4 août 2020

Haltérophilie : France Club J3 : le HMDB 21 exact au rendez-vous

Ce samedi 14 décembre, sonnait pour la deuxième fois fois en deux mois, l’organisation d’une journée de Championnat de France N1 Hommes et Top9 Femmes par équipes à Dijon, dans son antre fétiche, le CREPS de Dijon, le Haltérophilie Musculation Dijon Bourgogne n’a pas raté le rendez-vous.

Top 9 féminin :Vicky Graillot nous conte la journée de l’équipe

Les filles ont su montrer de quoi elles étaient capables à domicile face à Toulon et Saint Quentin en dépassant la barre des 900 points ce samedi 14 décembre au Creps de Dijon. A l’issue de la compétition une belle feuille de match laisse voir la progression de notre équipe féminine depuis le début de ce championnat. Des records personnels à l’épaulé jeté pour Romane Defrance (93 kg) et Vicky Graillot (111kg), de l’assurance et de la réussite pour Lilou Miresi et Fraer Morrow. Nous remportons cette triangulaire sur ce 3 ème tour, et nous abordons la suite avec envie tout en restant concentrées sur la journée du 11 janvier à rattraper. Il ne faut rien lâcher de ce que nous avons commencé à construire pour atteindre notre objectif de médaille.

Romane Defrance et Lilou Miresi © HMDB 21
Vicky Graillot et Fraer Morrow

les résultats de la troisième journée top 9 féminin à Dijon

Le classement après la troisième journée

Et Steven Graillot commente la compétition masculine

A 15h, les 5 hommes Dijonnais leader du championnat N1, recevaient 2 équipes du bas de tableau Reuil – Malmaison et Haguenau.

Arraché

Clairement favori de cette triangulaire, Dijon emmené par Luca Bardis et François Graillot commençait un match prudent en assurant la réussite de chaque athlète à son premier essai. Puis…Jimmy Mélinand et Steven Graillot arrache 104 et 105 kg à leur 2 ème essai, et manque de justesse d’établir leur nouveau record respectif en compétition à 110 kg à leur 3ème essai.

Vincent Costa confirme son retour en forme, en validant 107 kg au 3ème essai avec un sans-faute (95/100/107). Deniss Joukov et Charly Caillard terminent sur 125 et 130 kg, soit 10 kg de plus qu’à la journée précédente pour Charly (l’ancien Caennais) qui voit son travail enfin récompensé par son abnégation. L’espoir est permis de le revoir sur ses meilleures barres sous ses nouvelles couleurs.

L’avance est alors creusée et la victoire quasi assurée d’autant plus que Reuil enregistrait une « bulle » à l’arraché avec 3 essais manqués par Killian Cabel, qui enregistrait donc un 0 à l’arraché, ce qui a une grosse incidence sur le total des deux mouvements.

Vincent Costa et Jimmy Mélinand © HMDB 21

Epaulé jeté

Le mouvement de prédilection des Dijonnais pouvait commencer sereinement, Vincent Costa  réalisait 120, puis manquait 127 à l’épaulé, mais bien décidé à valider 130 kg, il demandait plus lourd au 3ème essai, une décision qui ne laissait pas le droit à l’échec sous peine de ne valider que son premier essai, mais sa combativité et l’ambiance chaleureuse du public dijonnais le poussait à réaliser 130 kg avec brio.

Jimmy Mélinand a une nouvelle fois su répondre présent, en effet remplaçant de Jessy Graillot parti aux Europe Cadets en Israël, il réalise ses 3 essais 125, 133, 138 kg à l’épaulé jeté établissant un nouveau record personnel, la barre des 140kg est toute proche pour Jimmy.

Steven confirme sa progression: après avoir réalisé 143 kg à la première journée à Dijon et 145 kg à la 2ème à Strasbourg, il lui tenait à cœur de rééditer au moins pareille performance. Malgré une petite gêne musculaire, l’envie était plus forte que la douleur et il décroche un nouveau record personnel avec 146 kg réalisé signant la deuxième meilleure performance à l’indice IWF de la compétition.

Le match est conclu par Charly Caillard et Deniss Joukov. avec des barres à respectivement 150 kg et 166 kg, Charly manque 160 kg au jeté, sa seule barre manquée du match, sa performance lui vaudra la troisième meilleure performance individuelle de la compétition.  

Steven Graillot et Charly Caillard © HMDB 21

L’équipe totalise avec la somme des scores IWF de chaque athlète : 1539,59 points, un résultat qui lui permet de prendre provisoirement seul la tête du championnat N1, le favori de cette division Villeneuve – Loubet peut revenir à égalité de points avec Dijon si son équipe remporte sa journée de retard.

En cas d’égalité de point entre Dijon et Villeneuve-Loubet lorsqu’elle aura rattrapé son match en retard, l’ultime et dernière journée (J4) départagera ces deux équipes qui s’affrontent en match direct chez ce dernier, le samedi 01 février 2020. L’enjeu sera le titre de champion de France N1 et la montée dans le TOP 9.

Dijon montera en TOP 9 :

Si Dijon bat Quimper et réalise une meilleure moyenne sur les 4 journées que l’avant – dernier du TOP 9.

Si Dijon bat Quimper et Villeneuve – Loubet à la J4.

Les résultats de la 3ème journée de N1 à Dijon

Le classement N1 hommes après 3 journées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.