28 septembre 2020

Jeep Elite (J12): Prolonger le soleil à Ekinox

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Ce samedi soir, à l’occasion de la 12ème journée de Jeep Elite, la JDA effectue un court mais périlleux déplacement sur le parquet de Bourg en Bresse. A Ekinox, les Dijonnais auront cependant des arguments, eux qui viennent d’enchainer deux très belles victoires. Une rencontre qui sera le choc de cette journée entre le 4ème et le 5ème. Entre une JDA qui a remporté tous ses matchs à l’extérieur et une équipe de Bourg dont la salle est une petite forteresse.

La JDA devra s’appuyer sur un grand Solomon et plus globalement tous ses intérieurs pour y arriver © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Une rencontre avec deux effets kiss-cool: la JDA peut consolider sa 4ème place ou retomber à la 6ème

Alors 11 journées ont été jouées, les équipes de Jeep Elite ont en réalité déjà disputé 12 matchs (la 17ème ayant été avancée). Nous sommes ainsi à 5 rencontres de la fin de la phase aller qui déterminera notamment les heureux élus à la Leaders Cup mais donnera aussi des premières certitudes quant à la suite du championnat. En ce sens, ce déplacement à Bourg-en-Bresse peut être déjà décisif. Un tournant qui pourrait emmener la JDA chez Mickey dès ce soir en cas de succès mais aussi consolider l’actuelle très belle 4ème place. Mais face à une équipe de Bourg 5ème et comptant le même nombre de victoires que la Jeanne, une défaite et une victoire de Cholet dans le même temps ramèneraient les hommes de Legname à la 6ème place. Quand on vous parle de tournant…

Peacock et Bourg font figure de bête noire de la JDA sur ces dernières saisons. Il s’étaient notamment imposés au Palais, ici face à l’ancien dijonnais Ryan Pearson © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Duels de MVP face à un bête noire

Au-delà des données comptables c’est un choc, un vrai qui attend Axel Julien et les siens. Ekinox est à ce jour un parquet imprenable où toutes les équipes sont venus se casser les dents à l’exception de l’ASVEL. Et Bourg-en-Bresse une équipe qui pose beaucoup de difficultés à la JDA depuis son retour dans l’élite il y a deux ans. En 4 rencontres de championnats, les Dijonnais ne se sont en effet imposés qu’une seule fois. L’an-passé, la JDA a connu deux revers très frustrants, au Palais, puis à Ekinox après avoir pourant dominé la quasi totalité du match. Mais point de fatalité dans le sport! S’il y a bien un moment où la JDA peut réaliser un gros coup c’est peut-être ce soir: malgré l’absence de Young et un Holston diminué, la JDA a enchainé deux magnifiques victoires en BCL et Championnat avec un état d’esprit remarquable et un jeu collectif très performant. Oui, Bourg reste sur 3 succès de rang dont un joli à Beaublanc, mais oui la JDA aura des arguments. Ce sera aussi un duel entre les deux derniers MVP de la ligue: David Holston voudra ainsi répondre à Zack Peackok qui est le danger numéro 1 de Bourg. Et inversement…

Ulmer ici face au Mans, très bon en ce moment, voudra encore se montrer face à son ancien club © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Les clés du match pour la JDA:

Peacock, Andsujic, Carmichael, Wright: c’est tout simplement un quator offensif aussi performant que complémentaire. Peacock est l’homme à tout faire de l’équipe: le fidèle parmi les fidèle est aussi à l’aise dans la peinture, qu’à mi-distance ou à 3 points tout en captant plus de 4 rebonds par matchs. Ses compères dont Wright qui du haut de ses 34 ans a encore des jambes de feu et une belle vista (plus de 6 passes décisives de moyenne) seront à surveiller de près.

Attention au jeu de transition de Bourg: Bourg maitrise à merveille le jeu de transition, comme ils l’ont encore prouvé sur leur dernier match. Wright en tête.

S’adapter à une défense bressanne très changeante: Bourg adapte régulièrement ses systèmes défensifs passant de l’individuelle à la zone régulièrement.

Alterner les attaques: Comme ils l’ont prouvé lors de leurs dernières sorties, les Dijonnais ont les moyens de varier leur jeu. Face à Bourg, il sera impératif de répéter ces performances et de privilégier le jeu collectif. La JDA, qui est la meilleure équipe de la ligue en passes décisives (22 passes de moyenne contre 18,5 à Bourg) a les moyens de ses ambitions.

Défendre haut et multiplier les prises à deux: Si Bourg est une équipe moyenne à 3 points depuis le début de saison (35% de réussite, comme la JDA), elle peut prendre feu à tout instant. Repousser loin les attaques bressannes et ne laisser aucun shoots faciles seront les clés. Défendre haut limitera aussi les drives rapides de Wright notamment. Les prises à deux peuvent, malgré son talent, perturber un joueur comme Peacock qui a parfois tendance à s’enfermer dans le corner.

Les rebonds: Alors que Bourg est parmi les meilleures équipes aux rebonds, ce sera l’une des gros pour la Jeanne. Solomon, Loum, Chassang devront faire les efforts afin de s’imposer notamment face à Carmichael.

Aligner Julien et Holston d’entrée? C’est peut-être le bon duo d’attaque pour démarrer, Julien pouvant prendre aussi la mène face à des adversaires de grandes tailles. Sulaimon peut faire mal en sortie de banc.

Leloup: Il a connu un sacré trou d’air et a retrouvé quelques couleurs en BCL mardi soir. De quoi lui redonner définitivement confiance en attaque. Il peut être le facteur X ce soir surtout s’il continue le travail défensif qu’on lui connait.

Ulmer: Excellent lors des dernières sorties, on attendra forcément beaucoup de l’ancien de la JL Bourg sur un parquet qu’il connait bien. A lui de ne pas se mettre une pression excessive.

La présence de Kulvietis/ la fatigue: Il n’est pas du tout certain que la JDA ait eu le temps d’obtenir sa qualification pour l’aligner ce samedi. Mais la rotation supplémentaire qu’il amenerait ferait pourtant du bien à un groupe qui pourrait accuser de la fatigue, 4 jours après son voyage en Turquie.

Tout ne se jouera pas ce soir à Bourg afin d’aller valider les premiers objectifs de la saison comme la Leaders Cup. D’ailleurs, la pression sera bien sur les épaules de Bourg qui voudra forcément s’imposer dans sa salle. La JDA a donc tout intérêt à aborder cette rencontre en jouant libérée, en jouant son basket des deux côtés du terrain et avec l’état d’esprit des derniers matchs. Dans ces conditions, elle peut aller chercher un succès qui serait un gros signal envoyé au championnat et disons-le, un petit exploit.

Entre-deux ce samedi 20h à Ekinox!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.