16 décembre 2019

Cholet-JDA: Du travail bien fait

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La JDA qui restait sur 3 défaites avait envie de réagir sur la parquet de Cholet à l’occasion de la 10ème journée. Malgré un adversaire diminué, aller s’imposer dans les Mauges n’était pas chose aisée. Mais les hommes de Legname, ont parfaitement maitrisé leur sujet, retrouvant leur jeu séduisant et une efficacité offensive qui les avait fuit depuis un moment. Une victoire 85-72 qui rassure la Jeanne et la conforte en haut du classement.

Laurent Legname avait de quoi être satisfait samedi soir, lui a dû retrouver l’état d’esprit et le jeu attendus © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Un match tué en 20 minutes

Si Cholet rentre parfaitement dans son match avec notamment un 6-0 d’entrée et va faire douter la JDA 5 minutes environ, les Dijonnais vont retrouver leurs vertus: pas d’affolement, une grosse défense et un jeu collectif vont les faire passer devant rapidement. 25-16 après 10 minutes de jeu. Rien n’est joué, mais la JDA avait décidé ce samedi soir de ne rien lâcher et va passer en mode démonstration sur le deuxième quart temps. A l’intérieur, à 3 points, les Dijonnais vont tout faire à une équipe choletaise dépassée et s’imposer sur un énorme 29-8! +30 pour la JDA à la mi-temps (54-24)! Elle ne pouvait espérer mieux. Elle s’est surtout donnée les moyens d’y arriver en déployant un jeu séduisant, collectif et en prenant très très peu de tirs forcés. Une statistique résume la domination dijonnaise: 18 passes décisives à la mi-temps. Une statistique que nombre d’équipes n’atteignent même pas sur un match. Un homme est responsable de cette belle animation offensive: le capitaine Axel Julien qui en 20 minutes aura fait 10 passes décisives, caviardisant notamment Solomon (12 points à la pause) et Chassang. Tout cela permettant à Holston de rester tranquillement sur son banc.

Formidable chef d’orchestre samedi, Axel Julien a délivré 14 passes décisives en 27 minutes de jeu© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Une belle maitrise en deuxième mi-temps

A +30 à la mi-temps, il aurait été facile de crier déjà victoire. Mais dans le sport et en basket en particulier, rien n’est jamais terminé. La SIG défaire en 1/4 retour des play-off face à la JDA après avoir mené par tel écart en sait quelque chose…Alors quand en plus vous jouez à l’extérieur une remontada n’est pas à exclure. Le 3ème quart temps allait être clé. Révolte de Cholet ou maintien de l’écart? Si Cholet réagit et remporte le 3ème quart temps 24-21, les Dijonnais ont fait ce qu’il fallait en gardant les choletais à distance. Bien entendu, plusieurs actions auraient pu être mieux gérées mais les hommes de Legname ont fait preuve de beaucoup d’intelligence sur chacune de leurs possessions. Avec 27 points d’avance avant d’aborder les 10 dernières minutes, cette fois c’est terminé. Le come-back logique de Cholet dans le dernier quart temps (perdu 24-10), entre orgueil des choletais et relâchement normal de la Jeanne ne viendra pas entacher cette belle soirée.

On a retrouvé Michael Young, qui s’est rappelé au bon souvenir de la Meilleraie © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Une attaque et plusieurs joueurs retrouvés

Une soirée où la belle adresse à 3 points retrouvée a fait un grand bien (42%), mais où l’on a surtout vu un jeu d’équipe très agréable à regarder. Les 28 passes décisives en témoignent, tout comme les 23 paniers à 2 points et une réussite de 65%. Mieux, on a retrouvé plusieurs cadres à leur niveau: Julien a été magnifique dans la gestion des attaques, Leloup, toujours aussi important en défense en a profité pour se remettre à l’endroit au scoring (8 points soit plus que sur ses 3 derniers matchs de championnat), Solomon avec ses 20 points a été énorme dans la raquette. Young face à son ancien club s’est montré très intéressant dans ses déplacements et sa capacité à enfoncer son vis-à-vis dans la raquette. Une jolie performance ponctuée de 14 points. Sulaimon lui a continué sur ses dernières belles sorties et porté l’équipe à des moments importants. MVP de la rencontre, il termine avec 20 points et un énorme 5/10 à 3 points. Ses 5 rebonds et 2 passes décisives complète un tableau à 22 d’évaluation. Si Loum n’était pas à la fête, la grosse déception vient très certainement de Lamonte Ulmer. Avec 9 minutes, il est le dijonnais qui a passé le moins de temps sur le parquet. Surtout, le peu qu’il a tenté il l’a raté (2 tirs, 2 échecs) et termine avec -2 d’évaluation. Une performance qui prête à interrogation d’autant qu’il semblait perdu sur le parquet. Ce joueur a du talent et il impensable de ne pas le voir à meilleur niveau. Mais c’est bien le positif qui prédomine le tout sans un énorme David Hoslton (4 points et 4 passes décisives).

On a enfin retrouvé un jeu d’équipe qui, associé à une défense encore très présente a facilité la soirée des Dijonnais. L’absence d’Horton côté choletais a pu aider, mais pas à ce point là. Une victoire facile qui a aussi permis de faire tourner, Holston n’ayant joué que 23 minutes par exemple. Un succès, le 8ème en championnat, qui permet à la JDA d’occuper seule la 4ème place tout en faisant un pas supplémentaire vers la Leaders Cup. Un pas qu’il faudra transformer en saut à l’occasion d’une double réception lors des prochaines journées: Roanne mardi soir puis un match très spécial contre Le Mans vendredi. En attendant, le job a été fait, très bien fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.