16 décembre 2019

DFCO(F)-OM(F) : Merci «Bussagoalia» !

Le DFCO Féminin peut remercier sa buteuse, Elise Bussaglia ©Nicolas GOISQUE/Nikohot

Pour le compte de la dixième journée de D1 Arkema, les filles du DFCO recevaient au stade des Poussots l’Olympique de Marseille, samedi après-midi. Directement à la lutte pour le maintien avec cette équipe, les rouges ont réalisé une très belle opération en s’imposant, non sans difficultés, face aux sudistes, avant-dernières au classement (1-0). Dijon s’offre un peu d’air au classement avant le déplacement à Guingamp et peut remercier sa buteuse maison, l’ex-internationale Élise Bussaglia, unique scoreuse de la rencontre.

_

Début idéal et première période maîtrisée

Il ne fallait pas être en retard au stade des Poussots, samedi dernier, pour assister au début de rencontre explosif du DFCO Féminin. En effet, les fameuses « premières minutes d’observation » ont été très vite balayées par une certaine Élise Bussaglia, qui se retrouve à 25 mètres des buts marseillais et décoche une frappe soudaine qui vient surprendre tout le monde en se logeant petit filet opposé (5′, 1-0). Un début de match idéal qui vient récompenser la meilleure buteuse et capitaine dijonnaise qui compte désormais 4 unités au compteur (elle marque 60% des buts de son équipe). Trois occasions assez franches vont également se présenter dans la première demi-heure de jeu, mais les Dijonnaises ne parviennent pas à enfoncer un peu plus Marseille, qui n’aura eu aucune occasion dans ce premier acte. Les vingt-deux actrices de la rencontre vont rejoindre les vestiaires sur cet avantage largement mérité pour les locales qui espèrent bien tenir durant le second acte pour continuer une belle série à domicile.

_

Un rouge, des frissons, mais ça tient au final

La deuxième période sera d’un tout autre visage : le DFCO se fait peur d’entrée sur un lob, mais Mylène Chavas (qui remplaçait Emmeline Mainguy, touchée à une cheville) est vigilante et évite l’égalisation. Marseille pose un peu plus le pied sur le ballon et un nouveau fait de jeu va venir compliquer la situation. Ophélie Cuynet (touchée à la cheville la semaine dernière mais retenue tout de même dans le groupe) va écoper d’un second carton jaune synonyme de rouge et laisse ses coéquipières à dix contre onze. C’est le deuxième carton rouge récolté par Ophélie Cuynet cette saison, après celui de la 5ème journée reçu également à domicile, face à Reims. Mais les débats vont finalement rester assez équilibrés avec un Olympique de Marseille peu dangereux et des Bourguignonnes qui tentent mais ne parviennent pas au doublé. Très bonne opération pour les filles de Yannick Chandioux qui se détachent un peu de la zone rouge face à des adversaires directes engluées à l’avant-dernière place. Les coéquipières d’Elise Bussaglia se déplaceront à Guingamp lors de la dernière journée des matchs allers, dans l’optique d’enchaîner un septième match sans défaite…

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.