30 septembre 2020

JDA-Cholet: PATRONS!

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La 19ème journée de Jeep Elite s’annonçait comme un véritable test face au 5ème, Cholet, qui se présentait avec son meilleur joueur, Horton (absent à l’aller). Si les premières minutes furent compliquées, les hommes de Legname ont ensuite marché sur leur adversaire, offrant un véritable récital. Une démonstration, 97-68 qui envoie du même coup un nouveau signal à la Jeep Elite et ponctue une semaine de rêve.

Il marche sur l’eau depuis plusieurs mois mainten© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La JDA prend la température pendant un quart temps avant de mettre le feu au Palais

Les premières minutes ne pouvaient laisser penser ce qui allait suivre. La Jeanne rentre les premiers points mais voit rapidement Cholet revenir, passer devant et prendre les commandes du match. La défense choletaise est bien en place, amenant notamment plusieurs pertes de balles. De l’autre côté du terrain, les Dijonnais ont du mal à contenir les attaques des hommes de Kunter. Chassang est heureusement bien présent et maintient son équipe dans le coup. 16-8 pour Cholet à un peu plus de 3 minutes de la fin du premier acte. Une équipe dijonnaise qui va rapidement revenir en s’appuyant sur une première bandrille de Kulvietis à 3 points, puis sur un and-one du Capitaine Axel Julien. La JDA est menée de 5 points après 10 minutes de jeu (15-20), mais a peut-être sauvé l’essentiel en ne laissant pas Cholet prendre le large. Question navigation, la JDA retrouve son commandant en chef, Holston, dès le début du deuxième quart temps sur un magnifique 3 points qui ramène de suite les Dijonnais à 2 petits points (18-20).

Loum claque le dunk qui fait passer la JDA à +11 à la mi-temps. Un Loum toujours aussi précieux dans son envie © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

L’entame est parfaite. Un deux points d’un Kulvietis très bon samedi soir suivi d’un dunk rageur de Solomon met la JDA devant (22-20). Et ce n’est que le début…Julien, Leloup y vont aussi de leurs paniers et Holston va chercher un and-one qu’il transformera sous les “MVP MVP” d’un public qui sent que la rencontre a basculé. La JDA vient tout simplement de passer un 14-0 à cheval sur les deux quart temps! 29-20. Le retour de Cholet qui passe à son tour un 5-0 ne viendra pas perturber la machine dijonnaise. Un temps mort de Legname plus tard et Chassang continue son festival, scorant à lui seul les 7 points suivants! La mi-temps approche et va se arriver sur une action de très grande classe. Sur un magnifique jeu de transition, Chassang au rebond envoie Sulaimon en contre attaque qui d’une passe dans le dos met un Loum sur orbite qui va aller claquer un énorme dunk! Le Palais est debout! + 11 après 20 minutes de jeu (41-29). Cholet n’aura inscrit que 9 points dans le deuxième quart! Avoir globalement limité Cholet à moins de 30 points est une très belle performance.

Sulaimon, MVP de la rencontre a réalisé un festival en deuxième mi-temps © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Comme toujours, le début du 3ème quart temps pourrait faire office de bascule, entre retour de Cholet ou maintien de la pression dijonnaise. Comme l’an-passé, Axel Julien et les siens vont tout arracher au retour des vestiaires: une pluie de 3 points va s’abattre sur Cholet. Sulaimon intenable en seconde mi-temps et Holston, notamment vont donner en moins de 3 minutes 20 points d’avance! (52-32). Sulaimon, entre autres, va continuer son festival à longue distance devant un public dijonnais qui se régale sur chaque possession. Car aux 3 points, la JDA va associer un jeu collectif aussi séduisant qu’efficace. Cholet vacille puis s’écroule sous les Alley-Oops et autres dunks des Dijonnais. Les hommes de Legname ont offert un basket complet, un festin de jeu et le public, qui avait copieusement garni les travées du Palais s’est régalé.

Explications et éléments d’analyses:

Une performance collective de haut vol: 24 passes décisives contre 17 à Cholet. Chaque joueur a été au niveau et a porté l’équipe qui termine avec un stratosphérique 126 d’évaluation!

Le passage à une défense individuelle: La JDA a fait jouer à plein l’agressivité défensive qu’on lui connait. Ne prendre que 68 points est exceptionnel face à une équipe comme Cholet. En zone en début de match, la défense dijonnaise s’est montré plus efficace en passant en individuelle.

L’adresse en seconde mi-temps: Si tout n’était pas à jeter en première mi-temps, la JDA est devenue exceptionnelle dans l’adresse sur les 20 dernières minutes. De 50% d’adresse en première mi-temps dont 18% à 3 points la JDA va finir à 57% dont un énorme 50% à 3 points! Sur la seule seconde période, les hommes de Legname ont eu 71% de réussite à 3 points!

La JDA a encore fait preuve d’une démonstration collective © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Des patrons toujours présents: Julien, Holston, Sulaimon, Solomon. Quand il faut prendre les choses en mains, la JDA sait s’appuyer sur ses leaders. Sulaimon a su prendre de très gros tirs et Holston comme Julien ont fait péter quelques hanches choletaises sur plusieurs actions de classe.

La rage de Loum, Kulvietis un “discret” efficace: Certes, il termine avec 2 points et 2 d’évaluation, mais à l’image de Leloup, Abdou Loum a encore montré toute sa détermination et a réalisé un gros travail défensif qui ne se voit pas dans les stats. Au rang des bonne nouvelles, Kulvietis est de mieux en mieux dans son apport défensif et de plus en plus à l’aise en attaque. 7 points, 4 rebonds, 3 passes décisives pour un joli 16 d’évaluation.

Une victoire sans Ulmer: C’est la “bonne” et la mauvaise nouvelle de la soirée. La mauvaise, Ulmer a dû arrêter après 8 minutes passées sur le parquet et devrait être indisponible au moins une semaine. La “bonne”, la JDA passe près de 30 points à Cholet sans son aide. Voilà qui donne encore plus de relief à ce succès et au mérite de ce groupe même si nous nous serions bien passés de cette blessure…

Oui, c’est en patrons que les hommes de Legname sont allés chercher cette victoire. Il revenaient au Palais pour la première fois en 2020 et n’ont pas manqué leurs retrouvailles avec leur public. Comme nous l’avons déjà souligné, cette JDA est une équipe au sens le plus noble du terme: un groupe soudé, solidaire, où chaque joueur ne vise que le collectif dans sa prestation individuelle et qui, avec également de gros talents, peut se transformer en une formidable machine de guerre. En attendant, elle tient sa victoire référence au Palais contre un membre du Top 5 et conserve sa 3ème place avec deux succès d’avance sur Boulogne-Levallois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.