16 décembre 2019

Ligue 1. DFCO – SRFC : Rois à domicile.

©Nicolas GOISQUE/Nikohot

Le Dijon Football Côte d’Or n’en finit plus de gagner à la maison. Après avoir disposé du Paris Saint-Germain, il s’est imposé sur le même score (2-1) face au Stade Rennais samedi soir. Une victoire qui lui permet de quitter la zone rouge et de respirer un peu plus.


Dijon bien dans son match.
Après quelques minutes d’observation, le DFCO se procure quelques occasions. La première grosse alerte vient de Mounir Chouiar, qui, sur un coup-franc côté gauche trouve directement la transversale de Mendy. Bis Repetita quelques secondes plus tard ! Après avoir intercepté une relance assez hasardeuse de Gelin, Chafik arme un énorme missile qui va s’écraser sur le haut du poteau du portier rennais. La guigne guette le DFCO qui aurait mérité de déjà ouvrir le score sur l’une de ces deux occasions… Du côté rennais, on peine à se procurer des occasions et on cherche à procéder en contre mais l’arrière-garde dijonnaise sera bien présente et ne se fera jamais prendre sur cette première période.  Bien lancé, Chouiar se procurera un face-à-face avec Mendy que ce dernier remportera malheureusement. En fin de première période, Adrien Hunou, qui n’aurait sûrement pas dû terminer le match en raison d’un vilain geste sur Chafik auparavant, écope d’un carton jaune pour une simulation dans la surface. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score nul et vierge qui n’arrange pas grand monde.

Mounir Chouiar auteur d’un gros match ce samedi ©Nicolas GOISQUE/Nikohot


Entrée fracassante de Sammaritano !

Dijon revient avec les mêmes intentions en seconde période mais voit aussi Rennes prendre de plus en plus d’assurance. Tavares frappera en angle fermé alors que les Rennais se feront un peu plus pressants devant. Raphinha cherchera à trouver la faille en essayant de jouer avec La Défense dijonnaise mais l’arrière-garde, parfaitement redescendue, protégera parfaitement le but alors que Gomis était sorti de ses cages pour chasser l’attaquant rennais. Partie remise pour Raphinha qui ne ratera pas son un contre un face à Gomis et ouvrira le score pour son équipe… en se blessant par la même occasion (1-0, 58’). Le rythme retombe en partie parce que Rennes cherche à gagner un peu de temps, ce sera alors le moment pour Jobard de lâcher un tout jeune joueur dans l’arène : Frédéric Sammaritano. Le milieu offensif va reprendre un centre de Baldé que personne avant lui ne touchera et parviendra à glisser la balle, avec un peu de chance, sous le ventre de Mendy pour permettre à son équipe de revenir au score (1-1, 70’) ! En feu, le milieu de poche ne s’arrête pas là. Servi par Baldé côté droit, auteur d’une très belle entrée également, Sammaritano adresse un centre à Chouiar qui place parfaitement la balle et permet au DFCO de passer devant (2-1, 82’) ! Dijon prend la tête et ne va plus la lâcher. Les hommes de Stéphane Jobard engrange trois points de plus dans la lutte pour le maintien avant de se rendre la semaine prochaine du côté de Lille !

Un but et une passe décisive, l’entrée de Frédéric Sammaritano n’est pas passée inaperçue ©Nicolas GOISQUE/Nikohot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.