25 mai 2020

Rugby : le Stade Dijonnais sous le SOC à Chambéry

Après avoir frôlé la défaite sur sa pelouse la semaine dernière face à Suresnes, le Stade Dijonnais s’est incliné ce dimanche à Chambéry (31-17) malgré un excellent début de match. Un coup de moins bien pour les Dijonnais qui devront redresser la barre la semaine prochaine face à Vienne.

Calmons d’emblée ceux qui crieraient à la catastrophe et qui enterreraient le Stade aussi vite qu’il le portaient aux nues il y a quelques temps; oui les Dijonnais viennent d’aligner deux prestations bien décevantes, mais non ils n’ont pas pour autant perdu leur rugby. La situation au classement est loin d’être catastrophique; second avec 9 points d’avance sur le 3ème Suresnes est une position que beaucoup envierait

Cependant, il serait de bon ton en recevant Vienne (4ème à 10 points de Dijon) la semaine prochaine à Bourillot de renouer avec la victoire, Suresnes se déplaçant dans le même temps à Massy, cela pourrait être une excellent opération au classement. Mais on en est pas encore là !

Départ canon

Revenons donc sur ce match en Savoie pour constater que les hommes de Renaud Gourdon réussissent parfaitement leur entame de match. L’arbitre a à peine libéré les 30 acteurs de la rencontre que le troisième ligne centre Thimoté Grégoire chasse parfaitement le demi de mêlée sud africain Lee Adriaanse, contrant son dégagement pour aller aplatir d’entrée (0-7, 1′). 10 grosses minutes plus tard, Harlon Klaasen, déjà sauveur face à Suresnes sur un exploit personnel, récidive, semant une bonne partie de la défense locale pour marquer le second essai dijonnais (0-14, 14′). Ignacio Miéres déjà auteur des deux transformation porte la marque à 17-0 en faveur des Bourguignons sur pénalité à la 22ème minute. Jusque là on n’a vu qu’une équipe sur le terrain.

Harlon Klaasen a encore fait parler sa classe sur le second essai dijonnais © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Chambéry renverse tout

Et cela va continuer, le problème pour le Stade, c’est que ce sera désormais le SO Chambéry qui va prendre toute la lumière. Adriaansee se rachète de son erreur initiale en convertissant un caviar de son deuxième ligne Sébastian Ferreira, relançant ainsi ses couleurs (7-17, 24′) après la transformation du demi d’ouverture Yann Caillat. Les mouches ont changé d’âne et Chambéry pose sa main sur la rencontre. Dijon est alors privé de l’ovale, dominé dans toutes les phases de conquêtes mis sur le reculoir et en difficulté en défense, les stadistes cèdent une seconde fois juste avant la pause, le troisième ligne Damien Vicente offrant au sortir d’une mêlée le second essai à son demi d’ouverture. Chambéry est à portée de fusil à mi parcours (14-17, 40′).

Dijon a été dominé durant une heure sur les phases de conquête © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Réaction attendue face à Vienne

Pas de réaction bourguignonne après la pause et Chambéry qui reprend sa domination outrageuse. Dijon craque de nouveau après l’heure de jeu sur un coup de pied astucieux de Lee Adriaanse pour son arrière Maël Moinot qui donne l’avantage aux siens (17-21, 64′) après la transformation de Caillat. Une nouvelle pénalité de Caillat puis un ultime essai du troisième ligne Pierre Nicolas Dance viendront logiquement récompenser la supériorité manifeste des savoyards durant toute cette seconde période, privant ainsi Dijon du moindre point. Comme face à Suresnes, le Stade n’a pu tenir le rythme de son bon début de match et a été très sérieusement malmené durant une heure. Problème physique ? Etat d’esprit défaillant ? …..C’est en tous les cas inquiétant, même si encore une fois pas dramatique (à l’heure d’aujourd’hui) au moment d’aborder la ligne droite finale de saison régulière avec quelques gros morceaux (Vienne Beaune Massy….) à venir. On compte sur le staff et le collectif dijonnais pour se pencher sur ces questions car il faudra bien jouer 80 minutes durant pour renouer avec la victoire dès la réception de Vienne le 1er mars prochain.

Le Stade a une semaine pour resserrer les rangs © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.