30 mars 2020

Roanne-JDA: Souviens-toi novembre dernier

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La 23ème journée de Jeep Elite sera pleine de symbole. Alors que la JDA sort d’une semaine de rêve entre succès contre Bourg et la 2ème place en BCL, elle va affronter une équipe qui va rappeler un bien mauvais souvenir. Le 26 novembre dernier, une équipe de Roanne en toute fin de classement venait s’imposer au Palais des sports à la surprise générale. Mais ce revers a aussi marqué le début de l’impressionnante série de 10 victoires de la Jeanne. Juste avant la Leaders Cup, cette rencontre est l’occasion de prendre sa revanche.

Deux équipes transformées depuis l’aller

Depuis le match aller, beaucoup de choses ont changé dans les deux camps, à des niveaux très différents. La plus grosse transformation, la plus visible aussi, est à chercher du côté de Roanne. Cette équipe, ancienne place forte du basket a retrouvé l’élite cette saison sous la houlette de Laurent Pluvy. Un entraîneur qui a été très (trop?) vite évincé après quelques journées seulement. Son assistant, Maxime Boire a bien pris le relais dans un premier temps, allant chercher le succès au Palais mais s’est vu à son tour remercié, remplacé par Jean-Deny Choulet, propulsé coach suite à l’arrivée…d’un nouveau président! Si ça a bougé en coulisse et dans le staff, l’effectif n’est pas en reste avec notamment les arrivées courant janvier de Brice Johnson et Divine Myles. Même si Choulet a remporté deux rencontres depuis son arrivée, dont un retentissant contre Chalon son ancien club et l’un des principaux adversaires pour le maintien, la Chorale reste menacée par la descente, occupant la 14ème place avec un tout petit succès d’avance sur le 16ème. C’est donc peu dire que cette rencontre ressemblera une nouvelle fois à un gros combat face à une équipe forcément surmotivée par le maintien et l’envie d’accrocher le 3ème du championnat.

Young avait disputé son dernier match sous les couleurs de la JDA face à Roanne. L’état d’esprit depuis n’a plus rien à voir © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Si la JDA n’a pas connu pareils changements, elle a néanmoins évolué. Les systèmes sont depuis bien plus assimilés et la relation 1/4 – 1/5 n’a plus rien à voir comme en témoigne l’explosion depuis, de Richard Solomon crédité de seulement 5 points et 2 d’évaluation à l’aller. Le départ de Young a indéniablement fait du bien, tout au moins dans l’état d’esprit. Depuis Roanne, dernier match de l’ancien dijonnais, c’est une équipe extrêmement soudée, bien plus collective et qui a retrouvé ses vertus défensives. Un groupe qui a réalisé d’énormes performances, notamment à l’extérieur où elle est encore invaincue, se sortant de matchs pièges comme au Portel et plus récemment à Gravelines, deux équipes mal classées également. Autant d’éléments qui, au-delà du classement, plaident en faveur de la JDA, même si comme toujours, l’humilité sera l’autre maître mot avec la confiance.

Solomon et le secteur intérieur avait souffert à l’aller. Il sera l’une des clés ce soir © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Les clés du matchs pour la JDA:

Dompter la Halle André-Vacheresse: C’est une salle dotée d’une des plus belles ambiances de Jeep Elite et une salle que n’ont encore connu les Dijonnais. Devant plus de 4000 personnes prêtent à pousser, il faudra assurer en début de rencontre et ne pas laisser s’installer la confiance chez les Roannais.

Pressing très haut/attention aux coups de chaud à 3 points de Roanne: La grosse défense de la Jeanne devrait gêner les intérieurs roannais. Mais attention aux tirs longues distances, arme préférée de Choulet et qui a permis à la Chorale de prendre ses deux derniers succès contre le BCM et Chalon avec respectivement 52% et 46% de réussite! Pressing haut obligatoire.

Il faudra en particulier garder un œil sur Miller et Reed qui performent particulièrement dans ce domaine tout en étant globalement les deux meilleurs joueurs de leur équipe.

Qui mieux que le Capitaine Axel Julien pour motiver et emmener son groupe vers un succès après la désillusion de l’aller? © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Le secteur intérieur: il faudra le verrouiller en défense face à une équipe qui réalisé moins de 16 passes décisives / match tout en s’appuyant dessus en attaque. La Jeanne et ses 21,5 passes décisives de moyenne, la meilleure de la ligue, a les moyens de se faire une place dans la raquette roannaise.

Holston et Kulvietis: A des niveaux différents, ces deux joueurs seront attendus à Roanne. Si le MVP 2019 a montré un bien meilleur visage mardi soir en BCL, on l’attend à son meilleur niveau pour aller décrocher un succès. Le paradoxe Kulvietis: c’est un peu ce que l’on peut se dire. Depuis que le Lituanien semble avoir bien assimilé les systèmes défensifs de Laurent Legname, il n’y arrive plus en attaque, secteur où il s’était pourtant montré assez performant depuis son arrivée. A lui de rééquilibrer tout ça pour davantage peser et aider ses coéquipiers au-delà de la simple rotation.

Le match des coachs: Laurent Legname et JD Choulet se connaissent très bien. Assurément, cette rencontre se jouera beaucoup depuis le banc, avec un avantage certain pour le coach dijonnais qui l’a notamment emporté à 3 reprises la saison dernière.

Il faut se souvenir de ce 26 novembre dernier. S’en souvenir pour prendre une revanche sur un match aller terriblement frustrant pour la Jeanne. Se souvenir de ce 26 novembre pour montrer que cette rencontre n’était qu’un accident, que la Jeanne est au-dessus. Se souvenir de ce 26 novembre pour aussi garder en tête que rien n’est jamais joué d’avance, qu’il faudra se méfier de Roanne. Se souvenir de ce 26 novembre pour tout simplement prolonger une série et un immense plaisir à voir jouer la JDA qui avait pris naissance à cette date.

Entre-deux ce samedi 20h30 à la Halle Vacheresse et sur RMC Sport 2!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.