27 octobre 2020

Jeep Elite: Prolongez nous ce rêve!

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Après une victoire retentissante samedi soir sur le parquet de Boulogne-Levallois, la JDA a l’occasion de poursuivre son impressionnant parcours en recevant Pau-Lacq-Orthez. Mais dans un Palais où elle a souvent eu du mal à faire la différence, la prudence sera forcément de mise. Un JDA qui voudra néanmoins maitriser un adversaire à sa portée, voir la magie de Noël se prolonger et la 3ème place consolidée.

Le retour de David Holston ce lundi soir? © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Enjeux et clés du match pour la match JDA:

Et si la JDA prenait 3 victoires d’avance sur ses poursuivants face au 10ème? La 12ème victoire de la Jeanne à Levallois lui a permis de se donner 2 victoires d’avance sur Boulogne-Levallois ainsi que Cholet sur et 3 sur Bourg-en-Bresse. Un écart qui pourrait se maintenir voire se creuser ce lundi soir en cas de succès et de faux pas de ses poursuivants. Une dernière hypothèse possible sachant que Cholet se déplace chez un Nanterre en regain de forme et que Boulogne-Levallois qui sera sonné, va chez un BCM Gravelines qui a grandement besoin d’une victoire. Bourg-en-Bresse va quant à lui à Monaco.

Une équipe de Pau en net regain de forme et qui dispose de nombreux atouts: Alors que Pau n’avait remporté que 2 victoires sur ses 9 premiers matchs, il en a pris 2 fois plus sur les 6 derniers et reste sur deux victoires consécutives, à Boulazac et contre Chalon vendredi soir. Bien que privés de Cavalière notamment, Pau s’appuie sur un effectif de qualité et n’aura pas grand chose à perdre alors qu’il s’est donné de l’air sur la zone de relégation et que son combe-back face à Chalon a pu lui donner des ailes.

La menace Justin Dentmon: Celui qui, à l’instar d’Axel Julien peut évoluer aux postes 1 et 2, fait figure de menace numéro 1. Arrivé pour remplacer Matt Nobley, il monte en puissance au fil des matchs. Auteur d’une prestation stratosphérique en BCL avec 9 tirs à 3 points réussis, il a encore réalisé une prestation XXL contre Chalon avec 27 points, 5/9 à 3 points, 5 passes décisives pour 27 d’évaluation. L’ancien de NBA, du haut de ses 34 ans a encore de beaux restes et il sera nécessaire pour la JDA de le priver de ballons et de ne pas le laisser s’installer dans son match.

Défense individuelle? La JDA s’est essentiellement appuyée sur une défense en zone samedi. Une individuelle pour contrer notamment les assauts palois à 3 points?

S’il est moins bien depuis quelques temps, les Dijonnais auront besoin d’un grand Loum dans tous les sens du terme © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Un secteur intérieur où la JDA peut et doit briller: Chikoko parti cet été et c’est tout le secteur intérieur de Pau qui a été perturbé. L’ancien taulier a laissé un vide. Un vide d’autant plus grand que Nicolas de Jong, l’un des meilleurs à son poste a vu sa saison terminée suite à une rupture des ligaments croisés. Toutefois, le géant (2,11m) Petr Cornelie revient bien et il faudra s’en méfier.

Les rebonds (offensifs): c’est un peu le serpent de mer ces derniers temps. Contre Levallois, les Dijonnais ont fait jeu égal sur l’ensemble des rebonds pris (36), mais ont failli sur les rebonds offensifs: 17 pour Levallois qui en a pris plus de deux fois plus que la JDA (8). Si les Metropolitans avaient été plus adroits sur leurs secondes chances le match aurait eu une toute autre physionomie. Contre Pau, il faudra corriger le tir. Les Solomon, Loum et Chassang notamment devront faire les efforts.

Loum/Chassang: Un peu moins à leur aise lors des dernières sorties, surtout Loum qui n’a passé que 3 minutes sur le parquet samedi, ils devront retrouver leur niveau et s’appuyer sur leur envie qui elle est intacte.

Retour de David Holston? Rien n’est certain, mais il est évident que s’il faisait son retour, le meneur dijonnais ferait du bien, même si sans lui, Julien/Sulaimon/Radnic ont fait un travail extraordinaire. La fatigue pouvant peser, un come back d’Holston, au-delà de son talent, aiderait grandement.

Kulvietis: Il vient d’enchainer deux rencontres intéressantes en tournant à 11 et 10 points. Très sobre, avec une bonne technique de shoot et un registre de jeu large, il peut encore monter en puissance en s’adaptant notamment aux exigences défensives de la Jeanne.

Si Pau revient bien, la JDA est toujours sur un nuage et a les moyens de rêver encore. Bousculée comme jamais dans son Palais cette saison, notamment face à des adversaires “prenables”, elle devra aborder cette rencontre le plus sérieusement du monde, en soignant notamment son début de match pour éviter de donner confiance à Pau. Si elle reste dans son registre, le banc bourguignon pourrait bien raisonner dans le Palais. Les supporters n’attendent que ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.