28 septembre 2020

Football : Le DFCO passe par un trou de souris face à Limonest

Le DFCO a eu chaud © Hervé OBRECHT/NikoPhot archives

Le DFCO retrouvera donc les quarts de finale de Coupe de France. Auteur d’une solide prestation, le petit poucet Limonest (N3) a pourtant craqué dans les ultimes secondes de la prolongations (1-2) suite à un but de Stephy Mavididi.

Rédigé par Luc Lavoué

1er acte :

C’est dans  une ambiance survoltée que les joueurs du DFCO ont entamé la rencontre au Groupama Center, l’Olympique Lyonnais ayant pour l’occasion prêté son terrain d’entraînement aux locaux. Tout démarre bien pour les pensionnaires de National 3, qui  obtiennent un corner à la suite d’un débordement dangereux en début de partie, sauvé in-extremis par le latéral Hamza Mendyl. Le DFCO ne tarde pas à répondre à cette attaque, Mendyl encore lui, dépose un centre très dangereux sur la tête du portugais Jonder Cadiz, mais le portier Lorry Levionnois  est l’auteur d’une parade exceptionnelle digne des grands soirs. La suite des débats a été moins animée. Les expérimentés Florent Balmont et Wesley Lautoa prennent les rênes du milieu du terrain pour encadrer une équipe  fortement remaniée, avec Bryan Soumaré ou encore Ngouyasama

L’équipe dijonnaise est largement remanié et manque d’automatisme offensivement. Les Limonois parviennent de temps à autre à casser les lignes dijonnaises sans pour autant parvenir à conclure.

Jondher Cadiz a égalisé avant de toucher la barre © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

2ème acte :

L’entame de seconde mi-temps est idéale pour Limonest. Dés la 49ème minute, les joueurs de national parviennent à ouvrir le score par l’intermédiaire de Aziz Bouzit. Oublié par Hamza Mendyl, l’attaquant est à la réception d’un centre et trompe le l’islandais Alex Runarson au second poteau.

Mais les Dijonnais ne tarderont pas a réagir. En effet, 5 minutes plus tard Jonder Cadiz parvient à égaliser après avoir pourtant vu le gardien Limonois arrêter 2 tirs successifs à bout portant.

Brouillons durant les 45 premières minutes, les joueurs de Stéphane Jobard vont ensuite enchaîner les occasions sans parvenir à se mettre à l’abri. Loin d’abdiquer malgré la domination des visiteurs, les amateurs touchent même la barre transversale dijonnaise après un rush en solitaire du numéro 3 Nathan Tanard. L’action est belle et aurait probablement mérité un meilleur sort.

Les montants étaient destinés à être sollicités en fin de rencontre puisque sur un coup-franc dangereux, Cadiz trouve la barre transversale après être monté plus haut que tout le monde.

La deuxième mi-temps se terminent donc sur deux gros temps forts.

Stephy Mavididi a effectué une rentrée décisive © Hervé Obrecht / NikoPhot

 Les prolongations :

Malgré tous leurs effort, les joueurs de Limonest laisse le monopole du cuir à Dijon car ils semblent épuisés, entre crampes et genoux esquintés. Rentré au cours de la seconde période, le jeune Stephy Mavididi sera le joueur le plus dangereux de cette fin de match. D’abord, ses accélérations font mal, ils provoque des fautes, accélère, déborde et sera même décisif dans les dernières secondes du match en ajustant le gardien après un beau service de Cadiz. C’est cruel pour les amateurs, qui en cas de victoire, auraient affronté le PSG au tour suivant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.