4 août 2020

Ligue 1. Nîmes – DFCO : Du football, vraiment ?

Renversant comme match... © Hervé Obrecht / NikoPhot

Face au Nîmes Olympique, le Dijon Football Côte d’Or est allé concéder une défaite (2-0) qui aurait pu être évitable… Si le football avait été au rendez-vous. Face à une équipe nîmoise physiquement bien présente, le DFCO n’a pas pesé et laisse filer de nouveaux points précieux dans la lutte pour le maintien.

Un premier acte absolument catastrophique.

Peu présents au duel, les Dijonnais l’ont payé. @ Nicolas GOISQUE / NikoPhot

Quatre jours après un succès probant face au Stade Brestois (3-0), le DFCO a commencé la rencontre aux Costières à l’extrême de ce qu’il a pu faire samedi dernier. Avec un vent très fort et sur une pelouse ne favorisant pas le jeu, Dijon craque presque dès l’entame de match face à des Crocos mordants. Benrahou, recrue phare du Nîmes Olympique cet hiver, réussit d’entrée à tromper Gomis en deux temps (1-0, 3′). De quoi se compliquer la tâche à peine sorti des vestiaires. La première mi-temps sera une succession de décisions douteuses, de bourdes et de plongeons dignes d’une mauvaise comédie. Tombant dans le piège nîmois, le DFCO ne réussit pas à se défaire d’une équipe accrocheuse et roublarde, bien décidée à ne pas laisser le football se développer ce soir. Mavididi parviendra tout de même à créer le danger, mais un dribble de trop viendra l’empêcher d’armer sa frappe (13′). La défense dijonnaise elle aussi montre des signes de fébrilité à l’image d’une relance ratée qui profite une nouvelle fois à Benrahou. Le Nîmois frappe mais sa frappe est détournée par Gomis (16′). Dijon répondra cinq minutes plus tard par une action collective que va conclure Tavares, envoyant malheureusement le cuir dans les gants de Bernardoni (21′). Peu concentré, le DFCO multiplie les erreurs et il faudra qu’Ecuele-Manga contre une nouvelle frappe de Benrahou pour éviter le break. Dans la foulée, Chouiar fait parler son aisance technique, mais sa grosse frappe sera détournée par Mama Baldé… (36′). Nîmes va continuer de déjouer comme il a si bien su le faire sans que le DFCO cherche à y faire grand chose et la sanction tombera finalement. Sur une passe en retrait de Lautoa, Gomis voit son dégagement contré du dos par Roux… Qui envoie la balle au fond des filets du portier dijonnais (2-0, 44′). Entracte du cirque.

Une bien meilleure deuxième période.

Dijon n’aura pas su concrétiser. © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Stéphane Jobard décide alors d’agir en seconde période et fait rentrer Yassine Benzia pour son premier match, et Jordan Marié à la place d’un Romain Amalfitano fort peu inspiré depuis le début de la rencontre. Le coach dijonnais a dû secouer les troupes puisqu’elles repartent de l’avant malgré une nouvelle fois une tendance bien excessive des Nîmois à se rouler sur la pelouse. Benzia se met rapidement en évidence en trouvant Tavares à l’heure de jeu. La frappe du Cap-Verdien passera au-dessus des buts de Bernardoni. Gomis interviendra une nouvelle fois devant Benrahou alors que Tavares mettre à contribution le portier nîmois qui repoussera sa frappe du pied. Les minutes continuent à défiler sans que le DFCO réussisse à mettre en danger Nîmes. Dijon sera tout proche de recoller quelque peu à la marque, mais la frappe de Yassine Benzia, servi par Jhonder Cadiz trouvera le poteau droit… Puis le poteau gauche de Bernardoni ! Si le football n’est pas avec Dijon, les dieux créateurs du “Beautiful Game” (quoique pas si “beautiful que ça”) non plus… Rien de plus, à part un bon retour de Glody Ngonda, n’interviendra dans cette rencontre si ce n’est les coups de sifflet parfois pas forcément compréhensibles de l’arbitre de la rencontre. Mais ne nous méprenons pas, si le DFCO a perdu des points lors de cette rencontre, c’est en partie dû à un premier acte totalement loupé. Il faudra donc se reprendre dès samedi soir face à Nantes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.