19 septembre 2020

D1 Arkema : 165 minutes historiques

Pour le compte de la première journée de la phase retour et avant les fêtes de fin d’année, la section féminine du DFCO se rendait dans le Rhône pour y affronter l’ogre lyonnais. Après avoir réalisé l’exploit au match aller (J6, 0-0) les joueuses de Yannick Chandioux s’attendaient à une partie compliquée face aux Lyonnaises. Mais contre toute attente, une fois de plus, elles auront réussi à maintenir la cage inviolée… pendant 75 minutes avant l’ouverture du score de l’inévitable Wendie Renard.

_

Héroïques, une fois de plus…

165. C’est le nombre à retenir et qui restera longtemps dans l’Histoire de la section féminine du DFCO. Soit le nombre de minutes (sur 190 environ avec les arrêts de jeu) passées sans encaisser le moindre but contre l’Olympique Lyonnais Féminin sur les deux rencontres aller/retour. Un véritable exploit de plus, après avoir réussi à réaliser un match nul et vierge à l’aller. Comme au match aller, les Bourguignonnes ont subi pendant toute la rencontre les assauts des protégées de Jean-Michel Aulas qui n’ont pas réussi à trouver la faille en première mi-temps. Comme au match aller les attaquantes lyonnaises se sont heurtées à un mur, différent pourtant. (Mainguy à l’aller et Chavas au retour). Lyon avait pourtant l’occasion d’ouvrir tranquillement le score en milieu de première période, lorsque Parris hérite du ballon et accélère. La défenseure Léna Goetsch tacle dans la surface très en retard. L’arbitre n’hésite pas et désigne le point de penalty. Mais décidément, la réussite reste du côté des rouges car Amel Majri envoie le cuir au-dessus du but de Mylène Chavas qui s’était couchée sur sa gauche. Lyon n’y arrive décidément pas contre Dijon cette année. Les occasions se multiplient mais le dernier rempart reste infranchissable. Mi-temps, et l’on se permet de croire à un nouvel exploit côté dijonnais.

_

…mais rattrapées par la réalité en fin de rencontre

La magie va encore opérer pendant 30 minutes supplémentaires. Et ce n’est pas faute d’essayer de tuer le match pour les Lyonnaises qui vont encore toucher la transversale sur une frappe de Parris, détournée par Mylène Chavas qui continue son numéro. Pas plus de réussite pour Majri quelques minutes plus tard, qui ne met pas assez d’intensité dans sa balle sur un coup-franc direct qui semblait pourtant dangereux. C’est finalement sur un énième corner que la grande Wendie Renard est trouvée dans un très bon timing et place sa balle dans la lucarne de Chavas, malheureuse sur le coup, car le ballon entre avec l’aide du poteau. La joie de Renard montre bien la délivrance de ce but pour les filles du Rhône qui se sont cassées les dents cette année sur une formation dijonnaise très bien organisée et solidaire. Un second but anecdotique viendra mettre fin aux espoirs d’égalisation en toute fin de rencontre par Van de Sanden sur un joli ballon placé. Deux confrontations qui resteront longtemps dans les têtes de l’ensemble des joueuses, du staff et de tous les supporters de la section féminine du DFCO. Une pause bien méritée à présent, avec le déplacement le plus compliqué passé. Après la bûche et les cadeaux, c’est Soyaux qui se présentera aux Poussots pour la reprise du championnat de D1 Arkema.

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.