27 septembre 2020

Handball : Cherbourg, toujours pas le bon port pour le DMH

Le Dijon Métropole Handball a essuyé hier soir à Cherbourg une 5ème défaite en autant de déplacement cette saison en Proligue. Une nouvelle fois il y a eu du bon , Dijon entamant bien la rencontre et menant durant 45 minutes. Mais une nouvelle fois il y a eu un trou avec neuf dernières minutes vierges de tout but et un 6-0 final pour les locaux leur offrant la victoire 29-23.

Attention, il n’est jamais facile d’aller s’imposer dans la presqu’île du Cotentin. Cherbourg est porté là-bas par un fantastique public à en faire pâlir de jalousie plus d’un, à commencer par Dijon. De surcroît le début de saison des Normands est très bon avec une seule défaite au compteur face au leader limougeaud et ils occupent ce matin une méritée 3ème place. En face le DMH convalescent et peu en confiance devait donc réaliser un petit exploit pour se relancer quelque peu.

Bonne première période dijonnaise

Et il s’y emploie bien. Le début de rencontre des hommes d’Ulrich Chaduteaud est bon, contrairement à celui de la semaine dernière à Pontault. La défense est présente, Wassim Helal présent dans sa cage (3 arrêts en 5 minutes) et Dijon peut développer son jeu de transition et de contres, Oleg Macharaschvili et Virgile Carrière se trouvant par exemeple chacun par deux fois à la conclusion (2-6, 8′). Et s’il y a bien quelques pertes de balles par ci par là, l’ensemble est plutôt propre et les Dijonnais maintiennent l’écart, Jan Sobol Marko Poletti ou Kevin Rondel se montrant efficaces face à Sven Horvat, le gardien cherbourgeois (5-10, 16′). 10 buts en 15 minutes, voilà une performance offensive plutôt intéressante. On ne s’enflamme pour autant pas dans les rangs bourguignons, tant leurs protégés ont montré des signes d’inconstance depuis la début du championnat.

Les Dijonnais ont affiché une grosse détermination à Cherbourg © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Mais Dijon maintient le cap. Le 4ème but de Jan Sobol maintient l’écart à +5 (8-13, 26′). Si Cherbourg ne lâche pas l’affaire revenant même à deux longueurs, Boris Bécirovic qui avait ouvert le score, se charge de le clore pour ce premier acte que Dijon amené de bout en bout. A la pause le bilan est plus que correct avec une avance de trois buts pour le DMH (11-14, 30′). Les Normands reviennent bien sur le parquet et entament le seconde période tambour battant. William mannebard convertit coup sur coup deux pénaltys et Robin Dupont Marion inscrit son premier but sur contre attaquepour ramener les Normands dans le rétro (14-15, 35′). Cependant Dijon s’accroche et se bat pour continuer la course en tête. Dijon a pourtant l’occasion de reprendre ses distance étant en supériorité numérique, mais il pert alors deux ballons cruciaux. Si Virgile Carrière inscrit son 4ème but de la soirée, il trouve peu après le poteau offrant la contre attaque de l’égalisation à Romain Guillard (17-17, 40′) devant un public en feu. Pour la première fois depuis 35 minutes, les Locaux sont à hauteur des Bourguignons. A l’énergie le DMH reprend trois longueurs d’avance suite à deux poteaux cherbourgeois notamment(17-20, 43′).Dans la foulée c’est au tour de Dijon de subir deux exclusions temporaires, exigeant de gros efforts pour ne pas sombrer, le public joue son rôle à fond, galvanisant ses joueurs en attaque et appuyant sur la tête des Dijonnais quand il sont en possession du ballon. La nouvelle égalité tombe dans un Chantereyne en fusion (20-20, 46′). On sent que le match est en train de basculer.

Le capitaine Pierrick Naudin a vécu une cruelle fin de match © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Auteurs d’une très belle partie, Dijon ne veut pas abdiquer et résiste encore (23-23, 50′). Malheureusement la suite sera plus difficile. Fatigués, les hommes d’Ulrich Chaduteaud perdent de leur lucidité. Le capitaine Pierrick Naudin, en retrait par rapport à ses saisons précédentes sur ce début de saison, veut prendre ses responsabilités mais malheureusement pour lui perd 4 balles de rang. Rédhibitoire, même si on n’accablera évidemment pas un garçon qui a souvent porté son club au bout de son bras dévastateur. La fin de match est un long calvaire pour des Dijonnais qui méritaient vraiment tout autre chose au vue de leur prestation du soir. (29-23, 60′).

Réaction de Wassim Helal, le gardien dijonnais

On a bien commencé le match on était bien en défense et on a retrouvé notre jeu en attaque on a même mené de 5 buts On finit la mi temps à14/11 pour nous et je pense qu’ on a été bon durant 45 min contre une équipe de Cherbourg qui a profité de quelques fautes techniques pour marquer des contres attaques … Cela ne suffit pas aujourd’hui pour gagner un match, mais je pense qu on est sur le bon chemin malgré la défaite. Il y a des choses positives à retenir On est conscient qu il faut travailler plus Aujourd’hui il ne faut plus regarder en arrière mais tirer le positif et penser au match de Billère Je suis confiant qu on va y arriver

Wassim Helal se veut confiant © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Réaction d’Ulrich Chaduteaud le coach dijonnais

Le score est extrêmement sévère, l’adversaire en a d’ailleurs convenu. On a livré une gross bataille durant 45 minutes. La première période est très propre avec des joueurs extrêmement déterminés, livrant un très beau combat. La deuxième période est plus compliquée. On joue devant le meilleur public de Proligue qui galvanise parfaitement ses joueurs et nous appuie dessus en permanence et met la pression sur les arbitres . Je pense qu’à Dijon , le résultat aurait été tout autre. je retiens deux moments clef qui sont à la bascule du match. On se fait égaliser à 17 partout, alors que l’on est en supériorité numérique et que l’on perds deux ballons cruciaux. Le public joue alors son rôle à fond et 5 minutes après on prend deux fois deux minutes d’exclusion dont la deuxième est très sévère et là on prend une pression de dingue et cela devient très difficile. La fin est une sorte de calvaire. Pierrick prend des tirs compliqués en fin de possession, on ne peut pas lui en vouloir.

Ulrich Chaduteaud est satisfait de ce qu’ont montré ses joueurs © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Je suis tout de même très satisfait de ce match, on est dans les clous. Il y a le résultat négatif bien sur mais il y a la manière et incontestablement elle était là, dans un contexte difficile. Le handball était là, la détermination et le combat aussi. La semaine dernière en rentrant de Combault, j’étais plein de questions, là c’est le contraire, ce match est très encourageant et je suis reboosté. Les 4 matchs à venir sont à prendre car il fuat vraiment gagner maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.