10 décembre 2019

Handball : un fantomatique DMH concède un nul heureux face à Billère

14-11-2019, palais des sports jean-michel geoffroy à dijon, handball, proligue, 9ème journée, dijon métropole handball - billère handball pau pyrénées, eduardo reig-guillen face à wassim helal

Auteur d’une première période indigne d’un club de Proligue, le Dijon Métropole Handball qui accueillait Billère ce jeudi au palais des sports s’en sort presque miraculeusement avec un nul plus que décevant (23-23) Une prestation très inquiétante des Dijonnais

30 minutes calamiteuses

Mais comment est-ce possible ? Comment ce Dijon Métropole Handball capable de tenir tête et de mener durant 45 minutes dans l’enfer cherbourgeois peut produire une mi-temps aussi insipide face à un Billère qui, il nous excusera, n’a rien du foudre de guerre.

Dans un palais des sports sonnant creux comme un puits profond (allez, si on est gentil on va dire 400 personnes) avec un kop fort de 3 unités (si si) qui fait bien tout ce qu’il peut, et un speaker qui tente désespérément de bouger tout ça (de quoi trancher sérieusement avec l’ambiance cherbourgeoise) , les Dijonnais entament leur match sur un train de sénateurs retraités jouant une partie loisir. Incroyable ! Aucun rythme, aucune combinaison, des tirs de minimes lus sans aucun problème par la défense et l’immense gardien billérois Joris Labro. Dijon est sur un rythme d’un but toutes les 5 minutes durant le premier quart d’heure (3-3, 15′). Comme on le voit Billère ne fait pas mieux, ce qui veut quand même dire que l’adversité n’était pas insurmontable, mais c’est aussi parce que Wassim Helal semble être le seul Dijonnais à être sorti de son lit ce jeudi. On vous passe les pertes de balles, approximations, passages en force mauvais choix…… L’exaspération d’Ulrich Chaduteaud plus que palpable sur son banc, sa tentative de secouer le cocotier lors d’un temps mort “gueulante”, rien n’y fait. Dijon traîne on ne sait trop quoi sur le parquet et rejoint la pause avec un déficit logique (7-10) devant un Billère qui ne nous a pas fait B…… Non plus. Bonjour tristesse !

Joris Labro, l’immense gardien de Billère n’a guère été mis en difficultés durant la première période © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Où est passé le DMH ?

On finit par se demander s’il s’agit bien du DMH , de la même équipe si séduisante l’an dernier . Va-t-on assister à une révolte en seconde période ? Un minimum de sursaut d’orgueil ? Allez soyons franc, il y a du mieux dans l’engagement. Pas compliqué me direz vous. Oui mais le soucis c’est qu’handballistiquement tout cela reste très approximatif, sans imagination aucune et sans ligne directrice. Sans tirer sur l’ambulance Macharashvili inscrit son premier but à la 45ème ! on attend toujours celui de Johan Boisedu, recrue il faut bien le dire très décevante depuis le début de saison. Les pompiers de service sont une fois de plus Wassim Helal, auteur d’une partie très correcte (13 arrêts à près de 40%) Pierrick Naudin, obligé de prendre des responsabilités mais qui inévitablement dans ce chaos connait un déchet certain, Marco Poletti auteur de quelques flambloyances et de manifestations de hargne démonstratives suite à ses buts qui n’entraînent malheureusement pas grand monde derrière lui, ou encore Virgile Carrière régulier depuis le début de saison mais qui connait un petit coup de moins bien depuis quelques matchs. Pour le reste si 4 Dijonnais sont à 100% aux tirs il n’ont inscrit qu’un but (Maguy, Bécirovic, Lemal, ce dernier avec très peu de temps de jeu) ou 2 (Jan Sobol dont le 1er à la 52ème !). On n’ose imaginer les scores que donnerait une évaluation style basket !

La Hargne de Marco Poletti peu suivie d’effets © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Billère toujours devant

Bon parlons score. Billère, bien que privé d’Antoine Gros, disqualifié en fin de première période suite à une faute grossière sur Vincent Maguy, mais emmené par un Eduardo Reig Guillen qui, comme prévu, s’est rappelé au bons souvenirs du palais (10 buts pour l’ailier espagnol hier), reste continuellement devant parvenant à conclure des attaques menées à deux à l’heure face à une défense dijonnaise peu agressive à souhaits (12-15, 40′ ; 17-21, 50′). Toujours rien de bien emballant! On se dirige donc vers un résultat catastrophique pour Dijon quand soudain…. Allez n’allez pas croire à un résurrection, non, juste un soubresaut; Billère ne marque plus sur ses attaques, prend un 2 minutes dans la foulée, Poletti qui marque dans le but vide puis Sobol dans la foulée en contre-attaque, puis Maguy,,,,, puis re Sobol et voilà le DMH à Hauteur pour la première fois depuis 40 minutes (21-21, 54′). On se prend à espérer que Dijon va sauver l’essentiel. Eh bien non, Billère qui n’aurait pas mérité cela repartira avec un nul et des regrets après que chaque équipe n’ait pu convertir une balle de match malgré un temps mort pris de chaque côté pour mettre au point une stratégie. Quand ça ne veut pas !

l’ex dijonnais Eduardo Reig Guillen est le meilleur marqueur du match avec 10 réalisations © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Objectif …. Maintien

A la fin du match les Dijonnais sont sonnés, comme un peu perdus sur le parquet du palais. Pierrick Naudin et Virgile Carrière qui s’arrêtent très professionnellement à notre micro ne comprennent pas le pourquoi d’une telle prestation. Ben nous non plus !! Ulrich Chaduteaud parle lui de catastrophe, ne se cherche pas d’excuse et annonce un objectif maintien. Quelle soirée ! Et loin de nous l’envie d’enfoncer ce club dont nous sommes supporteurs, mais à un moment on doit appeler un chat un chat !

Ulrich Chaduteaud qui tente ici de secouer ses joueurs parle d’un objectif maintien © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Les réactions dijonnaises de Pierrick Naudin, Virgile Carrière et Ulric Chaduteaud

DMH – Billère : la réaction de Pierrick Naudin

La réaction du capitaine dijonnais Pierrick Naudin après le décevant match nul du @Dm Junkies :) face à @Billère Handball Pau Pyrénées . Dijon qui s'en sort plutôt bien

Publiée par Dijon Sportnews sur Jeudi 14 novembre 2019
DMH – Billère : la réaction de Virgile Carrière

Après le décevant match nul arraché par le DMH – Dijon Métropole HandBall face à Billère Handball Pau Pyrénées voici la réaction de l'ailier droit dijonnais Virgile Carrière

Publiée par Dijon Sportnews sur Jeudi 14 novembre 2019
DMH – Billère : la réaction d'Ulrich Chaduteaud

Réaction du coach dijnnais Ulrich Chaduteaud après la décevante prestation de son équipe le DMH – Dijon Métropole HandBall qui fait match nul face à Billère Handball Pau Pyrénées

Publiée par Dijon Sportnews sur Jeudi 14 novembre 2019

1 thought on “Handball : un fantomatique DMH concède un nul heureux face à Billère

  1. Rien de plus à dire … c’était tellement lamentable et désespérant !

    juste une précision : il a fallu attendre la 25ème minute pour que le DMH marque un but sur attaque placée, les 3 premiers étant sur pénaltys. 3 buts en 25 minutes, ce n’est plus du handball !!!

    Faut-il rappeler que ces joueurs sont professionnels ? Après tout, le code du travail prévoit le licenciement pour insuffisance… à moins qu’il ne s’agisse là de “suffisance”.

    On croise les doigts pour la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.