16 décembre 2019

Handball : le DMH retrouve de belles couleurs lors du derby

Les sourires reviennent sur les visages dijonnais et cela fait plaisir © Hervé OBRECHT/NikoPhot archives

Après une victoire convaincante en Coupe de France face à Bourgoin, le Dijon Métropole Handball a enchaîné vendredi dernier en remportant son premier match à l’extérieur de la saison en Proligue, lors du derby chez le voisin bisontin. Mieux les Dijonnais ont rajouté la manière (28-32).

J’ai suffisamment ici-même critiqué le Dijon Métropole Handball après sa “non prestation” face à Billère que je m’empresse de me réjouir de sa copie propre rendue vendredi à Besançon. J’entends déjà les rabats-joie me dire “oui mais c’était face à la lanterne rouge…. Bla, bla bla. On demandait au DMH de gagner, il a gagné en jouant un match abouti alors saluons ce succès sans arrière pensées.

Devant durant toute la première période

Dijon rentre bien dans son match, signant d’entrée un 3-0 en 3 minutes. L’efficacité est au rendez-vous et permet de bien s’installer dans cette rencontre capitale, tant le vaincu aura beaucoup à perdre. Si Besançon se ressaisit après ce début compliqué , le DMH continue à marquer régulièrement sur ses attaques et à conserver ainsi son avance. (2-5,6′;6-10, 14′). Jan Sobol ou Virgile carrière sont déjà multi buteurs , mais l’ensemble du collectif bourguignon est dans son match. Il suffit de dire cela pour que, suite à une exclusion temporaire de Pierrick Naudin et à deux pertes de balle (rares pourtant en cette première période) consécutives, Besançon recolle au score (10-10, 20′) preuve que Dijon reste fragile. C’est dommage, mais Dijon ne laisse pas l’adversaire repasser devant et, dans un jeu de “à toi à moi” ce sont bien les partenaires de Pierrick Naudin qui sont devant au buzzer de mi parcours même si rien n’est encore fait (14-15, 30′).

Avec 7 réalisations Virgile Carrière s’est encore montré précieux © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Une bonne gestion de seconde période

Le jeu reprend avec Maxime Diot qui a pris place dans la cage dijonnaise en lieu et place de Wassim Helal, un peu moins en vue que d’habitude. Comme en première période, Dijon prend les affaires en main. Maxime effectue quelques arrêts et le DMH prend ses distances avec un Virgile Carrière sérial buteur (18-23, 43′). Une avance suffisante que les Dijonnais vont réussir à parfaitement gérer jusqu’à la fin, ne laissant plus espérer leurs adversaires, ceux -ci ne revenant au mieux qu’à deux longueurs. Avec 32 buts marqués à 71 % de réussite, les hommes d’Ulrich Chaduteaud réalisent leur prestation la plus aboutie sur le plan offensif. Virgile carrière (7/9) , on l’a déjà souligné mais aussi Jan Sobol (5/6), Marc Poletti (4/5) ou Johan Boisedu, auquel ce match va faire du bien (4/6), se sont montrés efficaces. Voilà un match sur lequel, l’équipe va pouvoir se reposer pour aller de l’avant, même si évidemment tout n’a pas été parfait, il faut souligner fortement le “bien mieux”. La réception prochaine de Strasbourg (ce samedi) pourrait permettre d’enchaîner pour la première fois de la saison 2 succès en Proligue (3 en comptant le match de coupe de France) et de remettre le DMH sur de bons rails lui qui n’est finalement qu’à trois points de la fameuse 6ème place.

Johan Boisedu a réalisé un bon match, espérons qu’il trouve de plus en plus sa place dans le collectif dijonnais © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.