16 décembre 2019

BCL (J7): Plongée dans le bain turc

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La JDA reste sur 2 revers en BCL (Saragosse et Bonn) après un début de campagne européenne parfaite. Le déplacement chez le 6ème de la poule peut-être un tournant. Assurément ce sera un gros match, dans une chaude ambiance. Mais les Dijonnais qui ont prouvé qu’ils savaient voyager peuvent tenter un coup ce mardi soir…

Très bon depuis le début de saison, Chassang aura encore un rôle prépondérant © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Jouer ce match pour garder le rythme et préserver ses chances face à une équipe bien mieux que ne le laisse supposer le classement

Le Besiktas fait plutôt partie des favoris de la poule car le club Turc multi-sports s’appuie sur un gros budget et un effectif qualitatif. Dans un championnat relevé où ils fréquente de très grosses cylindrées comme l’Efes Istambul ou Fenerbahce habituées de l’Euroleague, les joueurs du Besiktas sont côtoient le très haut niveau. Le début de saison ne répond pas pour le moment à leurs attentes tant en championnat, 9ème, qu’en BCL, 6ème. Mais à l’image de Saragosse, mal parti en championnat mais qui avait fait de grosses performances, Besiktas, en ne s’inclinant que de 4 points au Fener (84-80) mi-novembre a prouvé sa qualité. Depuis, il a remporté 2 de ses 3 dernières rencontres et semble sur une nouvelle dynamique. En BCL, sa 6ème place s’explique aussi par le peu de matchs disputé à la maison (2 sur 6 rencontres). Lors de leur dernière rencontre à domicile justement, les Turcs ont fessé Szombathely (74-49). Pour faire face au Besiktas, la JDA devra s’enlever toute pression et surfer sur leur dynamique de vendredi soir en privilégiant le jeu dans la raquette. Avec un groupe qui devrait être encore resserré (sans Young que l’on ne devrait plus revoir) et un Holston diminué, le groupe de Legname pourra a minima s’appuyer sur son état d’esprit et continuer de travailler dans l’optique des grosses échéances à venir…Et pourquoi pas créer la surprise à Istambul. Pour y parvenir, il faudra en particulier museler McKissic, meilleur joueur du Besiktas et le plus régulier. L’ailier américain tourne en BCL à près de 19 points et 20 d’évaluation. McAdoo et ses 9,5 rebonds de moyenne devra être quant à lui maitrisé sous le cercle.

A défaut de pouvoir scorer, Holston, diminué pourrait se focaliser sur l’animation offensive comme il l’a très bien fait contre Le Mans © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dans une petite salle (3200 places), mais qui sera surement très chaude, la JDA devra très vite se mettre dans le bain et éviter le début de match de Saragosse qui lui avait plombé le reste de la rencontre. Si cette BCL n’est que du bonus, Axel Julien et les siens doivent aborder cette rencontre sans complexes, y croire, répéter leurs systèmes tout en équilibrant le temps de jeu. S’ils parvenaient à l’emporter, ils boucleraient la phase aller en confortant leur place dans le top 4. A l’inverse, tout serait remis à plat à l’aube de la phase retour.

Entre-deux ce mardi soir à Istambul, 18h à la Akatlar!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.