équipes et prendre les 8 points. « Lors de la publication de la feuille de match avec les « barres de départ » des athlètes, nous avions potentiellement du retard à rattraper sur V-B. Ils allaient faire la course en tête une bonne partie du match, mais nous devions avoir confiance en nos coachs Luca et François pour élaborer la stratégie et nous appuyer sur notre fort potentiel à l’épaulé – jeté. » ajoute le jeune haltérophile dijonnais

l’épaulé jeté point fort des Dijonnais ici Steven Graillot à 143 kg © Solène GOISQUE

Arraché :

La stratégie était alors de ne pas se faire distancer par les Picards de Villers – Bretonneux sur ce mouvement. Dijon devait assurer la réussite d’un maximum d’essais. Steven réalisait 101kg, Jimmy 106 et Jessy 117 montrant ainsi la voie avec un 3/3 réalisé et un arraché à 117 kg exceptionnel qui permettait à Jessy d’être le nouveau recordman de France (Cadet, -89kg) dans ce mouvement. Charly et Deniss finissait le travail avec respectivement 120 et 125kg.

après un record de France à l’arraché Jessy Graillot épaule 138 kg © Solène GOISQUE

Epaulé – jeté :

« Nous étions derrière Villers à l’issue de l’arraché c’est vrai, mais nous ne désespérions pas” continue Steven Graillot. Notre avantage à l’épaulé – jeté, c’est que 4 de leur 5 hommes allaient faire leurs 3 essais avant que nous n’effectuions notre premier. Pour eux, tout allait alors reposer dans les mains de leur athlète phare Benjamin Pedrak, pour éventuellement nous rattraper si nous arrivions à repasser devant au score, mais c’est Deniss qui soulève le plus lourd, donc il saura la barre à réaliser pour clore le débat et s’imposer. » Jimmy (135kg) et Steven(143kg) réalisaient leur record personnel grâce à un sans faute. Jessy réalisait 138kg et échouait à 143kg, malgré une très belle bagarre, Charly réalisait un 3/3 également et assure avec 145kg. Avec ces performances, Dijon revenait dans la partie avant les 3 essais de Benjamin Pedrak pour Villers et de Denis Joukov pour Dijon.

et 145 kg pour Charly Caillard © Solène GOISQUE

Joukov en parfait finisseur

« Notre force c’est que Denis termine souvent le plateau, et quand on lui dit si tu fais cette barre : on gagne le match, il est toujours exceptionnel». commente Steven. Alors quand Benjamin Pedrak(V-B) réalise 154kg à l’épaulé – jeté, Denis sait qu’il doit réaliser 158kg pour repasser au point près en tête et permettre à Dijon de s’imposer au bout du suspense. C’est chose faite, Denis réalise un sans faute à son tour et scelle le sort du match dès le 2ème essai. Il termine en beauté avec 165kg pour le plus grand bonheur des spectateurs.65

Deniss Joukov impeccable à 165 kg © Solène GOISQUE

Un total record pour Dijon

Le total de points réalisés par chaque athlète (dont 4/5 issue de la formation Dijonnaise) permet de réaliser le meilleur score de l’histoire du club 1516.18 points IWF et se placer en tête de la Nationale 1. Les quatre premiers de N1, l’HMDB21 Dijon en tête, se tiennent en 16 points et ont réalisé un meilleur score que les deux derniers du TOP 9, on le rappelle il n’y a que 2 tickets pour y accéder, ça va être « show » !!!

Avec le concours de Steven Graillot

l’équipe masculine du HMDB 21 © Solène GOISQUE

Le mot de la fin pour François Graillot coach premier supporteur et papa de trois des athlètes dijonnais : ” Deux équipes fantastiques…un staff, des arbitres,des bénévoles, un public de connaisseurs, élus, médias sans oublier le CREPS et les stagiaires de Pierre Terzi! rendez-vous le 14 Décembre prochain de nouveau au CREPS pour de nouveaux exploits lors de la 3ème journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.