22 septembre 2020

Handball : Nîmes en Guest Star du DMH en 16ème de Coupe de France

Pause coupe de France pour le Dijon Métropole Handbal, ce samedi soir au palais des sports avec la réception d’une grosse cylindrée de Lidl Starligue, l’USAM Nîmes. De quoi bien préparer les grosses confrontations à venir en Proligue.

Du très costaud

Bien sûr, il y a compétition et le Dijon Métropole Handball défendra chèrement ses chances ce soir au palais. Mais ce n’est pas lui faire injure que de dire qu’il part en outsider face à une formation qui réussit une superbe première partie de saison en LIDL Starligue, étant tout simplement dauphin de l’intouchable PSG dans le championnat de l’élite hexagonale.

Déjà 5ème du championnat l’an dernier, Nîmes qui a vu partir à l’intersaison une vieille connaissance des Dijonnais Jérémy Suty (que le DMH retrouvera dès la semaine prochaine à Limoges !), confirme donc depuis la reprise son statut de valeur sure du handball français. Fort de l’arrivée d’une légende, en la personne de Michaël Guigou, revanchard, après ne pas avoir été conservé par le rival Montpellier, Nîmes présente la 3ème attaque de la ligue avec près de 30 buts par match ainsi que la 5ème défense. Dans ses rangs on compte deux joeurs du top 10 des buteurs, le jeune espoir français Elohim Prandi, arrière gauche au bras dévastateur et l’ailier droit interantional égyptien Mohammad Sanad, mobylette à engranger les contre-attaques. Dijon retrouvera aussi Jean-Jacques Acquevillo, néo international français, un joueur qui ne lui a jamais beaucoup réussi quand il évoluait du côté de Saran ou de Cesson Rennes. Bref c’est une sorte de montagne qui se présente face aux Dijonnais.

USAM Nîmes © UN/LNH

Confirmer la montée en puissance

De Dijon justement qu’attend – on sur cette rencontre. Eh bien qu’il confirme le renouveau vu depuis maintenant plusieurs rencontres. C’est en quelque sorte une répétition générale avant les chocs face à Limoges et Massy qui pourraient s’avérer décisifs pour la deuxième partie e saison dijonnaise. De nouveau au complet, Dijon a ainsi l’occasion de travailler en défense face à ce qui se fait de mieux au plan offensif. En plein boum offensif sur ces deux derniers matchs (66 buts marqués) il pourra aussi vérifier son efficacité en contre et tester ses mouvements offensifs retrouvés face, là encore à une grosse défense. Bien sûr si un espace de qualification s’entrouvre, on compte sur les troupes d’Ulrich Chaduteaud pour s’y engouffrer. Mais l’essentiel n’est franchement pas là ce soir. Depuis quelques matchs Dijon retrouve confiance et certitudes dans son jeu et c’est d’abord cela que l’on veut voir se confirmer lors de ce match de gala.

On attend la confirmation des progrès de la part de Pierrick Nuadin et du collectif dijonnais © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.