18 septembre 2020

Automobile :24H de Cota (USA) : S. Perrin si près de la victoire

C ‘est sur le célèbre circuit texan d’Austin que se déroulait la dernière manche du championnat du monde d’endurance 24h séries.   Pour l occasion, l’équipage de l’Audi RS3 LMS était boulversé, aux côtés Stéphane Perrin de et Vincent Radermecker, on retrouvait 2 jeunes pilotes, le canadien Matthew Taskinen  et l’anglais Will Neal qui débutaient en endurance. Communiqué SP Consulting

Stéphane et toute l’équipe découvraient ce fabuleux circuit théâtre du GP de F1 15 jours plus tôt. Stéphane pouvait mathématiquement encore être champion mais devait compter sur un scénario plus que favorable.

Des Essais perturbés par la pluie Alors que la course était annoncée sur piste sèche, les essais libres se déroulaient sous une piste détrempée et très froide. Juste de quoi se familiariser avec le tracé. Ce manque de roulage en condition sèche allait se faire sentir en qualification, Vincent Radermecker signait le 5ème temps, se battant avec un Set Up perfectible. 

© Petr Fryba transmis par SP Consulting

Si près de la victoire C’est sur une piste sèche qu’était donné le départ de la première partie de course d’une durée de 11h. Vincent prenait un bon départ mais avait du mal à suivre le rythme des leaders, conséquence d’une dégradation des pneus un peu trop rapide. Les relais s’enchaînaient et nos compères remontaient au classement dans le tour des leaders. Malheureusement le panneau lumineux éclairant le numéro de course dysfonctionnait et obligeait l’équipe a le réparer, la 188 perdait presque 2 tours dans l’opération le contact avec la Cupra de tête et finissait la première partie en troisième position à 2 tours des leaders

© Petr Fryba transmis par SP Consulting

Encore second

Tout était donc encore possible quand le départ du second segment de 13 h était donné dimanche matin.  Les pilotes partaient au combat et enchaînaient les relais sans faute et à un rythme endiablé malgré un soucis de frein.  Au moment où le leader connaissait un problème d’amortisseurs et que la première place se profilait, l’Audi d’AC Motorsport était annoncée au ralenti puis arrêtée à l’entrée des stands à cause d’une panne d’essence. (En effet, l’Audi perdait régulièrement de l’essence de façon aléatoire depuis le début de course).  Une fois repartie, les cartes étaient redistribuées et les 3 leaders se retrouvaient dans le même tour à moins de 5h du terme.  Malgré des freins capricieux, la 188 gardait le rythme. Victime d’une avarie électronique, la 131 rétrogradait et laissait donc place à un duel pour la victoire.  La 188 réduisait l’écart sous la minute à moins d’une heure de l’arrivée mais la décision était prise de changer les plaquettes et mettait un terme à cette folle remontée.  C’est à cette seconde place que Stéphane et ses compagnons franchissaient la ligne, encore une médaille d argent, la 3ème de la saison.

© Petr Fryba transmis par SP Consulting

Espérons que 2020 verra la première victoire de l’Audi de Stéphane et ses compères!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.