27 février 2020

BCL (J11): Et la JDA Feta la victoire…

Au terme d’un vrai match de basket, à rebondissements, ponctué d’un money time de folie, la JDA est encore allée chercher un succès sur le parquet du PAOK (84-77), le 3ème en une semaine, tous à l’extérieur et le 8ème en BCL! Une victoire qui va envoyer la JDA en phase finale mais si ça n’est pas fait mathématiquement. C’est une performance incroyable et tout simplement historique!

Sulaimon a mis de gros shoots sur le parquet du PAOK @BCL

De +15 points à -2 points

Face à une illustre équipe européenne, la JDA avait l’occasion de valider (quasi)définitivement sa qualification tout en écartant son adversaire du soir. Une rencontre à enjeux donc mais qui part comme un match “classique”. Si les grecs créent un premier écart dans le premier quart temps, les hommes de Legname recollent rapidement avant de virer doucement en tête à la mi-temps. 44-41. La Jeanne sort alors son artillerie de début de 3ème quart temps profitant aussi, il est vrai, d’une plus faible réussite des Grecs. Holston va lancer les hostilités d’un 3 points, lui qui n’avait pas inscrit le moindre panier en première mi-temps et voir Ulmer ponctué magnifiquement le 12-0 de la JDA en un peu moins de 4 minutes! Charme du basket, le +15 à ce moment du match ne suffira pas. Le PAOK va jouer plus dur, provoquer de nombreuses fautes et à son tour bénéficier d’une JDA maladroite en attaque pour faire son retour petit à petit…60-60 avant d’aborder le dernier quart!

David Holston, après Le Portel a encore été clutch ce soir @BCL

Avant de crucifier les grecs en une minute

Tout est à refaire. Dans une guerre des nerfs, chaque équipe se rend coups pour coups et se tiennent systématiquement à 1 ou 2 points. A 1’40 de la fin, le PAOK après un 2 points de Wiggins (77-76) est devant. Mais sur un jeu de transition magnifique entre Holston, Ulmer et Sulaimon, ce dernier envoie un 3 points dingue dans le corner! La JDA reprend les commandes! 79-77! 1’34 à jouer! Le PAOK prend un temps mort dans la foulée. Mais la défense dijonnaise est bien présente dans le money time. Après un ballon chipé par Leloup, Holston prend ses responsabilités et envoie un 3 points dont lui seul a le secret, près de 2m derrière la ligne! 82-77 et 56” à jouer! Le lutin a encore frappé! Après un contre monstrueux de Chassang, les Dijonnais récupèrent la possession et Holston va clore les débats en pénétration d’un très joli lay-up! 84-77 et 24” secondes à jouer! C’est fait!! La JDA l’emporte et s’envole vers les phases finales.

Lamonte Ulmer est encore monté très hait et a pris pas moins de 11 rebonds ce soir @BCL

Eléments d’explication et analyse:

Sereins: Ces joueurs dijonnais ont encore dégagé une exceptionnelle sérénité. Ils auraient pu craquer, s’énerver après le retour de 15 points des Grecs mais sont toujours restés dans leur match et faisant preuve d’un exceptionnel sang-froid.

“Coucou, c’est moi Holston, me revoilà!”: Symbole de cette sérénité dijonnaise, le génial meneur David Holston. S’il a distribué 8 passes décisives, il a été dans le dur aux shoots avec un tout petit 3/13 soit 23% de réussite. Mais en dépit de son manque d’adresse tout au long du match, il ne va pas hésiter à prendre ses responsabilités dans le money time dont ce 3 points exceptionnel…Il n’était pas sans rappeler son festival de fin de rencontre à l’aller face à ces mêmes Grecs…ces derniers vont encore faire des cauchemars du meneur Dijonnais. A noter également que Sulaimon a su prendre de gros tirs à des moments très chauds.

“Air Ulmer”: Lamonte Ulmer a été exceptionnel dans sa combativité allant notamment chercher des ballons très très haut. Il aura capté pas moins de 11 rebonds ce soir! Cela s’ajoute à 75% de réussite aux tirs, 15 points, 2 passes décisives pour 26 d’évaluation!

Axel Julien aura beaucoup donné, notamment en pénétration @BCL

“Gavin Chassang” meilleur adresse du soir: Alex Chassang a été très bon ce soir inscrivant 15 points, à 78% de réussite dont un joli 6/8 à 2 points et plusieurs magnifiques paniers inscrits du post, rappelant un certain Gavin Ware…Il a réalisé enfin le cake de la gagne. Une sacrée perf!

Le collectif: Si des individualités ressortent, c’est bien toute l’équipe qui l’a emporté avec 4 joueurs à 10 points ou plus et pas moins de 23 passes décisives. Aucun joueur n’est passé vraiment à côté.

La belle adresse dijonnaise, notamment à 3 points: 13/29 et 45% de réussite à 3 points pour la JDA contre 31% au PAOK (26 tirs tentés). Une belle adresse dû notamment à la capacité de la JDA à trouver des tirs ouverts.

Les Dijonnais pouvaient fêter la victoire entourés de leurs soutiens et du Président, Thierry Degorce @BCL

La JDA l’emporte en étant archi-dominée aux rebonds : Le PAOK a pris 44 rebonds contre 33 à la JDA dont 15 offensifs! Heureusement, les secondes chances n’ont pas été très efficaces pour les Grecs, inscrivant 13 points sur seconde chance, contre 9 à la JDA.

Les Grecs ont pris 20 lancers-francs contre…3 pour la JDA! Au rang de l’incompréhension du match, les 20 lancers-francs dont a bénéficié le PAOK contre seulement 3 à la Jeanne. Des lancers qui ont permis aux Grecs d’inscrire 15 points! Et dire que malgré cela la JDA l’a emporté…

On pourrait se dire que cette JDA n’étonne plus. Pourtant, nous pouvons et devons encore être étonnés tant les performances sont grandes. Il ne faut pas banaliser l’exceptionnel et apprécier à sa juste valeur ce que réalise encore ce groupe qui devrait se retrouver dans le Top 16 de la BCL…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.